NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK

Escritos literarios – críticos, anuncios de nuevas publicaciones, libros editados

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

CENSURE?

2 mai, 2022 (23:44) | Non classé

 

     

          CENSURE ?

 

 

40 FAMILLES  REFUGIÉES UKRAINIENES

 

CLAQUERENT LA PORTE DES FAMILLES FRANÇAISES QUI LES ACCUEILLIRENT !

 

Le maire a dû trouver des logements pour les héberger à nouveau !

Cela étant, la chaine a caché la « nouvelle » BFMTV qui répète sans cesse les mêmes nouvelles pendant toute la journée celle-ci, l’a soigneusement cachée…Censure ?

 

Chers Lecteurs,

très tôt ce matin, j’ouvre la télévision, la première nouvelle qui a annoncé BFMTV ne m’a pas surprise, je le savais, la journaliste dit que « des frictions de font sentir » au sein des foyers qui ont ouvert grand ouvertes leurs portes aux familles refugiées ukrainiennes, on a fait s’exprimer un couple de français généreux qui racontèrent leur mésaventure, assez amers, ils montrèrent leur maison ils expliquaient en détail à la journaliste qu’ils leur ont tout offert, pour qu’ils se sentent bien accueillis et voulurent leur faire participer à la vie à la française, la dame portait son petit chien dans ses bras et,  nous racontait que l’ambiance était si rude que le chien stressé avait perdu 400gr. La dame disait : »Nous les avons tout offert, et le soir nous les invitâmes partager avec nous l’apéritif…Ils refusèrent tout… », la maîtresse de maison avait du mal a retenir sa déception. Ensuite, l’interview s’est déplacée vers le Maire de la commune, il expliquait qu’il s’efforçait pour leur trouver d’autres formules de logement !

La générosité spontanée des familles françaises fut un échec par le « manque de savoir faire et de savoir vivre » des ukrainiennes.

La souffrance de la guerre doit tout excuser ?

No, évidement que non, bien au contraire, de même que toute personne face à la souffrance d’autrui répond avec empathie et bienveillance, surtout si elle n’a été jamais éconduite par les trahisons ou les désobligeances si communes à cette époque ; jamais, par temps de guerre, nous ne pouvons imaginer qu’en ouvrant les portes d’un foyer aux souffrants, les familles réfugiées pourraient répondre remplies de fiel, jamais.

Elles ont été accueillies dans la chaleur aimable des couples qui généreux et bienveillants les ont nourris, et voulurent leur faire partager leur coutumes et habitudes françaises et, elles répondirent d’une si grossière manière.

Les bombardements, la peur et les horreurs de la guerre des réfugiés traumatisés se versent chez les psychiatres, ils sont gratuits en France pour les réfugiés, mais rien ne peut faire un psychiatre pour un refugié de guerre, si l’accueil n’est pas assuré, et quel accueil donnèrent ces couples français !!! Chez eux, c’était leur chez-soi !

Je n’ai pas seulement de la tristesse, j’ai de la honte et une grand colère, pour les idéalisations si mal venues ; c’est pourquoi, et j‘adresse à ces familles françaises qui ont été offensées, un message : ne sacrifiez pas votre bien être, l’intimité d’un foyer est sacrée. Personne n’a le droit d’arriver le perturber avec leur insolence et absence d’éducation, aucun motif ne les excuse d’une telle ignominie.

Laissez cette charge à l’Etat français, que soit l’Etat qui les accueille, c’est l’Etat qui doit pratiquer sa « solidarité » sans bornes, voyez-vous quelle réponse sont capables de donner ces refugiées ?

Je suggère, et je vous le dis avec le plus grand sérieux, que la Croix Rouge et Terre d’Asile commence à distribuer aux familles ukrainiennes, un livre qui leur sera très utile : LE MANUEL DES BONNE MANIERES, glissez-le dans le kit de produits d’hygiène,  que vous leur donnez dès leur arrivée,  ces kits des couches et dentifrice, doit s’élargir, l’hygiène mentale et « le savoir vivre » est aussi importante que l’hygiène corporelle.

Ces uraniennes qui font de la propagande sur leur amour à l’Europe, à la France ! Regardant vers l’Occident et « sa liberté », nous oblant à nous impliquer de force dans une guerre qui n’est pas  la nôtre ; non, vous n’arrivez jamais à me convaincre de cette propagande, je leur adresse à ces 40 familles de réfugiées ukrainiennes cet autre message :

Si vous avez voulu venir vous réfugier en France, vous devriez vous sentir redevables à tout jamais à ces couples que vous avez offensés.

La France dont vous faites l’éloge dans les plateaux de télévision, a ici son propre bataillon de SDF, nous avons nos pauvres qui subissent une guère quotidienne, ils ne voient pas la fin, l’Etat ne s’inquiète point pour les loger, en dépit des promesses du banquier avant son premier quinquennat.

Et, voilà vous qui arrivez en train d’exiger un accueil….

La savoir vivre des vrais français vous auriez dû l’accepter et vous auriez dû le partager avec joie et leur remercier votre vie durant. Cela fait une ample et profonde différence, sortir des décombres et des horreurs, pour arriver à la chaleur des foyers généreux.

Vous m’avez laissé submergée dans l’épouvante que votre grossièreté provoque, les mauvaises manières et les gens rustres m’horrifient.

Et, avant de vous quitter je veux adresser toute ma sympathie et toute mon empathie vis-à-vis de ces couples français généreux ; mesdames, messieurs, il n’y a rien de plus infame que recevoir une trahison quand naïfs, nous avons cru à la bonté humaine en ouvrant nos portes.

Il faut se protéger, fermer vos portes à double tour, et oubliez ces 40 familles ukrainiennes sans qualités.

 

Nadezhda Carmen Gazmuri-Cherniak

 

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!