NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

JE NE SAIS PAS POURQUOI

29 juillet, 2016 (08:52) | Non classé, Poésie, Publication

            JE NE SAIS PAS POURQUOI

I

Je ne sais pas d’où vient cette nécessité absolue d’écrire,     

 pour que d’une écriture amoureuse,

je puisse dire à l’être aimé

ce que je ressens pour lui.

II

Je ne sais pas d’où viennent les mots

qui telle qu’une avalanche

Décident de ses loger au cerveau et,

nous exigent de les dire par écrit.

III

Je ne sais pas d’où vient l’ordre qui me dicte d’écrire,

sans me fatiguer jamais.

IV

Je ne sais pas d’où est venu ce sentiment

que je n’aurais du jamais lui permettre d’arriver soudain

pour s’imposer chez moi, pour me changer ainsi et,

détourner le cours déjà tracé de que qui était ma vie.

V

Je ne sais pas d’où vient cette émotion fulgurante

qui ne me laisse aucun moment de repos ni de jour ni de nuit.

VI

Je ne sais pas pourquoi,

je me suis mise à vous écrire cette lettre

pour vous dire tout simplement

que je vous aime à en mourir.

[…]

VII

Je ne sais pas pourquoi,

je vous ai écrit une lettre que vous ne lirez jamais.

VIII

Je ne sais pas pourquoi, à cette époque de l’Internet,

du virtuel, où toute parole reste éphémère,

j’ai choisi le genre épistolaire pour vous dire

ce secret…

que je n’aurais du jamais vous avouer par écrit.

IX

Je ne sais pas pourquoi,

un écrivain qui tombe

entre les filets d’un amour disproportionné,

se voit dicter des mots,

pour dire ce qui pourrait se dire dans une simple phrase.

X

Je ne sais pas.

Je ne sais toujours pas ce que je devrais faire de moi,

après avoir fini d’écrire l’écriture de cette lettre

de trois cents pages.

XI

Je ne sais pas pourquoi,

je vous ai écrit une lettre pour vous dire,

d’une écriture amoureuse,

que je n’aurais jamais du

me laisser foudroyer par le Feu Follet,

un jour d’hiver.

[…]

XII

Je ne sais pas pourquoi,

j’ai choisi de vous écrire cette lettre

que vous ne lirez jamais.

XIII

Je ne sais pas pourquoi,

j’ai choisi de vous écrire une si longue lettre

quand elle aurait pu se réduire

et la résumer en une seule phrase.

[…]

XIV

Je ne sais pas pourquoi,

je vous ai écrit cette longue lettre

quand une seule phrase avec sujet et prédicat

dit bien clairement la synthèse parfaite de mon sentiment.

XV

Cette lettre ne devrait pas vous être destinée,

parce qu’elle n’a aucun but, parce qu’elle ne va pas changer

le cours des choses déjà inscrites dans l’ordre naturel

où je n’en ai rien à faire, ni a porter le moindre changement.

[…]

XVI

Et je ne sais pas ce que vous diriez

si par hasard vous devriez lire cette lettre,

je frémis de peur !

XVII

Je ne sais pas ce que je ferais,

si par un hasard du destin,

vous devriez ouvrir une enveloppe

qui contiendrait trois cents pages

la  lettre d’une inconnue,

celle que je suis pour vous.

XVIII

Je suis une inconnue, celle qui prise d’amour pour vous,

décida un jour de vous écrire,

pour vous dire qu’elle s’est attachée à vous

en secret,

telle q’une plante qui s’accroche,

tout naturellement au mur, où elle rampe,

pour former en solitaire,

une broderie de végétation parfumée,

sans que personne ne lui interdise

la montée vers le haut du Ciel.

[…]

XIX

Je ne sais pas pourquoi,

je reste attachée à vous,

et même si l’on me jetait dans une prison

au traitement strict et encore plus ferme

que celui dont je survis à présent ici,

je ne cesserai jamais de vous aimer

avec la force inépuisable

dite et avouée mille fois depuis l’hiver dernier.

XX

Je ne sais toujours pas…

Pourquoi je me suis mise à vous écrire

cette lettre de trois cents pages,

quand il serait la même chose et,

bien plus préférable de vous dire :

Je vous aime à en mourir.

XXI

Je ne sais pas ce que je devrais faire de moi,

après avoir fini de vous écrire cette lettre.

Je ne sais pas….

Nadezhda

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!