NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

VIGILANCE? VOUS VOULEZ DIRE DELATION!

14 octobre, 2019 (10:31) | Dénonciation politique

VIGILANCE ?

VOUS VOULEZ DIRE DÉLATION !  NE COMPTEZ PAS SUR MOI

POUR DEVENIR UNE AGENTE DES ANCIENS

GESTAPO !

Chers Lecteurs,

Ma profession d’artiste et de professeur, qui même à la retraite forcée, car je serai professeur jusqu’à ma mort, n’en déplaise aux mafieux, me rend plus sensible et plus attentive que quiconque face à la signification des mots.
Maintenant nous sommes appelés à être vigilants !
Vigilants à quoi ?
A espioner notre voisin de palier ?
A ce qui fait ou dit notre collègue, ou camarade de cours ?
Maintenant il y a une nouveauté que j’ignorais, le port de la barbe et le refus de serrer la main d’une femme est signe de radicalisation et de passer à l’acte terrorite !
À titre d’exemple, par le passé, lors de mes multiples remplacements et missions de professeur d’espagnol au sein de tout type d’établissements, j’ai connu des rabbins qui portent une longue barbe et que même sous la contrainte ne serreraient pour rien au monde la main d’une femme !!!
Ces coutumes religieuses, ne sont pas privatives de l’islam, un peu de culture de l’Orient s’avère nécessaire.
Surveillez-les ! Peut-être ils sont déjà « radicalisés ! » De fait, ils le sont indubitablement.
Combien d’hommes décident un jour de porter la barbe, j’entends des appels péremptoires et si incongrus que je me crois mise de force par un coup rétrospectif vers les moments les plus graves de votre histoire, je ne dis pas la mienne, car je n’étais pas encore née et, je viens d’un continent très loin d’ici, je suis née au Chili.
Je partage légalement votre histoire depuis 1980, presque 40 ans de souffrance en France, car ma vie n’est qu’un parcours difficile et sans votre aide, sachez-le bien. Je n’ai pas été une immigrée comme les autres, et je n’ai pas vécu en bénéficiant ni d’aides de l’Etat ni de personne.
Je reviendrai sur ce fait dès que je publierai mon essai en écriture sur les lois funéraires en France.
Bon passons aux questions d’actualité : Encore la névrose du voile ? !
Il y a tant des questions vraiment graves et difficiles comme le disait si bien R.M. Rilke que je suis ahurie qu’encore un morceau de tissu sur la tête des femmes musulmanes puisse devenir le centre d’intérêt politique de tant d’hommes et des femmes de ce pays.
La loi de 1905 est mise come réponse à toutes les problématiques actuelles et elle est très mal comprise.
Quand j’exerçais en ZEP en banlieue parisienne, j’avais devant moi presque 32 têtes voilées, alors un jour, une de mes élèves a levé la main et m’a dit ceci :
« Madame, ça ne vous dérange pas que nous soyons voilées ? »
Alors je lui ai répondu :

Écoute, la seule chose qui m’intéresse vraiment, est ce que vous avez à l’intérieur de vos têtes, et non à l’extérieur;

 
Avec ces phrases en souvenance de mes années d’exercice pédagogique, je ferme mon article de ce matin.
Je n’ai plus rien à dire Monsieur le Juge.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!