NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

VOUS AVEZ DIT R.I.C?

20 décembre, 2018 (12:55) | Dénonciation politique

 

 

MAMAN FUTLA REVOLUTION  JAUNE CONCITOYENS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

VOUS AVEZ DIT  R.I.C ?

 

Chers Lecteurs et Amis virtuels de par le monde,
Chers compatriotes,

Éprise de ferveur et de justice citoyenne, je me suis rendue à l’Accueil de ma mairie le 13ème arrondissement de Paris, le 17 décembre à 9.30h.

Je ne crois pas en ce pacte R.I.C., cependant je me suis fais un devoir d’ écrire une seule phrase dans le Cahier de doléances que je pensais trouver sur une table dans le grand Hall de la Mairie.
Bonne élève que je suis en matière de Droit, je vous écris le dialogue que j’ai entretenu avec la fonctionnaire et ensuite avec « sa hiérarchie », ma transcription est parfaitement dépouillée de Pathos, mais avec tous les sous entendus et mon franc parler.
Je vous ai dit que par temps de crise, par temps de guerre, les écrits fictionnelles doivent rester en retrait.
C’est l’urgence vital de LA VIE qui doit prévaloir tout Art.

C’est bien pour cela que j’ai laissé mes passions littéraires gardées et les échos de mes tragédies grecques en sursis, en attendant des jours meilleurs pour mon pays d’adoption, à qui je lui réclame un devoir de filiation auquel il ne répond point.

PREAMBULE ET DIDASCALIES

Je suis une « fille adoptive » de la France.
Il y a des droits et de devoirs d’un enfant vis-à-vis de ses parents adoptifs.
Les parents ont des devoir vis-à-vis de ses enfants adoptifs qui jouissent des mêmes droits que les enfants légitimes.
J’ai respecté et dépassé copieusement mes devoirs de fille et de citoyenne en quantité et en mesure axiologique.
Mon Pays d’adoption m’a manqué gravement dans tous ses devoirs.
J’ai chargé THEMIS de parler bientôt en mon nom et en celui de Maman torturée et assassinée sauvagement en France par 4 faux médecins « français ».
Voici le dialogue, plus parlant qu’un récit à la troisième personne :

L’ACCUEIL DE LA MAIRIE

 

Trois fonctionnaires sont au poste.
J’arrive comme habitude bien souriante, je compte bien m’amuser en dépit de mes graves problèmes, car j’ai le pressentiment d’un mauvais augure administratif.
Autour de moi il y a plein de monde pour demander des informations administratives banales. On m’observe en retrait.

Moi : Bonjour mesdames, je voudrais s’il vous plaît écrire sur le Cahier des doléances.

La dame me regarde avec gêne manifeste.

Quel Cahier de doléances ? Je ne suis pas au courant.

Moi : vous n’êtes pas au courant de la crise que nous vivons ?
De la manifestation des Gilets Jaunes ?!

Non, je ne suis pas au courant.

Je fais semblant et suis le fil conducteur du mensonge théâtral bien organisé aux commandes de l’Accueil.
La pédagogue que je suis décide de mettre en pratique son savoir faire…

Mais, Madame, vous ne regardez pas la télé, vous ne lisez pas la presse ?

Vous ne savez pas que presque toute la France CRIE FAMINE?!

Les gilets Jaunes ont réussi selon le souhait général de tous les citoyens français que le Gouvernement mette en place un dispositif à vocation citoyenne, au sein de toutes les mairies de la France, pour que les habitants de la commune puissent écrire ses doléances librement.

Ah bon, je ne suis pas au courant.
Je peux vous donner des feuilles, les voici, elles sont à votre disposition pour que tout le monde puisse écrire ses doléances.

Moi : Mais Madame, je n’en ai pas besoin de ces feuilles je les connais depuis belle lurette, elles sont destinées aux personnes de la commune qui ne seraient pas satisfaites du bon fonctionnent administratif de la Mairie !
Mais je n’ai rien à vous reprocher Madame !!
La Mairie du 13ème est très bien organisée ! Vous avez vous tous du travail vous êtes bien payés, tout fonctionne parfaitement bien, pas d’attente, ordre et sécurité.
Bon, mis à part que je déplore que Monsieur le Maire, ne réponde pas mes lettres et qu’il n’ait pas de jour de permanence, cela est un détail n’est pas ?
Non, j’insiste que je pensais trouver dans le Hall de la Mairie le Cahier de doléances.

Je n’ai qu’une seule phrase composée à y écrire.

Je vous ai dit déjà Madame que je ne suis pas au courant, personne ne m’a rien dit.
Elle regarde ses deux collègues et leur dit :
« Tu as entendu parler des ce Cahier des doléances toi ? Non n’est-ce pas»

Les deux dames à ses cotés acquiescent de la tête, silencieuses et complices, me regardent avec peur et désagrément.

Je reste ferme et ne désemplis pas.

Pour en finir, hors d’elle même, au limites de l’hystérie féminine, désespérée, dit, bon je vais appeler « ma hiérarchie »

Ô! la hiérarchie !

Elle prend le téléphone…Allô ? Tu peux venir vite s’il te plaît, j’ai ici UN PROBLÈME !

Moi : UN PROBLEME ? Je suis ici UN PROBLEME ?
[Je sais que pour mon pays d’adoption je suis bien UN PROBLEME ! ET LA CIBLE, mais je reste ferme.]

Elle, non je veux dire que étant donné que je ne sais plus quoi vous dire, je suis ici avec un problème.

Arrive la Chef de Service déjà avertie que je suis une citoyenne à PROBLEME…
Moi : Bonjour Madame, je suis venue ce matin uniquement pour écrire sur le Cahier de doléances, c’est une mesure à niveau Nationale.

La Chef de Service :
ECOUTEZ MADAME ICI NOUS SOMMES APOLITIQUES ET LAÏQUES !
Moi : Mais comment APOLITIQUES ? Monsieur le Maire est SOCIALISTE ! Tout comme ses adjoints et il y a aussi des élus de l’opposition tout comme lui qui siègent à la Mairie tous avec une filiation politique !
Quant à la laïcité, qu’est ce qu’elle vient à faire dans tout ça ?

Fin du dialogue.

Moi :

J’ai enfilé mon bonnet, je lui au souhaité des belles fêtes.

Aucune personne n’a pipé mot.
Toutes les personnes qui m’entouraient, des habitants de ma commune toutes les femmes autour de moi, étaient prises de peur, elles me regardaient ahuries.
Encore un motif pour refuser cette mascarade du RIC.

Pour faire valoir ce que de droit.

Fait à Paris, le 20 décembre 2018

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Victime française de la torture préméditée contre sa Maman sauvagement assassinée en octobre 2013, par refus de soins de 4 faux médecins protégés par le Conseil du Désordre.

www.nadezhdagazmuri-cherniak.com
https://n-gazmuri-artiste-peintre.jimdofree.com
www.hernan-gazmuri.com

VOICI MA PRINCIPALE DOLÉANCE :

 

MON PAYS D’ADOPTION ABRITE DES MÉDECINS MAFIEUX ET ASSASSINS !
EN OCTOBRE 2013 MAMAN FUT VICTIME D’UN INFARCTUS MÉSENTÉRIQUE.
SON MEDECIN TRAÎTRE-TANT
ET SES 3 COMPLICES  

MAMAN FUT TORTURÉE ET ASSASSINÉE EN FRANCE !

CES 4 BOURREAUX DEGUISES EN MEDECINS  TORTURÈRENT MAMAN JUSQU’A LA FAIRE MOURIR DANS UNE AGONIE INDICIBLE PRIVÉE VOLONTAIREMENT DE SOINS.

 

DONATION GAZMURI

 

 

 

L’OEUVRE CAPITALE DU PEINTRE HERNAN  GAZMURI: L’HOMMAGE A ANDRE  LHOTE  ET  LE NU JAUNE

DONATION OFFERTE PAR SA VEUVE  EN 1980

AU MUSÉE D’ART MODERNE DE LA VILLE DE PARIS

 

Write a comment

You need to login to post comments!