NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

IMMONDICE MORTELLE DANS LE 13ème ARRONDISSEMENT DE PARIS

25 mars, 2020 (16:57) | Non classé

L’ENTRÉE DE MON IMMEUBLE HLM 13ème PARIS

 

           IMMONDICE  ET  DANGER DE MORT  

 

 

DANS LE 13ème PARIS

 

 

LE MAIRE A STOPPE LE PASSAGE MOBIL, CAR SELON LUI, IL N’EST PAS PRIORITAIRE !

 

Chers Lecteurs,

 

Lundi dernier, écœurée de voir de ma fenêtre le trottoir immonde, d’une saleté collante et fétide, j’ai commencé dès très tôt le matin à téléphoner le Service Sanitaire de la Mairie du 13 -ème arrondissement de Paris,  01.40.45.37.11, mon lieu de résidence depuis octobre 2014, un immeuble HLM, de six étages, sans loge de gardienne, évidement, nous ne sommes pas au boulevard Raspail, et celui-ci n’est pas, Ô malheur pour moi ! qui les aime tant, un immeuble haussmannien, hélas ! Bon, par temps dit « normal » sans pandémie, il y a une gentille femme de ménage qui ne vient que le lundi matin pour quelques heures. Les habitants si distingués, salissent les parties communes qu’ils confondent avec la sortie du métro, car aussitôt la femme de ménage partie, il y a par terre soit un mégot de cigarette à l’entrée, un ticket de métro, ou bien pire encore, le sol de l’ascenseur sali avec une course qui a déglutinée, l’on  ne sait pas pourquoi.

Enfin, nous savons quelle est la qualité de résidents choisis par l’Etat, pour louer des HLM ; si l’éducation  et la culture  étaient un critère de sélection et non les revenus, je devrais être installée quartier de Sèvres-Babylone ou l’Ile de la Cité.

Mais ceci est un autre sujet. Je ne vais pas poursuivre cette didascalie. Allons vite et court et, vers l’essentiel.

Lundi 23 dernier, je vous l’ai dit que je me suis empressée d’appeler le Service sanitaire de la Mairie ; c’est un nom rassurant, qu’un arrondissement parisien dispose d’un SERVICE SANITAIRE, cela dit long sur la préoccupation des Maires de protéger la santé et  la vie des résidents.

Mais, non, détrompez-vous, les choses ne se sont pas passées de cette manière idyllique dans le 13ème qui est depuis des années SOCIALISTE encore un nom d’une charge sémantique bien réelle, mais trompeuse.

La dame qui me répondit m’a dit qu’elle avait reçu un appel signalant la saleté du trottoir, un seul appel parmi tous les résidents de l’immeuble qui apparemment ne sont pas inquiets de cette immondice qui infecte la totalité de l’immeuble, puisque les résidents sortent et  rentrent avec les chaussures infectées et ne sont pas confinés avec la rigueur qui est la mienne. Elle ajoute à son discours qui ressemble à un enregistrement de la SNCF que le maire a stoppé le passage du mobile, qui jetait de l’eau sur le trottoir, deux fois par semaine, par temps « normal », c’est-à-dire sans pandémie, car il le considérait « NON PRIORITAIRE ! »

Elle m’a donné un autre numéro pour que « j’essaie de voir… »

Il se trouve que le deuxième numéro correspond au Service qui ramasse les objets encombrants, là c’est fut mieux encore, après un dialogue avec une « dame », qui ne connaît pas la langue de Versailles avec laquelle je lui ai parlé, elle a haussé  le ton qui commença à tourner au vinaigre car vous devez savoir que de partout je me fais traiter de « la Gazmuri » car face aux « dysfonctionnements » je suis toujours en train de réclamer la bonne conduite, la vérité et, le respect français de la vieille France qui a été enterré, c’est pour cela que je me fais détester et c’est aussi pour cette raison que  je suis devenue la CIBLE et qu’appliquèrent le MOOBING et me tuèrent Maman, pour me punir et me donner une leçon d’Etat.

Encore une didascalie.

La « dame » pour finir m’a dit ceci :

« ET, CROYEZ-VOUS QUE NOUS ALLONS PRENDRE AU SÉRIEUX VOTRE APPEL PERSO ? »

Non, Madame, ce n’est pas « un appel perso » comme vous dites, mais un appel au secours pour le bien-être commun de tout l’immeuble.

Elle a commencé  à crier d’une  stupide manière qui m’a forcé  de lui répondre haut et fort pour me laisser entendre :

Madame, j’ai compris, vous n’allez pas passer le message au Maire, essayez de rester en vie par temps de virus !

 

Je viens de renouveler l’appel, pour voir si le Maire était devenu judicieux depuis lundi dernier et qu’il appliquerait par Mimesis la bonne conduite citoyenne de ses confrères d’autres villes de notre chère France !

Non, me dit le jeune homme à ‘l’instant, le mobile a été stoppé ; il n’y a aucun changement.

Par temps de crise pandémique le Maire aurait dû renforcer les mesures d’hygiène, et le mobile qui jetait de l’eau par deux fois hebdomadaires, devrait à présent, jeter sur le trottoir de l’eau de javel et tous les jours !

Nous sommes en danger de mort et tout l’immeuble infecté.

 

Je n’ai plus le samovar de ma grand-mère et les pauvres surtout à la fin du mois, nous ne pouvons pas nous passer de thé, café et pain, éléments essentiels à notre survie, pour l’heure, je suis interdite d’une sortie au supermarché, car l’entrée est immonde, pour rentrer dans l’immeuble se poserait la question gravissime de santé personnelle et collective,  il serait une charge pire que Tchernobyl qui infecterait toutes les parties communes et ma chambre, car à l’entrée il faudrait disposer d’une logistique d’eau javel par des litres, et je ne prévois nullement avancer la date de ma mort par l’imprudence criminelle du maire du 13ème,  je n’ai pas d’âme de martyr ni  ne suis masochiste ! j’envisage mourir le plus tard possible !

Chers Lecteurs, l’intelligence est une vertu si rare et précieuse.

Ne l’attendons jamais de ces criminels qui nous gouvernent, dans toutes les strates de notre société, ils sont presque tous dépourvus d’éthique et d’intelligence.

Portez-vous bien et restez confinés.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!