NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

DES FEMMES AU POUVOIR: PREPOTENTES ET TYRANNIQUES

16 octobre, 2019 (16:16) | Non classé

COPIE DESSIN AU CRAYON DE  SAINTE ANNE

DE LEONARD DE VINCI (1968 Nadezhda avait 14 ans)

DES FEMMES AU POUVOIR PRÉPOTENTES ET TYRANNIQUES

 

 

 

Chers Lecteurs,

La discussion au centre de la place publique sur le port du foulard, fait sortir dans l’arène les femmes au pouvoir, je suis ahurie de les voir et de m les entendre vociférer et s’agiter dans les médias avec une furie qui m’horrifie, je ne peux pas m’habituer à cette vision de la femme et de ce qui devrait être sa féminité.
Que la femme ait gagné sa place comme professionnelle et qu’elle ait acquis tous les droits qui correspondent à une femme indépendante ne peut anéantir sa façon d’être, car avant d’être « professionnelle » ontologiquement elle est une entité féminine, celle qui représente la douceur, qui garde la faculté qu’elle seule possède de donner la vie, l’on ne porte pas en soi un être en vociférant d’une telle force, et cette capacité se garde en vieillissant, je mets en exergue Maman qui même très âgée, elle n’a jamais perdu sa capacité d’aimer et de regarder le monde avec une douceur infinie.
Les femmes qui n’ont pas enfanté ne sont pas exclues de cette qualité féminine, la femme âgée, garde en elle les mêmes qualités, et les mêmes sentiments maternels qu’elle avait par ses années de jeunesse, celles qui sont bien nées le restent jusqu’à sa mort et par-delà la vie et la mort.
C’est parce que j’ai été élevée par un père viril et une Maman qui était la douceur faite femme et malgré mes quarante ans de résidence en France je me révolte face à cette vision que les femmes au pouvoir nous obligent à subir, je ressens la nausée face à ces fausses femmes résolues à prendre les attitudes masculines.
Une d’entre elles criait qu’elles s’étaient battues pour l’avortement, et pour être en égalitaire avec les hommes, à présent, dans cette société française nous n’avons ni hommes ni femmes, mais des monstres qui nous obligent à vivre dans un monde monstrueux, leurs vices, leurs frustrations leur incapacité d’aimer un homme, leur avidité de pouvoir, ont convaincu les irresponsables politiques, qui amoindris dans leur virilité, suivent leurs caprices psychotiques avec une soumission accablante.
Nous sommes commandés par un genre nouveau, ni hommes ni femmes, un nouveau genre s’est installé pour diriger le monde.
A titre d’information, pour réactualiser mes connaissances, j’ai regardé sur Internet la Carte mondiale où se visualise parfaitement les pays qui ont légalisé me mariage homosexuel. Si j’avais de l’argent pour émigrer à nouveau, ce serait très difficile de faire un choix, je devrais faire un choix pour une planète inconnue !
Mais cessons de boutades, sérieusement, c’est accablant.
Quand je suis arrivée à Paris en 1980, par mes propres moyens financiers, car je n’ai jamais été « refugiée politique », je n’ai jamais pensé que j’allais vivre dans cette France.
Quand je rencontre des français qui représentent « la vieille France » et que la conversation sur le mariage pour tous, la PMA et la GPA apparaît inéluctablement dans la discussion, ils baissent la tête avec résignation et me disent « c’est justement comme ça Madame, nous nous sentons délogés, nous ne sommes plus chez nous »
Même vieille, toute femme qui n’a aucun pouvoir de procréer doit poursuivre ses combats pour la vie et ses convictions sacrées, vous lui demandez de se taire, ?
Et bien non, nous sommes sur terre avec une mission, parfaire le monde pour le bien de tous, le faire plus beau et plus juste, et moi, comme toute personne équilibrée, j’ai le droit d’exprimer ma vision du monde et de l’humanité, ce n’est pas par hasard que mes deux parents m’ont donné la VIE et que je suis sur terre,
Je suis professionnelle et artiste, mais je n’ai jamais été féministe, je suis contre le mariage homosexuel, contre la PMA, contre la GPA et pour la vie et le droit naturel.
Mais, je suis consciente qu’à présent « être contre » ne possède plus de valeur, puisque la Carte mondiale nous indique que de par le monde la dégénération humaine est considérée une vertu !

CONCLUSION :
Nous sommes des « extraterrestres ! »

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

Write a comment

You need to login to post comments!