NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

FEU FOLLET

9 mai, 2016 (19:48) | Non classé, Poésie, Publication

 

4ème de couverture

En écriture

 

FEU FOLLET

LETTRE A MON AMOUR

RÉCIT

« La vérité exige qu’on invente le mensonge »

« Gardons nous de changer le présent pour l’avenir »

George BRAQUE

Réflexions

In, La peinture, le cœur et l’esprit

André LHOTE

En dépit d’une bonne formation intellectuelle, où d’une improbable   connaissance scolaire sur ce qu’est l’art et la littérature, donnée au sein d’un public bien instruit ou légèrement instruit – pour l’heure il ne faut espérer rien de vrai de cette société- qui malgré leur soit disant formation scolaire,  la pire des formations, elle réagira pareillement à la lecture d’un texte littéraire où des personnages de fiction  souffrent, dialoguent et nous exposent ces tourments.

 Ils se demanderont à eux-mêmes et interrogeront de manière pressante à l’auteur : Qui est ?

Eh bien, ici l’auteur répond : C’est personne !

Dans cet écrit tout est mensonge, imaginaire, une pure fiction, c’est uniquement l’écrit qui prend sa place dans des phrases inventées et adressées à personne.

Mais peut on écrire des lettres d’amour à personne ?

Une lumière est apparue un soir d’hiver en remplissant l’espace éclatant de sa lumière, elle s’est dite : c’est fut un feu follet.

Elle n’a pas su si la lumière était vraie ou si elle venait de son imagination débordante.

D’aucuns l’appellent : Amour.

D’autres : Littérature.

L’auteur nos le dit autrement avec un verbe enflammé pour dire avec des mots archaïques la grandeur d’un sentiment lumineux, qui resplendit  là bas, inaccessible… Au loin.

Ce récit n’est que le soliloque du protagoniste féminin qui raconte et qui écrit du plus profond de son abîme existentiel, une série de sensations amoureuses qui appartiennent aux expériences extrasensorielles qui n’ont aucune attache réelle, elles sont donc invérifiables par le monde d’ici bas, ses sensations ne sont pas légitimes, et ne seront jamais prises au sérieux, car elles ne se laissent pas coder, ce type de sentiment amoureux trouve son refuge dans des lieux très fertiles de l’imaginaire des privilégiés, il n’y a pas de mesure d’aucune sorte pour les classer. N’essayez pas de percer le secret, il ne se laissera jamais dévoiler.

Ce récit épistolaire, le récit amoureux par excellence, ne se laisse pas attraper dans le monde où règnent les conventions sociales et bourgeoises et, l’écriture amoureuse reste à part, elle forme partie d’un monde sans racines, sans attaches, le ciel et le firmament où brille le feu follet sont les seuls témoins et protagonistes qui se laissent voir et saisir dans la contradiction d’une réalité faite d’irréel et, soyez certains que sans les soins délicats de tous les instants, que le protagoniste leur prodigue au jour le jour, leur lumière éclatante s’évanouirait.

Ces vérités amoureuses prennent ses droits secrètement dans l’espace littéraire, où leur vie se concrétise, et parmi les lettres qu’elle lui écrit à ce être dont nous ne savons rien d’autre que c’est un amour de papier qui reçoit des lettres sans date, sans lieu, sans noms, et dont même les enveloppes n’ont pas de destinataire.

 On se demande, comment pourrait-il les recevoir ?

Les lettres qu’elle lui écrit se prolongent à l’infini, elle lui raconte, elle lui parle, de ses jours, de ses nuits, de la vie de tous les jours, on y retrouve l’infiniment petit et les confessions les plus sublimes, et l’écrit se déroule sans prendre fin, au cours des mois et des mois interminables où l’écrit ne s’arrête jamais, et un mois n’est qu’une semaine, et une semaine se métamorphose en un jour et les nuits se rétrécissent en heures, pour amoindrir la souffrance de l’attente.

On se demandera alors :

 Cet amour existe-t-il ?

Ou bien a-t-il un jour existé ?

La force narrative de chacune des phrases amoureuses et de chaque page de ses lettres n’est qu’une confession ardente de vérité qui nous dira seulement ceci : la passion véritable est un feu follet.

 

ISBN:9782916501222

Septembre 2016

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!