Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

MISÉRABILISME D’ÉTAT

22 octobre, 2021 (14:44) | Non classé

 

 

        MISÉRABILISME   D’ÉTAT

 

Chers Lecteurs,

Voila qu’un autre chèque misérable se met en route pour « indemniser » les français pauvres, l’Etat charge le Père Noël de cette bien misérable besogne, je dois avouer que le seul avantage de ce nouveau chèque est qu’il participe, tout comme le chèque Energie, d’une qualité essentielle, il est transmis par la poste sans humiliations supplémentaires, car subir la misère quotidienne et les fracas qu’elle impose me paraît suffisant comme corvée imposée et que nous devons subir au jour le jour. Ceux qui comme moi le souffrons et qui restons dignes se réjouiront à la lecture de mon article. Moi, qui était auparavant une privilégiée, dans mon pays d’origine et que je menais une vie parfaitement confortable, grâce au travail de mon père, je suis venue en France pour m’appauvrir et me laisser passer à la trappe par les Services Publics ; j’ai toujours défendu les pauvres les « naufragés de la vie », les victimes de notre « Société du Mépris ». AXEL HONNETH.

Je reprends mon analyse du misérabilisme d’Etat; ce nouveau chèque sera distribué sans rien demander comme démarche supplémentaire aux heureux bénéficiaires, je dois vous dire, quels sont les éléments requis pour en bénéficier et qui se charge de décider sur les droits pour le recevoir, pour ceux qui vivent confortablement, leur ignorance dans la matière est abyssale.

Pour bénéficier du chèque énergie annuellement, il faut être « au seuil de pauvreté » ; je vous ai déjà dit ce que vivre au seuil de la mort veut dire. L’Etat ne vous demande rien. Restez calme chez -vous ; il vous arrivera par courrier simple de la part du ministère de l’Écologie.

C’est le Trésor Public qui transmet à ses collègues du Ministère, le N° fiscal de chaque misérable, je me compte parmi une de leurs et, ensuite c’est  le ministère qui vous adresse ce chèque, qu’une fois arrivé vous l’adresserez  à votre serveur d’énergie qui le déduira de votre « facture de régularisation » qui vous est envoyée au mois d’avril.

Voilà le circuit administratif, le seul que j’accepte, car c’est pour une unique fois que l’aide de l’Etat est faite de manière digne.

Quel est le seul élément décideur pour que l’Etat octroie une aide ?

LES REVENUS DU CITOYEN.

Qui connait parfaitement les revenus de chacun de nous ?

Le Trésor Public.

C’est pour une seule fois que je me suis sentie libéré et respectée.

L’Etat ne m’a pas obligé à me rendre devant une « assistante sociale »

Les revenus sont les seules éléments décideurs et, qui dessinent le portrait de qui nous sommes. Nous sommes devant l’État un N° fiscal, et pour employer la théorie d’Erich Fromm ce qui compte pour l’Etat est non l’être mais l’AVOIR

Magnifique !!!

Pour les assistantes sociales et certains organisme publics c’est l’inverse, ce qui compte pour eux c’est « l’ÊTRE » et non « L’AVOIR »

Et, le faux travail » d’assistantes sociales »  est miné par une faute de déontologie qui est contraire à la loi qui doit rester  AVEUGLE ; sachez que c’est celle-ci ma devise. Je leur demande toujours de faire abstraction de qui je suis, regardez mon N° fiscal, regardez l’attestation de mes revenus, et la feuille de non-imposition, car si vous grattez mon dossier personnel et professionnel ; qui doit rester secret, et que par curiosité et, malchance pour moi, vous découvrez mon paradoxe ontologique, la demande que je  présente devant ledit organisme serait fortement compromise, c’est ce que  j’appelle une violation de la loi administrative, un franc viol de notre déesse THEMIS qui doit rester les yeux bandés !!!

Les Services publics m’ont toujours reçue sans bande qui cache leurs yeux, c’est pourquoi je suis à présent une victime d’une gravissime discrimination administrative.

Soyez patients, je suis en train de travailler une nouvelle fictionnelle, elle s’intitule : CONSTANTZA ET LES SERPENTS.

Notre C.V ; notre identité, notre caractère, notre physique doivent être exclus pour tout dépôt administratif. C’est pourquoi, j’évite de me présenter, j’envoie tout par LRAR, mais…Parfois cela est aussi violé ; donc malgré cacher de toutes mes forces tout élément perturbateur qui pourrait intervenir comme producteur de conflits parallèles, parfois une ou deux serpents rampent et roulent parmi les mille feuilles de mes dossiers administratifs.

Ce nouveau chèque de « compensation » que recevront les pauvres en raison de l’augmentation du prix de l’énergie et des carburants participera des mêmes normes d’attribution. Moi je suis exclue car je n’ai pas de voiture, je peine tous les mois  à me payer ma Carte Navigo, et je n’allume ni chauffage ni ne cuisine rien, alors aucune dépense d’énergie supplémentaire, du contraire le petit chèque énergie ne pourrait nullement servir à combler le dépassement annuel de la facture dite de « régularisation », moi je la nomme la facture de vol régularisé, ce qui provoque les rires de tous mes voisins !

La France reste dans les rails du misérabilisme pour les pauvres, mais je dois me rendre pour une seule fois à l’évidence qui va falloir leur remercier ce minime cadeau, sans forcer les miséreux à subir des contrôles supplémentaires et fort humiliants.

Merci.

Et merci à vous  Chers Lecteurs de m’avoir lue.

Profitez de ces 100€, ils seront les uniques 100 que vous recevrez !

Bon week-end et bonnes vacances.

 

Nadezhda Carmen Gazmuri-Cherniak

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!