NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

ASSEZ DE VICTIMISATION ET D’ATTAQUES A L’IRAN! LETTRE OUVERTE A MADAME NEGZZIA

22 juillet, 2019 (23:49) | Non classé

ASSEZ DE VICTIMISATION

ET

D’ATTAQUES A L’IRAN !

LETTRE OUVERTE À MADAME NEGZZIA

 

 

Madame,

Je me permets de vous adresser une lettre ouverte depuis ma qualité d’ancienne immigrée en France, pays que vous a accordé l’asile.
Je suis un ex-professeur jamais titularisée et artiste, et si je me permets de vous adresser un écrit public c’est parce qu’en 1980 j’ai commis l’erreur fatidique de venir m’installer en France.
Mes motivations de jeunesse étaient pourtant sérieuses, je venais de perdre mon père, et fuir le Chili était impératif. Il avait subi de manière sadique et mortifère presque un siècle de persécution vis à-vis de son art par les mafias chiliennes, de son vivant sa persécution nous la subissions ensemble, après sa mort, il m’était insupportable de recevoir moi-même en héritage cette même indigne persécution qu’ils préparaient pour moi, voilà la cause de mon départ.
Mon immigration en 1980 se justifiait parfaitement pour deux raisons de poids, d’une part, il était logique que je choisisse le pays où mon père avait trouvé sa formation picturale, et faire moi-même de Paris ma ville d’adoption pour travailler mon art.
Depuis ma qualité d’artiste peintre formée par le peintre Hernan Gazmuri, j’étais inscrite dans l’héritage pictural de l’Ecole de Paris, qui avait fait de mon père un pionnier de l’art moderne, les Invariants plastiques qu’il avait reçu de son maître le peintre français André Lhote dans la période d’entre les deux guerres, et d’autre part, j’étais investie dans une « mission artistique » mandatée par ma mère. Je suis venue aussi, pour faire don à la France au nom de la veuve du peintre Hernan Gazmuri, de l’œuvre capitale du peintre Hernan Gazmuri, L’Hommage à André Lhote et Le Nu Jaune. www.hernan-Gazmuri.com
Je suis née à Santiago du Chili, et à la différence des tous les refugiés chiliens, je suis venue avec mes propres moyens financiers, je n’ai jamais eu le statut de « refugiée » et Maman non plus, j’ai dû démontrer à l’Etat français que j’étais bien capable de travailler, l’assumer entièrement et l’héberger par mes soins.
Voyez-vous, je sais parfaitement ce qu’est comme vous le dites, le fait d’ être née au sein d’une famille bien constituée, bénéficier d’une maison ou des plusieurs, d’argent et de protection de toute sorte.
J’ai perdu tout cela volontairement, personne ne m’a obligée à quitter le Chili. J’ai dépensé tout l’héritage qui m’avait laissé mon père en argent, il représentait toute la vie de travail de mon père, je l’ai lapidée obligée pour faire face à mon installation de la première année, aussi bien pour moi-même que pour celle de ma mère. Je ne pouvais pas deviner que la France me réservait le même traitement mafieux qui avait reçu mo père au Chili.
Et, voila Madame, le sort qui peut recevoir une immigrée qui ne vient pas s’installer en faisant une publicité politique.
Je n’ai pas été torturée au Chili, non parce que j’appuyais la dictature, non !!! mais parce que mes parents ne m’auraient JAMAIS laissé la liberté de m’exposer aux dictateurs militaires nazis.
J’étais une toute jeune étudiante universitaire au moment du coup d’Etat et quand je suis sortie diplômée de professeur en pleine dictature, je n’avais pas le droit de faire de la politique active, je le redis, mes parents, ne me le permettaient point.
Vous venez à Paris dire que l’Iran vous menaçait de prison et de coups de fouet !
Mais pourquoi ?
Parce que vous vous exposiez en sous-vêtements devant tout le monde !
Mes parents n’étaient pas religieux et, à l’époque, ils ne me permettaient pas de sortir en mini-jupe comme mes camarades de classe !
Vos déclarations sont du gré de la politique française qui va à l’encontre absolue des dirigeants iraniens. La France se dit République laïque, mais sa dictature de la laïcité agit avec des méthodes criminelles, elles sont invisibles, ne se trouvent pas inscrites comme délits que l’on pourrait attaquer grâce à l’inscription dans le Code pénal, elles sont la discrimination occulte et silencieuse, le mépris, l’ignorance préméditée de vos talents et compétences, l’interdiction mafieuse pour que vous n’ayez jamais la possibilité de développement professionnel jusqu’à ce que vous arriviez à la vieillesse et que toute possibilité de changement soit impossible.
La France est une dictature couverte de liberté, car ce sont las mafias qui règnent, gouvernent et décident qui sortira vainqueur, qui sera gracié pour servir comme un bon soldat défenseur de la laïcité française, et qui sera victime du « MOOBING » et deviendra La Cible qui sera tuée par l’Etat.
La France est contre la suprématie du religieux dans la gouvernance d’un pays.
Et, si vos convictions religieuses vous voulez les respecter dans la réalité vous devrez PAYER, car détrompez-vous madame, le respect à une pratique religieuse n’est pas seulement avoir droit à prier dans un temple c’est aussi avoir le droit presque gratuit d’enterrer nos morts comme le demande notre religion, cela est interdit en France, dans les pays musulmans le droit à une tombe est un droit inviolable, or ici en France il est PAYANT, et je ne vous donne que l’exemple le plus barbare de cette dictature de la laïcité que je connais parfaitement car je la vis et je la paie lourdement.

Vous dites dans les médias que vous avez subis la misère et la rue en plein Paris, vous criez au monde votre malheur, je vous comprends madame, de ma même manière que je plains tous les SDF qui ne sont aidés par personne. La société du Mépris les laisse abandonnés à leur sort et ils ne s’en sortiront jamais à moins qu’il y ait une révolution je ne la vis pas venir ! Hélas !
Il n’y a rien de pire qu’être SDF Madame, bon nombre des jeunes s’investissent politiquement pour éradiquer ce mal sociétal qui n’est que l’œuvre des mafias politiques qui pratiquent la politique de l’entonnoir, laissant volontairement dans le caniveau les naufragés de la vie.
Je lutte moi aussi depuis ma qualité de Senior retraitée, chacun fait face aux injustices avec ses propres moyens.
Ce qui me révolte de votre histoire est la publicité mensongère que vous répandez contre l’Iran. Si vous vous mettez à nu publiquement au sein d’un pays qui a une ligne d’éthique religieuse stricte, vous n’avez aucun droit de vous plaindre des conséquences de votre affront PUBLIC que vous faites à l’Iran.
Vous avez le droit de vous mettre à nu chez vous, de vous dévoiler en privé, mais si vous osez vos exposer à nu en public, êtes vous endroit d’inculper le régime de l’Iran ?
Je vous réponds publiquement que non !
Je qualifie votre comportement d’IMPRUDENT.
Et, je le dis sans apporter aucune sorte de jugement moral, mais seulement stratégique.
Vous êtes fautive d’une imprudence existentielle, religieuse et juridique.
Vous avez bien fait de quitter votre pays si vous êtes contre leurs principes.
Voyez-vous, votre situation de SDF à Paris ne s’est pas trop prolongée.
Vous avez été entendue, je ne je pourrais pas douter de la générosité de l’Etat vis-à-vis de dissidents politiques et religieux de l’Iran. Vous serez largement récompensée comme tous les iraniens qui sont venus trouver un refuge en France.
Ici toutes les iraniennes peuvent se dévoiler, se dénuder, se droguer, aller en boite de nuit boire de l’alcool à flot, se faire pratiquer tous les IVG nécessaires dans leur vie de jeunes femmes, les LGTB vivent librement, la GPA, PMA, seront autorisées n’ayez pas crainte, cela viendra, en tout cas au sein de la UE vous pouvez devenir mère-porteuse ou bénéficier des délices de cette pratique, cela est certain, et quand vous serez vieille, car vous serez comme tous les jeunes d’aujourd’hui les vieux de demain, la jeunesse est de bien courte durée, et il faut préparer sa retraite très tôt, préparez-vous pour ne pas être pauvre une fois arrivée votre vieillesse, épargnez de l’argent pour rester à l’abri d’une vieillesse dans la misère à Paris !
À ce moment-là, sachez que personne n’ira vous chercher pour vous prendre en photo !
Vous devez savoir que bon nombre des vieux retraités en France sont dans la rue, en train de crier leur misère due à leurs retraites au seuil de pauvreté, oui madame c’est cela la France !
Quand vous entrerez dans l’âge mur, personne n’ira vous chercher pour vous faire de photos en sous-vêtements ! Et, si vous n’êtes pas prévenante maintenant, vous gouterez les délices que la France à réservée aux les vieux, les maisons médicalisées, ou devenir une assistée par l’APA et finir votre vie incarcérée entre les griffes des médecins criminels.
Je suis certaine que votre carrière de top-model à Paris vous apportera joie, liberté et assurance financière, car vous servez politiquement à la France contre le Régime de l’Iran !
Avant de fermer cette lettre ouverte, je me demande ceci :

Pour l’heure je n’ai jamais entendu d’un cas de demande d’asile politique en sens contraire, je vais dire d’une personne qui a été malmenée par l’Occident et qui demanderait l’asile en Iran. Je serais une pionnière !
Si un dirigeant iranien en France, par pur hasard (le hasard n’existe pas) me lisait, je lui prie de me contacter.
Bon nombre d’étudiants, je le sais pertinemment, vont faire des études dans les universités iraniennes, réputées pas leur haute qualité d’études, mais il ne s’agit que des boursiers, ou des échanges de perfectionnement.
Un excellent reportage du journaliste franco-iranien Armin AREFI nous a très bien exposé la véritable situation de vie en Iran. Et, même si je ne partage pas ses idées, car je suis totalement avec les dirigeants iraniens, son récit dans les médias, dément votre histoire.
Si j’étais jeune, je demanderais ipso facto l’asile en Iran. Mais la vie est ingrate, parce que trop courte.
« Il ne faut pas neuf mois pour former un homme, mais soixante ans de sacrifices, de volonté, de…tant de choses et quand cet homme est fait, quand il n’y a plus de l’enfance, ni de l’adolescence, quand vraiment il est homme, il n’est plus bon qu’à mourir. »
Cette terrible vérité nous la dit André Malraux dans la Condition humaine.
Oui Madame, j’ai dépassé l’âge limite signalé par Malraux !!! Et, en dépit de cette terrible vérité, je garde l’espoir de quitter ce pays que vous venez si ardemment chercher, car je ne partage pas les idéaux laxistes, injustes et inhumains de la France et de la UE, et j’adhère totalement à l’idéal de votre pays.
Puisse Dieu entendre mes prières…
Inch- Allah!

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!