NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK

Escritos literarios – críticos, anuncios de nuevas publicaciones, libros editados

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

EN ATTENDANT GODOT…

23 juin, 2022 (12:33) | Non classé

      

   EN ATTENDANT GODOT…

 

 

 

   Le pouvoir d’achat en France

 

 

 

Chers Lecteurs,

Vous savez combien je m’oppose aux chèques de rationnement, oh, pardon !  Les chèques d’alimentation.

Hier, votre Président de la République a dit quelque chose de trouble, j’attends une déclaration de clarté, le premier problème des français « en difficulté ». N’employez jamais des termes définitifs comme les miens, vous vous ferez détester, moi je dis : MISÈRE, car ne pas pouvoir subvenir à ses besoins alimentaires est, sans conteste, une humiliation inacceptable en Europe, et ceci se nomme MISÈRE et non « difficulté » ; ma didascalie étant terminée, je poursuis.

Si la solution au problème d’impossibilité de s’alimenter sans obstruction pécuniaire de neuf millions des français dans la misère ne sera pas résolu ni par l’augmentation de la dette « le quoi qu’il en coûte » fini, ni par l’augmentation des impôts, la seule solution qui peut sortir du cerveau d’une personne moyennement intelligente sera de penser qu’l va falloir attendre que le mana tombe du Ciel, toujours bienfaiteur vis-à-vis- des citoyens pieux !

J’ignore ce qui se passera pour le reste, c’est-à-dire la majorité qui est loin d’être pieuse. Nonobstant, sa capacité de résistance face à la misère qui, arrive inexorablement toutes les fin du mois ; pour moi à la moitié du mois, je peux vous assurer que ces concitoyens ont des qualités religieuses dans leur patience infinie pour supporter le décisions gouvernementales,  ces décisions quand bien même émanant du Ciel de l’Elysée ne résoudront pas la misère des français qui ne pourront pas passer à la caisse du supermarché dès le 20 du mois, et je peux cous anticiper que lesdites mesures de restriction budgétaires devront être admises et supportées, car quand lesdites décisions tombent du Ciel,  le Roi… qui est un serviteur de Dieu ici-bas, n’exige qu’une chose de nous : l’obéissance ;  alors chers concitoyens miséreux comme moi-même : obéissez-lui!

Je ne lui obéis point.

N’oubliez pas l’enseignement de Godot…

Asseyons-nous devant notre porte, regardons le Ciel bienfaiteur, peut-être laissera-t-il tomber quelques feuilles du mana…si vous êtes pieux.

Si vous ne l’êtes pas, alors, il ne vous restera qu’attendre le passage du père Noël, soyez courageux, rester sans manger jusqu’à Noël, car pour le chèque alimentaire que le Roi… vous promet pour une seule et unique fois, une fois par an, il vous faudra attendre le 24 décembre au soir, notre père Noël ne descend qu’une seule fois par an !!!

Bon courage à vous !

 

Nadezhda Carmen Gazmuri-Cherniak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers Lecteurs,

Vous savez combien je m’oppose aux chèques de rationnement, oh, pardon !  Les chèques d’alimentation.

Hier, votre Président de la République a dit quelque chose de trouble, j’attends une déclaration de clarté, le premier problème des français « en difficulté ». N’employez jamais des termes définitifs comme les miens, vous vous ferez détester, moi je dis : MISÈRE, car ne pas pouvoir subvenir à ses besoins alimentaires est, sans conteste, une humiliation inacceptable en Europe, et ceci se nomme MISÈRE et non « difficulté » ; ma didascalie étant terminée, je poursuis.

Si la solution au problème d’impossibilité de s’alimenter sans obstruction pécuniaire de neuf millions des français dans la misère ne sera pas résolu ni par l’augmentation de la dette « le quoi qu’il en coûte » fini, ni par l’augmentation des impôts, la seule solution qui peut sortir du cerveau d’une personne moyennement intelligente sera de penser qu’l va falloir attendre que le mana tombe du Ciel, toujours bienfaiteur vis-à-vis- des citoyens pieux !

J’ignore ce qui se passera pour le reste, c’est-à-dire la majorité qui est loin d’être pieuse. Nonobstant, sa capacité de résistance face à la misère qui, arrive inexorablement toutes les fin du mois ; pour moi à la moitié du mois, je peux vous assurer que ces concitoyens ont des qualités religieuses dans leur patience infinie pour supporter le décisions gouvernementales,  ces décisions quand bien même émanant du Ciel de l’Elysée ne résoudront pas la misère des français qui ne pourront pas passer à la caisse du supermarché dès le 20 du mois, et je peux cous anticiper que lesdites mesures de restriction budgétaires devront être admises et supportées, car quand lesdites décisions tombent du Ciel,  le Roi… qui est un serviteur de Dieu ici-bas, n’exige qu’une chose de nous : l’obéissance ;  alors chers concitoyens miséreux comme moi-même : obéissez-le !

N’oubliez pas l’enseignement de Godot…

Asseyons-nous devant notre porte, regardons le Ciel bienfaiteur, peut-être laissera-t-il tomber quelques feuilles du mana…si vous êtes pieux.

Si vous ne l’êtes pas, alors, il ne vous restera qu’attendre le passage du père Noël, soyez courageux, rester sans manger jusqu’à Noël, car pour le chèque alimentaire que le Roi… vous promet pour une seule et unique fois, une fois par an, il vous faudra attendre le 24 décembre au soir, notre père Noël ne descend qu’une seule fois par an !!!

Bon courage à vous !

 

Nadezhda Carmen Gazmuri-Cherniak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!