NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

LA NEVROSE DU FOULARD: ASSEZ!

27 février, 2019 (15:40) | Dénonciation politique

LA NÉVROSE DU FOULARD :ASSEZ!

 

Chers Lecteurs,

 

Ce matin encore sur les médias deux femmes ministres recommencent leur sempiternelle agression avec leurs diktats laïques au sujet du projet de la mise en vente par Décathlon d’une tenue de sport pour que les femmes pratiquantes musulmanes fassent du sport en respectant leur religion.
Une des ministres vociféra son diktat par écrit déformant la réalité sur un réseau social, s’octroyant le droit de qualifier le statut des femmes musulmanes qui portent le voile : des femmes « assignées à résidence ! »
Nous, citoyens français nous pourrions aussi exiger aux femmes ministres de porter des tenues décentes en vertu de leur statut et de leur devoir de représenter l’Etat, et réserver leurs mini jupes et leurs décolletés exagérés pour leurs rendez-vous privés, il me semble qu’elles devraient se auto proscrire de telles extravagances dans leurs apparitions médiatiques.
La mise à nu de leurs corps, n’est nullement notre affaire.
L’autre ministre invitée par RTL a fait mieux, avec un air contrit et un ton pleurnichard elle s’est plainte devant la caméra qu’il n’existe pas encore une interdiction de porter le foulard !!! Elle veut appliquer de manière plus serrée cet «athéisme d’Etat »
Comme si cela n’était pas suffisant, elle ose parler de l’interdiction de « se cacher le visage ». C’est grotesque, et déplacé, la tenue de sport crée par Décathlon ne cache pas le visage !
En France, pour l’heure et depuis la loi de 2010 il n’y a pas de femme musulmane qui sorte dans l’espace public avec le voile.
Il faut exiger d’abord la vérité, qu’on ne nous viole à chaque instant la loi, en tergiversant à des fins politiques les textes qui sont pourtant très clairs.
Cette ministre trahit les textes de loi à sa guise la faisant dire ce qu’elle ne stipule point, ensuite il faut que ces femmes ministres cessent de nous exposer leur névrose et de mentir concernant ce qui se passe véritablement au sein de la cité, la cité est la nôtre, nous avons le droit et le devoir de l’aimer et de la surveiller, nous sommes des citoyens dynamiques et éclairés et nous avons nos droits, ici personne sort à la rue avec le voile, il faut savoir établir la différence entre voile et foulard, le voile cache le visage, le foulard n’est qu’un tissu qui cache la tête laissant toujours visible le visage. Cette ministre nous demande de lire la loi de 1905, alors, c’est nous qui devons lui dire qu’il va falloir qu’elle reprenne les textes et que les relise.
LA LOI DE 1905

« Cette loi fixe le cadre : « La République assure la liberté de conscience.
Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions (…) édictées dans l’intérêt de l’ordre public » Dans l’espace public, que ce soit sans la rue, les transports en commun, les commerces ou encore les centres commerciaux, chacun a le droit de porter un signe religieux ou le voile. La neutralité s’impose en effet à l’Etat et à ses représentants, mais pas aux usagers ni aux citoyens à l’intérieur des établissements publics, sont les écoles. Depuis la loi de 2010, il est toutefois interdit de « porter une tenue destinée à dissimuler son visage », dans l’espace public-le voile intégral est ainsi interdit ».
Pour rappel :
La loi de 1905 que les femmes ministres nous appellent à relire n’interdit aucunement de porter le voile, un turban, une croix, une kipa, ou une perruque, en prenant les signes religieux des trois religions monothéistes, mais ces ministres ne font pas allusion aux singes religieux que des femmes musulmanes, elles expriment une véritable névrose vis-à-vis de l’Islam !
C’est une véritable pathologie psychiatrique !
La tenue de sport de Décathlon n’avait rien d’ostentatoire, elle aurait permis aux femmes musulmanes sportives d’être à l’aise dans leur pratique sportive, N’ayant pas de texte de loi que l’interdise il faudra se la procurer ailleurs.
Je propose est qu’elles fassent une pétition à la HCDH puisque de par le monde cette tenue est acceptée lors des compétitions sportives, seule la France a laissé visible sa pathologie contre l’Islam.
Il faut finir avec ces mensonges grotesques et il faut que la société soit capable de dire assez !
La loi de 1905 n‘établit que la séparation entre l’église et l’Etat cela se réduit à une question d’arrêt de soutien financier d’une part pour les institutions religieuses et d’enseignement, et d’autre part le clergé et les enseignants. Cette séparation comprend le domaine strictement financier, l’Etat ne finance pas les institutions de culte et leurs représentants, et l’arrêt de financement s’étend aux écoles confessionnelles.
Le port des signes religieux est une question personnelle, jamais susceptible d’un quelconque interdit, dans la mesure où le port de ces insignes religieux ne trouble pas l’espace public.
Le surveiller et punir est pour l’heure la seule expression du politique capable de prendre forme au sein de la cité, cela répond à une incapacité intellectuelle et à une franche névrose féminine très suspecte chez des femmes au sommet des postes d’une si haute responsabilité.
Encore une preuve ?
Le ministre Aurélien Taché, les a laissées à leur place en répondant à leurs interventions matinales.
Je crois que Décathlon vendra pourtant cette belle tenue sportive ailleurs ?

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!