NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

LE PARLOIR EXTRAIT AU SUJET DE LA PMA, L’ECOLOGIE ET L’IRAN

24 juillet, 2019 (19:19) | Non classé

LE PEINTRE HERNAN GAZMURI

DANS L’ATELIER D’ANDRE LHOTE / PARIS 1928

LE PARLOIR

EXTRAIT

AU SUJET DE LA PMA, L’ÉCOLOGIE ET L’IRAN

 

Journaliste : parlons, si vous le voulez bien sur trois sujets d’actualité qui ne cessent d’occuper les français, les titres de toute la presse française en , tout d’abord concernant la loi de bioéthique, que vous inspirent ces « progrès », la PMA, elle se votera bientôt, l’action de la jeune Greta Thunberg, et le conflit en Iran ? Je vous ai lue sur Internet et j’ai trouvé quelques-uns de vos articles où vous nous faites part d’une ligne bien définie sur la question…
Nadezhda : bon, je vous réponds dans l’ordre ? Permettez-moi de vous dire ceci, ma condamnation de la PMA, GPA, Mères porteuses, diffère totalement des groupes de la société qui partagent ma position, car la mienne ne correspond pas aux groupes engagés ni religieusement ni politiquement.
Ma condamnation n’a aucun rapport avec le puritanisme, je ne le suis point, ni de rejet moral, attaché au religieux, c’est pourquoi je parle et j’écris en indépendante, sans me lier aux groupes ni de ma pensée politique ni religieuse, j’ai une religion et j’adhère à un parti politique, mais quand je m’écarte de leur ligne, je le dis, ma liberté de pensée intellectuelle m’appartient, elle est pour moi inviolable.
Il est très facile de sortir l’étendard politique, le drapeau religieux et parler en leur nom, rien de nouveau, ils sont « contre parce que », soit que leur ligne politique se positionne contre ou parce que les textes sacrés l’interdisent. Mais voyons ! Nous n’allons pas au noyau du problème ! Il est exclusivement anthropologique !
La PMA, je l’ai écrit maintes fois, me paraît un scandale, un viol et un affront à la Vie ! Et mon seul souci est de clarifier ma position, elle n’a aucun lien religieux ni morale, me rejet absolu est lié exclusivement à ce lien indissoluble du respect de l’ordre qui impose la nature et le système de l’ordre anthropologique, ce qui revient au même, car les deux concepts sont liés vers un respect de l’homme et la survie dans des bonnes conditions de l’espèce.
Il est vrai aussi que les religions monothéistes se rangent de ce coté et que l’élaboration de leurs doctrines vont dans le même sens que le mien, or il n’y a aucune difficulté de trouver des liens entre le refus simplement anthropologique et celui exprimé dans les textes sacrés. Les avancées découvertes par le Professeur Frydman m’ont toujours semblé exceptionnelles, parce qu’elles dès le début, allaient dans le sens d’aider les couples hétérosexuels qui rencontraient des difficultés biologiques pour donner la vie, et lui a été le précurseur, un génie dans son domaine. Tout récemment il a été interviewé et ce qu’il a dit est rempli de bon sens, « on ne peut pas tout se permettre » , cette sentence a créé une digue formelle dans les limites que la science ne doit pas dépasser et que les humains n’ont aucun droit de violer à leur guise pour satisfaire leurs caprices intimes, et changer le cours de la vie, de la nature, entrainant l’humanité entière vers une mutation génétique et mentale mortifère.
Les ministres qui vont voter cette loi n’agissent que dans leur intérêt d’attraper des votes et tous leurs arguments pour défendre la PMA n’est qu’une farce destinée pour faire applaudir la galerie. Ils sont tellement généreux !
Ils se sont mis d’accord pour « répondre » aux populations en souffrance et nous disent que la société a changé, la ministre de la santé vient de le déclarer avec une tonalité larmoyante, Ô combien est grande son empathie !! elle va faire pleurer tous les « faux parents »de la France, nous j’avons pas besoin de ses déclarations pour constater que la société française a changé, ce qu’elle ne dira jamais, combien le changement a été vers le pire !
Elle est à l’abri, elle est bien protégée, mais elle va contribuer à rendre encore pire sa société française !
L’exigence de faire voter la PMA de cette strate sociétale frustrée est la seule qui a réussi à faire pression sur les dirigeants pour obtenir un changement de la loi dans le but d’éradiquer « les souffrances » liées au manque de maternité.
Quand j’ai entendu non virtuellement, mais dans l’ici et maintenant, des femmes célibataires se plaindre de ne pas pouvoir aboutir à leur désir d’être mères, je les ai observées et entendues, je suis arrivée à cette conclusion : ou bien elles étaient frustrées dans leur vie intime ou bien détestaient l’idée de former un couple, à ce moment-là, nous entrons dans une zone du domaine psychiatrique, l’incapacité de former un couple, déceptions amoureuses à répétition, haine des hommes, (consciente ou inconsciente) un traitement psychiatrique n’arrangerait en rien la question puisque bon nombre, sinon tous les psychiatres sont eux aussi déformés, et leur parole dite scientifique à valeur d’Évangile, qui oserait les contredire ! Ils sont pour la PMA, la GPA, appuient les couples homosexuels, et les mères porteuses, les psys sont « pour le progrès ! »pour moi qui suis née au sein d’un couple des parents, homme-femme parfaitement normaux, j’ai appris une leçon de VIE, je n’ai pas des diplômes de médecin, ni de psy, j’ai le diplôme de VIE qui m’ont légué mes parents, c’est leur amour et leur volonté de me mettre au monde qui me donne cette vision de la vie et la force pour rester en vie, jamais je n’aurais pu envisager aucune de ces extravagances biologiques, jamais je n’ai ressenti le désir de porter atteinte à ma vie, dans les périodes les plus tragiques, devant la torture et assassinat de Maman, jamais je n’ai pensé au suicide, ce serait tuer mes parents, car je suis par ma propre existence la moitié de mon père et l’autre moitié de moi-même, j’appartiens à Maman, je porte en moi leur ADN, et c’est ce socle purement biologique, il s’agit voyez-vous d’une théorie purement scientifique, celle qui me fait résister devant l’adversité, toute sorte d’adversité, voici la preuve que ce comportement que je donne comme exemple de vie, est si simple, et quiconque aime la vie devrait l’adopter, même un athée, car ma voie n’est pas religieuse, mais prend attache aux tréfonds de l’humain, de notre sensibilité.
Le plus révoltant est le discours des grands personnalités de tout bord, laissant à part la question de la « souffrance » d’une maternité manquée ou de la frustration des couples homosexuels de se voir interdits de donner la vie, je vous prie de vous arrêter sur ce point : analysons-le ensemble : deux hommes ou deux femmes, ensemble ne peuvent pas « donner la vie » car la nature l’a fait ainsi, or ce qui me semble merveilleux, est que la nature n’est pas raciste, sexiste, ne porte aucun jugement personnel ni contre ni pour, elle EST tout simplement, l’on ne peut pas se méprendre devant ses décisions, contre l’ordre des choses de la nature et de la vie, eh bien ! Je le glorifie ! Or, cette strate de l’humanité a décidé qu’elle avait le droit de violer l’ordre de la nature, et les grands scientifiques et politiques les ont aidés dans ce programme. Ce que chacun fait de sa sexualité m’indiffère au plus haut degré, mais que cette catégorie de l’humanité qui n’est pas « normale » dans le sens de ce que la nature a décrété, s’octroyant le droit de créer des sujet nés des multiples filiations et nés de manière artificielle, après l’avoir longuement étudié et discuté avec des spécialistes, leur décision me semble arbitraire, hautement préjudiciable pour l’humanité et les dégâts se feront sentir bientôt, en dépit des arguments des spécialistes, qui disent n’avoir perçu aucune différence ni traumatisme entre les enfants nées artificiellement et les autres, ceux qui sont nés comme la nature le permet !
C’est contre ce programme mondial que je m’oppose, et je m’oppose de manière totalement intellectuelle, absurde tragiquement inutile, car je sais pertinemment que ni moi-même ni les couches de la société qui pensent sérieusement comme moi, nous n’aboutirons à changer le cours de la mort de la civilisation, nous ne pouvons que « subir » les dégâts et devenir des spectateurs impuissants devant cette catastrophe planétaire.
Je n’ai pas manqué de regarder avec la plus grande attention tous les reportages de propagande réalisé pour vanter les bénéfices de la PMA, la GPA, et mères porteuses, quand on interroge les enfants nés par ces méthodes, ils expriment un discours appris, violent et agressif, parce qu’ils se savent démunis et différents dans leur essence au reste de l’humanité. Et, que dire de ces pauvres créatures à qui les méthodes de fécondation leur ont interdit de connaître leur filiation, ces enfants défendent corps et âme leurs parents artificiels, pour moi, ils restent « des faux parents »
Ils ont été interviewés, j’étais sidérée devant le poste de télévision ; je condamne de manière catégorique toute forme de procréation artificielle, à l’exception de celle qui aide les parents incapables de donner la vie, la procréation reste une affaire qui se fait entre eux, l’aide de la science ne viole en rien le cursus de la nature.
J’ai pu observer, que les rapports qu’ils entretiennent avec leurs « faux parents » sont parfaits, certes, mais des rapports amicaux, comme s’ils étaient des bons amis ! Je n’ai jamais vu ce lien terriblement humain qui se produit chez les enfants nés…Mais, dites-moi, comme devrions-nous les nommer ? Nées d’une « manière franchement naturelle !!’(rires) qui en dépit de tous les problèmes qui surgissent entre les parents et leurs enfants, leur lien est fort, indissoluble et ce lien biologique nous lie inéluctablement au cosmos, aux plus intime de la racine humaine, ces méthodes, ces monstres, se sont octroyé la liberté de créer des « êtres-robots » leurs vies ne seront jamais comme les nôtres, nous sommes des êtres fragiles, nous sommes vulnérables, et exposés à maladies physiques et spirituelles, mais le fait d’être conçus et nés « normalement » fera de nous des êtres humainement supérieurs, par le simple fait de ne pas porter en nous cette horrible tâche obligatoire, commandée par ces « faux parents » égoïstes, qui les ont obligés à devenir responsables de cette mutation génétique, ils sont nés d’un tiers, la conception et lien indissoluble de « père- mère » a été détruite à tout jamais.
Je suis sûre que la réponse robotisée se fera acte dans une réalité sensible quand ils se confronteront à la plus horrible tragédie que la nature oblige à subir à tout etre humain, le mal biologique par excellence, « la maladie de maladies », celle dont nous ne guérirons point, elle a été exposée avec art et la plus extrême finesse par Vladimir Jankélévitch dans son essai La Mort.
La plus grande tragédie est celle de perdre nos parents, personne ne peut envisager leurs réactions, cependant ils se sont livrés devant la caméra, ils nous ont laissé la liberté de jugement, du contraire leur intimité ne se serait pas exposée devant le monde entier, alors nous avons le droit de penser suite aux mots dits, aux visages découverts volontairement, que leurs souffrances devant la mort seront amoindries, au lieu d’avoir légué un don, une vertu, ces « faux parents » ont légué un vice, un préjudice existentiel, une mutation génétique, il s’agit d’une véritable amputation du sensible, et ces nouveaux nés, ne sauront jamais ce qu’est l’amour « organique » de la naissance et ensuite la souffrance « organique de la perte de la mère »… c’est cela un robot.

Journaliste : j’ai compris parfaitement, vous ne nous laissez pas de doutes, ni d’échappatoire possible ! Bien, que diriez-vous d’étudier ensemble nos dates disponibles ?
C’est parfait… […]
A très bientôt.

 

Write a comment

You need to login to post comments!