NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

REQUIEM POUR MAMAN / POUR CLARA

18 octobre, 2019 (07:51) | Non classé

   

CLARA 1931, (16 ans) 2 ANS AVANT SON MARIAGE AVEC LE PEINTRE HERNAN GAZMURI/ PORTRAIT CLARA TOILE A LHUILE  DE HERNAN GAZMURI SPOLIEE VOL  FRAUDE DE L’ETAT CHILIEN EN 1993/ CRIME IMPUNI/ CLARA PHOTOGRAPHIEE PAR HERNAN GAZMURI/                            NOTRE TOMBE PRÊTE  LE 18 OCTOBRE 2019

CLARA ET NADEZHDA 2013 JUSTE AVANT SON ASSASSINAT

 

REQUIEM  POUR MAMAN

 

POUR CLARA

 

 

Maman,

Tu étais une créature sublime, la plus belle et émouvante créature que Dieu n’a jamais créée, remplie de beauté lumineuse et de silence, tu étais la musique même, créature mélodieuse et douce, c‘est uniquement pour toi que j’écris.
J’ai dû apprendre à survivre sans toi.
Depuis que ce perfide assassin le « docteur Traître-Tant » décida de t’assassiner et que ses complices et amis de La Loge, finirent de t’achever le 18 octobre 2013, que je n’écris et ne respire que pour toi.
Ta tombe est prête, tu y es pour l’éternité.
Ô combien d’exhumations et réinhumations j’ai dû faire, changement de cimetière et de cercueil par trois fois, jusqu’à ce jour, où enfin je peux te donner une sépulture digne pour toi et aussi pour moi, mon caveau est à l’étage supérieur, tu restes là, tu m‘attends, j’ai encore des choses à faire ici … Ma place est réservée. Je veux te rejoindre le plus tard possible, mais sache que je ne laisse rien au hasard. Mon Testament est prêt entre des bonnes mains et mes dernières volontés et mes biens en lieu sûr.
Aujourd’hui je vais me recueillir sur ta tombe, aujourd’hui je ne vais rien te dire d’autre que t’assurer que l’assassin principal ne restera pas impuni, que ces trois autres complices seront traînés un jour dans le banissement le plus déshonorant jamais produit par la main humaine, et que j’obtiendrai un jour que ton âme soit en paix, après la torture et agonie indicibles que ce perfide t’infligea, qu’ils t’infligèrent.
Un jour notre calvaire trouvera le repos que nous méritons.
Je m’y consacre à chaque moment de mon existence, sois certaine.
Je ne te reparlerai pas de mon Rapport juridique sans Pathos que j’ai dû écrire juste après t’avoir mise en terre, dans ce premier cimetière sombre et boueux, où les collaborateurs des assassins violèrent ta tombe en 2017, juste à la même date de ta mort.
Je ne te parlerai pas de mon Script de 300 pages, CLARA, que je t’ai dédié, et que je ferai documentaire très bientôt. Le monde entier saura qu’ici à Paris, le 18 octobre 2013, date de ta mort, des assassins docteurs assermentés trouvèrent de la jouissance de te voir souffrir l’indicible emprisonnée entre leurs griffes, nous étions seules dans la douleur insoutenable qui s’éternisa pendant sept jours.
Ce film dira au monde entier combien puissante fut la méchanceté de ce docteur Traître-Tant et de ses complices, pour se concerter et t’anéantir dans la souffrance et la mort.
Tu étais une créature sacrée.
Tu l’étais une figure de femme, de mère et d’artiste unique, la torture préméditée qu’ils t’ont infligée est un crime indicible. Ils jetèrent le sublime à la mort, ce crime devra être connu et puni.
Ce 18 octobre 2013, je restais avec toi, dans la prison de la douleur, face à ta souffrance, face à la sombre lumière aveuglante de ta mort.
C’est depuis que je reste en souffrance à vie
Ils seront punis par la force silencieuse de l’image et la puissance accablante de la parole, la parole prise de vérité dans un discours qui est accueilli dans le royaume du Pathos.
Amin.

Nadezhda Gazmuri-Cherniakavec le pzeintr

/ TOILE A L’HUILE DE HERNAN GAZMURI

SPOLIEE PAR LE CHILI EN 1993 / CLARA PHOTOGRAPHIEE PAR LE PEINTRE HERNAN GAZMURI

CLARA EN NADEZHDA JUSTE AVANT L’ASSASSINAT 2013

 

 

REQUIEM POUR MAMAN

 

 

POUR CLARA

 

 

 

Maman,
Tu étais une créature sublime, la plus belle et émouvante créature que Dieu n’a jamais créée, remplie de beauté lumineuse et de silence, tu étais la musique même, créature mélodieuse et douce, c‘est uniquement pour toi que j’écris.
J’ai dû apprendre à survivre sans toi.
Depuis que ce perfide assassin le « docteur Traître-Tant » décida de t’assassiner et que ses complices et amis de La Loge, finirent de t’achever le 18 octobre 2013, que je n’écris et ne respire que pour toi.
Ta tombe est prête, tu y es pour l’éternité.

Ô combien d’exhumations et réinhumations j’ai dû faire, changement de cimetière et de cercueil par trois fois, jusqu’à ce jour, où enfin je peux te donner une sépulture digne pour toi et aussi pour moi, mon caveau est à l’étage supérieur, tu restes là, tu m‘attends, j’ai encore des choses à faire ici … Ma place est réservée.

Je veux te rejoindre le plus tard possible, mais sache que je ne laisse rien au hasard. Mon Testament est prêt entre des bonnes mains et mes dernières volontés et mes biens en lieu sûr.

Aujourd’hui je vais me recueillir sur ta tombe, aujourd’hui je ne vais rien te dire d’autre que t’assurer que l’assassin principal ne restera pas impuni, que ces trois autres complices seront traînés un jour dans le banissement le plus déshonorant jamais produit par la main humaine, et que j’obtiendrai un jour que ton âme soit en paix, après la torture et agonie indicibles que ce perfide t’infligea, qu’ils t’infligèrent.
Un jour notre calvaire trouvera le repos que nous méritons.

Je m’y consacre à chaque moment de mon existence, sois certaine.

Je ne te reparlerai pas de mon Rapport juridique sans Pathos que j’ai dû écrire juste après t’avoir mise en terre, dans ce premier cimetière sombre et boueux, où les collaborateurs des assassins violèrent ta tombe en 2017, juste à la même date de ta mort.
Je ne te parlerai pas de mon Script de 300 pages, CLARA, que je t’ai dédié, et que je ferai documentaire très bientôt. Le monde entier saura qu’ici à Paris, le 18 octobre 2013, date de ta mort, des assassins docteurs assermentés trouvèrent de la jouissance de te voir souffrir l’indicible emprisonnée entre leurs griffes, nous étions seules dans la douleur insoutenable qui s’éternisa pendant sept jours.
Ce film dira au monde entier combien puissante fut la méchanceté de ce docteur Traître-Tant et de ses complices, pour se concerter et t’anéantir dans la souffrance et la mort.

Tu étais une créature sacrée.

Tu l’étais une figure de femme, de mère et d’artiste unique, la torture préméditée qu’ils t’ont infligée est un crime indicible. Ils jetèrent le sublime à la mort, ce crime devra être connu et puni.

Ce 18 octobre 2013, je restais avec toi, dans la prison de la douleur, face à ta souffrance, face à la sombre lumière aveuglante de ta mort.
C’est depuis que je reste en souffrance à vie

Ils seront punis par la force silencieuse de l’image et la puissance accablante de la parole, la parole prise de vérité dans un discours qui est accueilli dans le royaume du Pathos.

Amin.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!