NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

INFANTILISME ET CRETINISME PLANETAIRES /LE CAS « ROBOT GRETA »

26 juillet, 2019 (11:52) | lE CAS "ROBOT GRETA

DECHETS JETES DANS LA MER  ARCTIQUE

INFANTILISME ET CRETINISME PLANÉTAIRES

 

LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

 

Chers Lecteurs,

Je viens de changer d’avis, je ne publierai pas l’extrait de mon livre en écriture où un chapitre est dédié à l’actualité et fait entracte du sujet principal sur le peintre Hernan Gazmuri. Il y sera question de l’Iran et de l’écologie, ils resteront comme exclusivité du livre, cependant, j’ai dit que je ne manquerai pas d’écrire un article sur le cas Greta Thunberg ; il a été profitable que je prenne encore une journée de réflexion en lisant les diatribes colériques des uns et des autres sur son cas.
Bien que je ne partage en rien les thèses de Michel Onfray, je dois avouer que son article contre ce « Robot-Greta » ne manque nullement d’intérêt et je partage presque tout son raisonnement.
Ce n’est pas de ses positions politiques et intellectuelles que je vais parler ici, il suffira de dire que la dialectique n’avance pas quand l’adversaire est athée et mon raisonnement est de celle qui a une vision religieuse de la vie et de l’art, un mur étanche sépare inéluctablement deux adversaires intellectuels pour avancer, cela dans le cas où l’un et l’autre voudraient « avancer », car en discussion philosophique nous ne sommes pas en discussion politique, nous ne prétendons pas avancer ou convaincre, mais clarifier, et dans l’hypothése où l’on puisse mener à bien une clarification dialectique entre un athée et un religieux, il ne surgira qu’une aporie. Point final. Ma conviction est décisive, je veux rester avec ceux qui ont déjà découvert les thèses de la décadence d’Occident et la fin de cette civilisation, et pour aller au plus précis, je reste avec mes maîtres de l’Ecole de Francfort. Je vais aux sources et j’y reste.
Le problème de l’écologie est vaste, ce qui préoccupe le plus est ce que nous sommes en train de subir en ce moment le réchauffement de la planète, démonstration factuelle incontestable, nous n’allons pas faire l’historique de la catastrophe, nous la connaissons tous parfaitement grâce aux multiples reportages de plus haut niveau que les érudits scientifiques se sont souciés de nous faire partager depuis des nombreuses années.
Vous savez que les seuls responsables de la destruction de la planète sont les industriels et les politiques, or nous faire cette publicité verte en mettant de l’avant le « Robot-Greta » est insupportable, ce ne seront jamais les manifestations des jeunes européens dans la rue, ceux qui ont décidé de déserter l’école pour la rue, une imbécilité grandiose, qui vont convaincre les industriels de stopper leurs projets meurtriers et les politiques de changer de voie, ils se sont concertés ensemble au risque de voir le danger frapper à leurs portes, car le profit immédiat et rentable qu’ils s’octroient est faramineux.
Qui aura la volonté d’écouter, la volonté de céder, de faire marche en arrière et de suivre les leçons des scientifiques ? Puisque ce sont les experts et eux seuls qui doivent être suivis et, ils ne sont pas entendus.
Ce n’est pas d’hier ni d’avant-hier qu’ils sont en train de lancer les avertissements pressants, les choses se sont aggravées et leur cri au secours et leurs échos sont restés vains. L’essayiste M.O. , qualifie cette demoiselle de robot, certes, mais les robots japonais sont plus attendrissants…Je n’ai pas voulu écrire une seule ligne depuis qu’elle est de partout, et je le fais de manière volontaire, c’est ma manière de faire de la résistance, et non parce que je sois indifférente au problème écologique, mais précisément pour cela, parce que le destin de la plante me tient à cœur que je ne me laisse pas entraîner dans des faux débats.
Voyons pourquoi le cas « robot-Greta » est « un faux débat »
Parce qu’elle est une « création commerciale » elle n’est pas une enfant ! Soyons clairs, à seize ans une personne soit elle homme ou femme est déjà l’adulte qu’elle sera très bientôt, à seize ans nous avons l’obligation d’exiger chez une fille ou un garçon intelligents, d’avoir la capacité d’une prise de parole sûre et spontanée, une réflexion mûre, une capacité de langage riche et aisée, et une certaine indépendance de la pensée, si cela n’est pas présent chez l’adolescent, comme c’est le cas du « Robot-Greta », alors qu’elle se taise, le don de la parole, qui est le signe d’une intelligence supérieure, n’est pas une capacité de l’esprit que tout le monde puisse se vanter de posséder, cette fille ne parle jamais spontanément, ce que chez un adolescent d’intelligence supérieure est chose courante ; elle lit ses « discours » elle s‘attache fermement au papier.
Quand je l’ai vue pour la première fois dans les médias, j’ai pensé tout de suite qu’il s’agissait d’une enfant de dix ans. Cette analyse se dirige uniquement vers la forme, même son apparence est construite vers une infantilisation recherchée, les tresses, son habillement, bien sûr que sa maladie lui a laissé des traces, et sa petite taille l’aident franchement à obtenir le but qui se sont proposés ses parents, ils agissent de manière inhumaine.
Dans le fond, si je devais analyser en profondeur son cas je peux vous assurer que sa constitution mentale est vide, personne ne lui a posé des questions relatives à la vie, sur ce qu’elle pense par rapport aux sujets variés qui forment les préoccupations des adolescents scolarisés, pour elle, tout tourne autour du climat, nous n’avons pas besoin de sa présence pour penser à une question si grave. C’est elle-même qui dit qu’il faut écouter les scientifiques, mais c’est idiot tout ce qu’elle dit ! Voila la démonstration d’un robot qui transmet une annonce : « écoutez les scientifiques, je ne suis qu’une enfant !»
Mais non mademoiselle, vous n’êtes plus une enfant ! Conduisez-vous en vraie adolescente, et si votre maladie vous l’interdit, préoccupez -vous de poursuivre votre cursus scolaire, c’est ce qui vous a recommandé une députée de votre pays, les métiers qui sont par essence un dynamisme de transmission en public, exigent de nous une prise de parole écrite et parlée maîtrisée et sans aucune contrainte, c’est cela une « profession », sachant pertinemment ce qu’est l’autisme, les métiers qui entrent dans cette catégorie leurs sont restreints, aucune entrave ne peut se permettre d’exhiber un professeur face aux élèves, il est de même pour une personne qui doit de par sa profession exercer l’art oratoire.
Et, si vous ne voulez que vous classer face au monde que comme une « enfant » qui porte son « témoignage » la porte-parole des inquiétudes des adolescents par le monde, je vous réponds que votre intérêt n’est pas crédible trop prétentieux.
Les adolescents en formation scolaire doivent avoir une seule préoccupation, acquérir la maîtrise absolue des savoirs que le lycée est à même de leur apporter. Pour l’heure vous n’avez même pas fini votre scolarisation or, vous n’êtes ni capable ni autorisée pour remplir ces tâches.
Tout ce cirque orchestré est ahurissant, elle me fait peur, et je vais vous dire pourquoi. Elle prend des airs de supériorité ironique quand elle ose déclarer qu’elle fait peur aux « adultes » elle le dit si stupidement, elle fait comprendre que ceux qui l’attaquent sont des gens qui fuient leurs responsabilités face à l’écologie et le réchauffement climatique, cela voudrait dire que les gens ont peur d’elle parce qu’elle rayonne d’intelligence !
Non, malheureusement je ressens de la peur face à une figure qui n’est pas humaine, elle n’est ni une enfant, ni une ado. Elle n’est pas non plus dans l’entre deux âges, elle est vide, c’est le vide de l’humain nécessaire qui me fait peur.
J’aime l’enfance et tout ce qu’elle représente de surprenant, ce qui me plaît, chez un enfant c’est tout ce qu’il y a d’imprévu et qu’il régale naturellement aux adultes, par son émerveillement infantile face à la vie, devant ce qu’ils commencent à voir et sans le moindre jugement de valeur, c’est l’innocence à l’état le plus pur, nous avons perdu cela, nous vivons dans nos angoisses et tragédies personnelles, qui ne les a pas ? Le fait d’avoir fait l’expérience de la mort fait de tout homme un être différent, et voilà qu’un enfant, un tout petit être regarde de manière émerveillée notre monde si négatif sur tous les plans, contrairement à nous, il se ravit de tout, tout éveille sa curiosité. Ensuite il faut analyser le rire qui est le début de sa construction orale, qui précèdera l’apparition de la parole spontanée, ce sont les signes les plus parlants des merveilles de l’enfance, c’est un monde à part qui ne dure qu’un instant, nous devons le respecter.
Enfin, arrive lentement la puberté et l’adolescence, or à seize ans, nous ne sommes plus devant des enfants innocents, la construction intellectuelle est bien formée, et s’arbore comme une explosion de vie tout ce qu’ils seront une fois jeunes adultes bien constitués, bien formés, jeunes étudiants, jeunes diplômés.
Elle n’est ni l’un ni l’autre, elle est opaque, ni son regard ni sa parole ne peuvent nous émouvoir ni nous émerveiller, car elle ne représente pas la spontanéité propre à l’enfance, l’enfant qu’elle n’est pas. Elle n’est pas capable non plus d’éveiller chez nous de l’admiration, celle qui sont capables d’éveiller chez nous les adolescents intelligents, ils sont remarquables quand ils sont doués d’une intelligence débordante.
Je viens de lire qu’une université française se prépare à lui donner le titre de Docteur honoris causa !
Et ailleurs en Europe, ils l’ont proposée comme candidate au Nobel de la paix !! Les pires sont les gestionnaires de cette supercherie, voilà une preuve de la décadence de ce pays et de toute la UE !
C’est tragique et la voir dans tous les médias me révolte, car c’est un affront vis-à-vis de ces deux âges d’un être humain qui ont été trahis publiquement, mondialement. Sauf en Iran, je l’espère !
Je ne me suis pas trompée dans mon jugement, par hasard en lisant la presse virtuelle, j’ai lu un article d’un médecin qui dévoile sa maladie et les effets qu’elle lui a provoquée par le passé, voilà le cas Greta, son discours est faux, elle se couvre de ridicule, mais cette pauvre adolescente n’est pas responsable ni coupable, ce sont ses parents monstrueusement coupables de la montrer, de faire d’elle un produit, une figure médiatisée pour servir à leurs propres fins politiques, elle représente une start up, et dans ces conditions, nous devons juger son cas avec cette perspective.
D’où sortent ces faux des professionnels qui osent nous dire par les médias écrits et les réseaux sociaux que nous n’avons « pas le droit d’attaquer une pauvre petite de seize ans !? »

En aucun cas une pauvre ado manipulée et atteinte d’une maladie ne doit subir des attaques personnelles contre sa personne, mais étant donné qu’elle se montre et que son rôle est public, nous avons toute notre liberté et le devoir de la critiquer, si nous sommes préoccupés par l’écologie. Et, le plus grave est qu’elle sait qu’elle s’expose avec son action devant la société à des attaques qui vont la dévoiler, elle sait qu’elle sera critiquée, alors je m’octroie le droit de nier son action, mais j’insiste sur le fait que notre critique doit rester circonscrite uniquement sur sa figure médiatique, et il faut le dire et redire, sa présence, sa figuremédiatique est absolument inefficace.

Il faut laisser en retrait sa maladie, c’est tellement parlant, tellement visible, je la vois comme une malade et, elle me fait pitié, par la même occasion je juge sévèrement ses parents pour la montrer de manière impudique et lui apporter encore plus de tort, au lieu de la préserver, et de la faire travailler comme il se doit au lycée, je suppose qu’elle est déjà en terminale et qu’elle prépare son Bac ? Parce qu’à seize ans j’étais en Terminale avec mes camarades du même âge, je préparais mon Bac et je n’étais nullement une exception, là-bas, à Santiago, il y a plus de quarante ans, bon nombre d’adolescents étaient dans mon cas, bien évidement que pour ce fait, il était nécessaire de n’avoir jamais redoublé, et d’avoir commencé tôt notre scolarisation primaire, je n’étais ni la première de la classe ni douée pour toutes les matières, bien au contraire, nous étions des adolescents de seize ans conscients des réalités, nous savions qu’assister assidûment au lycée nous permettrait dans l’avenir de protester bien préparés, c’est le lycée et non la rue qui nous accorda tous nos droits, en dépit des tragédies politiques.
Pour en finir, il serait intelligent de prendre des mesures d’ordre intellectuel pour ne pas permettre que les handicaps et les maladies soient excuse pour influencer nos pensées en matière axiologique, ou éthique, le handicap, la maladie et la vieillesse tout comme l’euthanasie et les cas les plus difficiles de bioéthique ne doivent pas intervenir pour tout excuser en matière humaine.
L’autisme est une maladie et elle encore en étude, pour l’heure les chercheurs se sont mis d’accord pour faire prévaloir la cause génétique et se traduit par un mauvais fonctionnement neuronal qui provoque des anomalies et troubles comportementales, et tendances dépressives et suicidaires très handicapantes ce cadre extrêmement lourd et complexe, n’interdit pas aux autistes d’étudier et travailler, mais la prise de parole en public, tout comme l’enseignement, et tout travail qui exige une capacité innée pour entrer en interaction avec les gens, posera un problème grave à quelqu’un qui doit remplir une fonction qui lui demandera une prise de parole permanente ou les dons oratoires sont fondamentales.
C’est pourquoi je ferme mon écrit en suggérant de manière formelle de finir avec une diatribe inutile qui classe les participants à la mesure de ce crétinisme mondial.
Laisser passer sous silence « le robot Greta » est la méthode à suivre.
Sa présence est totalement inefficace.
Le réchauffement de la planète ne prendra pas fin, et il n’y aura aucune prise de conscience sur la destruction irréversible de la planète, par la grève de cette demoiselle, tout comme celle de ces étudiants chômeurs qui la suivent.
Cette époque présente des tentations uniques pour les adolescents, les manifestations en sont une d’entre elles.
Ils se donnent ainsi de l’importance, une pensée stupide leur fait choisir de manière équivoque, leur rôle : plutôt crier dans la rue qu’étudier, Leurs cris n’auront aucun pouvoir de persuasion chez les responsables.
Le CETA ne viendra qu’aggraver les choses, des nouveaux cas d’intoxication de viande avariée, des nouveaux cancers, réapparition de la maladie de « la vache folle »
Les agriculteurs seront encore plus angoissés et par malheur les dépressions et suicides ne seront causés que par les pressions financières de ce programme politique meurtrier.
Ce « robot-Greta », finira par se taire par l’inefficacité de sa présence.
Et le réchauffement climatique se poursuivra, sous le poids meurtrier d’une planète en agonie.
Tout ce que l’on essaie de faire pour redresser cette destruction est vain. Il ne s’agit pas de rependre une vision apocalyptique, mais d’éveiller les consciences sur un fait simple qui nous offre des preuves indubitables. Vous avez épuisé la terre, les océans et le ciel. Vous avez détruit la planète de manière irréversible.
Il n’y a pas de conseil à donner, même pas les scientifiques, ils ne peuvent vous donner plus de leçons que celles qu’ils vous ont déjà transmises.
Nous n’avons pas de doutes du fait qu’il est déjà trop tard.
Mais, tout le monde préfère prendre des vacances et vivre le moment présent.
Personne ne croit à la maladie ni à la mort, tout comme les jeunes qui se croient éternellement jeunes.
Il y a une étude scientifique qui a débutée de par les océans du monde entier, les scientifiques prennent en ce moment des échantillons pour analyser les effets sur la faune de tous les déchets microscopiques de plastique qui polluent la mer. Alors, je m’octroie le droit de lancer un message accusatoire aux industriels, aux politiques, aux gens irresponsables de par le monde :c’est vous qui avez jetés des immondices aux océans merveilleux, ce sont les « jeunes » qui les ont répandus, convaincus que la mer est une poubelle mondiale, vous êtes tous des assassins de la Création. Vous n’avez pas le droit de vous plaindre.
Vous aurez bientôt encore une nouvelle statistique épouvantable des effets néfastes et meurtriers, encore inconnus de la pollution qui s’attache aux poissons et aux crustacés, ces poissons que vous mangez avec délectation, vous êtes en train d’ingérer des maladies, vous goutez les prémices des maladies incurables en chaque bouchée de viande, poisson et aliments infestés de pesticides.
Les hospitalisations ne se feront pas attendre elles seront massives avec le CETA.
Il ne nous reste qu’à vous souhaiter, bonne continuation.
Nous avons notre conscience tranquille, nous sommes de ceux qui depuis notre naissance, sans faire du bruit, par éducation de famille, nous avons été les pionniers de l’écologie.
Bonne chance…Dans cette fin du monde.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!