NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

BARBARIE DE LA PENSEE FRANCAISE: LE PROFESSEUR AGREGE COMMANDE MICHEL ONFRAY DE SE TAIRE!

20 août, 2019 (11:18) | les blogs d'extrême droite, Non classé

LE PROFESSEUR AGRÉGÉ COMMANDE  ONFRAY DE SE TAIRE !

 

BARBARIE DE LA PENSÉE

 

 

DIATRIBES PHILOSOPHIQUES  STÉRILES

Chers Lecteurs,
Ce matin, je me trouve face à un article qui persiste encore et encore à attaquer M.O. pour sauver la publicité la plus nocive de notre temps celle du robot à tresses, et de critiquer l’impossible conciliation entre l’athéisme et la religiosité.
Moi, je ne fais que m’opposer à la « religion laïque » ce n’est pas pour autant que je vais tomber dans la plus dégradante des positions intellectuelles de ces faux « professeurs » d’extrême droite, le seul but de cet auteur est de détruire ce qu’il appelle « l’égo de M.O. »
Le titre de leur dernier article du Blog A Lupus s’intitule : Onfray, mieux de se taire.
Le titre « SE TAIRE » doit être proscrit d’un débat d’idées philosophiques, puisque la raison d’être de la philosophie est la discussion dialectique, je ne discute pas avec mon semblable, mais la richesse de la pensée et l’avancée surgit précisément de la contradiction, obliger de se taire est le plus barbare des diktats, l’on observe que ce faux professeur a été titularisé il est agrégé, car il obéit aux commandes de l’Education Nationale de l’enseignement supérieur, le ordres ministérielles obligent à prendre une seule direction de ce qu’ils croient être LA PENSÉE unique, la leur, je me suis opposée, j’ai gagné un ZÉRO !
Si un professeur nous commande et nous oblige de nous taire, il faut le fuir ! Il nous nous signale la voie de la BARBARIE de la pensée, l’interdiction de laisser à autrui sa part de vérité, or pour moi, celui qui est mon contraire, et mon adversaire mérite toute mon attention, l’athée a toute sa place chez moi, même si dans ma vie, mes choix et mes combats c’est le sacré mon guide et qu’en art, il me fait vivre et m’inspire
Consacrer son temps à essayer de philosopher de la sorte- selon lui ce qu’il fait est de la philosophie- pour détruire un adversaire de la pensée, me parait un attentat à la mission même de la philosophie qui est la dialectique, l’opposition d’idées, or faire publique notre pensée en attaquant l’adversaire de manière minable est contraire à l’essence même de ce que doit faire celui ou celle qui pratique l’exercice de la pensée par antonomase, trouver un adversaire est la chance suprême en matière d’idées!
Et je vais vous dire pourquoi. Les signataires du dit article contre M.O. sont deux auteurs qui ne sont pas dans ma bibliothèque et je n’ai jamais entendu parler d’eux, Jean Chanu et Rémi Lelian, je m’en vais alors chercher sur Wikipédia : RIEN, je persiste dans la « recherche » et apparaît Amazon ! Et la publication d’une livre en date du 2017 de monsieur Lelian qui dédie sa vie à penser et à écrire un pamphlet dédié à détrôner Onfray, son livre : Michel Onfray, la raison du vide. Chez un éditeur parfaitement inconnu.
Consacrer sa vie de professeur de philosophie à cette mission c’est tout dire ! La phrase suivante nous informe qu’il est « professeur agrégée de philosophie », (je connais moi les agrégés français) les ignares seront bouchée bée devant les titres, pas moi, j’ai suis née chez deux génies intellectuels et artistes, mes parents, et je sais grâce à eux distinguer le vrai du faux et savoir devant qui je suis en matière d’idées, je ne peux pas me laisser tromper dans la matière, attitude et pratique intellectuelle qui n’est pas pardonnée par l’Education Nationale, pire encore si nous le faisons savoir avec notre exercice professionnel devant les inspecteurs, à moins de se trouver devant des inspecteur cultivés et intelligents, ce cas de figure n’existe pas dans le pays nommé France, or ces didascalies mises à part, je ne m’impressionne point devant les titres, car je sais comment ceux qui les arborent avec l’égo monstrueux qu’il critiquent chez autrui, leur sert de carte de présentation. Passons.
L’information du Web nous dit qu’il gagne sa vie comme professeur, je connais très bien aussi la qualité des profs titularisés par l’Éducation Nationale, un jour, je parlerais des concours et de la mafia E.N. pour l’heure je suis en plein travail et n’ai pas le temps.
Un professeur tout comme celui qui prend une parole publique doit être prêt à entendre son adversaire l’attaquer.
Un des principes mêmes d’une bonne transmission des connaissances, la vraie pédagogie, elle nous exige de nous mettre à nu devant les élèves, ils nous discuteront et seront nos plus virulents adversaires. Quand j’ai dû faire face aux nombreux élèves d’un amphithéâtre, j’étais lectrice dans ma fac et en deuxième année de pédagogie en espagnol pour la première fois j’avais dix-huit ans, mon maître, mon père, m’a dit ceci : « tu n’as rien à craindre, devant tes élèves une seule chose te fera gagner leur respect : ta maitrise des connaissances, la maîtrise parfaite de ton savoir. »
Il faut respecter son adversaire, dès que le glissement vers la dégradation d’autrui est dans le débat, l’ouverture vers une dialectique intelligente est brisée à tout jamais. C’est ce qu’ils font ces faux philosophes des blogs d’extrême droite.
Le plus important de ma recherche Web est que ces deux éléments de la pensée française, détracteurs virulents de M.O. écrivent et se déclarent d’extrême droite !! Je ne suis pas athée et pourtant je n’irai jamais me ranger du côté de l’extrémisme de béton de ces faux intellectuels.
Nous sommes déjà informés de la suite. Notre ignorance a été suffisamment remplie d’une connaissance qui nous laisse hors combat. Que peut-on ajouter comme matière à débat intellectuel face à la dictature de la pensée de droite ?
Un vrai intellectuel ne peut pas mettre de l’avant ses doctrines politiques ou religieuses pour attaquer l’adversaire, c’est une forme d’aplatir le débat d’idées, proposer est autre chose, ridiculiser n’est que se déclarer soi-même incapable de poursuivre en opposant clairement nos idées contre celle de notre adversaire, les exemples dans l’histoire des idées sont prolifiques, mais cela c’était « avant ! » la tâche intellectuelle d’écouter autrui pour l’interroger et s’opposer, c‘est là, où je suis autorisée à faire jaillir ma vérité, les termes que l’on doit choisir sortent des leçons des grecs, dialogue et tempérance. Je doute fort que M.O. puisse refuser une polémique avec ses détracteurs, je ne suis pas athée et ne peux pas suivre le raisonnement de M.O, ce n’est pas pour autant que si je me trouvais devant lui dans son université populaire, je me ferais le plaisir de discuter avec lui et de lui opposer ma pensée, la dictature de la pensée ce sont ces dictateurs qui la soutiennent, je ne peux me ranger dans le groupe d’athées, cependant je les écoute avec le plus grand soin, et je partage, en dépit de cette séparation, la critique de M .Onfray de cette époque du vide, de fin de la civilisation occidentale et, je pense que la déstabilisation qu’il fait de cette insupportable jeune faite robot à tresses, nous fait le plus grand bien, lui qui peut le faire grâce à sa notoriété, pour donner une bonne leçon aux ignares français, précisément grâce à son pouvoir de médiatisation qu’il a dit refuser jadis, mais qu’à présent lui sert et s’en sert avec aisance, et dont il profite grandement. Avant de fermer ce petit article, je me dis qu’il est salutaire pour cette société du vide, qui va directement au néant dans leur absence d’esprit critique, que quelqu’un leur crie leur stupide ignorance, car c’est le rôle de tout professeur et intellectuel, celui qui définit sa profession de transmission, donner des leçons à la société.
Je suis persuadée que les discours critiques de M. Onfray serviront pour stopper les applaudissements stupides de la galerie devant le cyborg sans rire qu’il définit si bien. Et, encore ceci, les malades doivent rester en retrait du débat d’idées au sein de la société, sous peine que leur handicap soit pris en dérision, le débat d’idées exige une pleine santé mentale, il faut toujours rendre la place qui mérite à LA RAISON, elle se trouve seulement au sein de la santé cérébrale. Ne l’oubliez jamais.
Encore une chose d’extrême importance en matière philosophique : n’écoutez pas ce « professeur agrégé » je vous en prie !! ce faux professeur de philo ose vous dire que « Sénèque ne contient pas Platon !!!! » Pauvres élèves, Sénèque ne renie pas sa dette à Platon, les nouvelles doctrines ne peuvent naître et vivre vers l’avenir que sorties et même en contradiction des anciennes qui les ont formées et d’où elles sortent !
C’est de même en toute forme de connaissance et d’art, le cubisme, la naissance de la peinture moderne française détruit le passé pour refaire une nouvelle théorie, mais en prenant le classicisme comme le socle qui lui signalera la voie de sa passionnante aventure plastique.

Bibliographie hautement recommandée :

Athéisme difficile Etienne GILSON.
En islam iranien Aspects spirituels et philosophiques. Henri Corbin
Réelles présences. George Steiner.

Write a comment

You need to login to post comments!