Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

LA LAÏCITÉ FRANCAISE ET NOS MORTS II PARTIE

6 mars, 2021 (11:40) | Non classé

 

         QU’EST-CE-QUE C’EST LA LAÏCITÉ FRANÇAISE ?

 

 

NOS MORTS?

 

IL FAUT PAYER, PAYER, PAYER…

 

II ème PARTIE

 

Chers Lecteurs,

Le fond de cet article critique n’est pas adressé aux personnes riches, entièrement détachées des sentiments sacrés, si vos revenus sont confortables et que par des générations familiales le problème funéraire est une affaire résolue dans le noyau familial, ne me lisez point, je vous le recommande bien vivement, allez-vous promener, ne perdez pas votre temps à me lire.

La laïcité, comprise tel que l’Etat nous la présente et nous commande l’obéissance, nous laisse la liberté de pensée, la liberté de culte ; l’Etat dit ne pas s’immiscer dans notre pratique religieuse. Est-ce vrai ?

Absolument pas !

La pratique religieuse n’est pas réduite exclusivement au cultuel, la France avec fort intérêt de préserver ses gains, a convaincu la masse de citoyens ignorants, que les lois françaises sont justes, égalitaires, bonnes et qu’elles nous accordent des garanties inviolables, pour ce qui est de la laïcité, selon la France, nous n’en sommes que les principaux bénéficiaires, l’Etat nous accorde un entière LIBERTÉ DE CULTE. ; or personne n’a pris conscience que l’Etat s’immisce, régule, administre et profite d’une intromission d’une violation directe dans notre espace le plus intime de notre individualité d’Hommes, notre libre choix d’accès aux concessions funéraires, ce morceau de terrée qu’à tout homme doit lui revenir gratuitement et en tout justice tout simplement parce qu’il est un Homme, compris au sens générique. Notre liberté et notre droit de donner une sépulture digne à nos morts. Ma conviction et ce que je propose est de revendiquer d’abord les droits des Morts, ensuite de leur donner le statut qu’ils méritent et que ce droit de la Vie qui passe au stade de la Mort, doit être inscrit dans les droits de l’homme. C’est seulement une fois que la loi sera changée et inscrite dans le droits de l’Homme ; où les morts seront placés dans leur statut de respect absolu, placés comme des ayants droits absouts de marchandage aux fins mercantiles de l’Etat français, que les problèmes de lois funéraires actuelles disparaitront.

Si vous lisez attentivement les Écritures des trois livres appartenant aux religions monothéistes, l’importance qu’elles accordent aux respect funéraires est incontestable. C’est précisément là où l’Etat français non seulement intervient de manière intrusive,  dictatoriale  et le plus grave , il intervient à des fins exclusivement mercantiles.

Dans cette question ne se dégage aucune forme de transcendance, la Loi est claire, précise et sans détours, l’Etat a bien établi ses fondements et les diktats que nous acceptons comme forme inébranlable d’obéissance. Loi de 1905, séparation entre l’église et l’Etat, aucun financement aux cultes, et…Ô le don si généreux de notre liberté de pensée ! Cette chère liberté absolue de pensée et de pratique cultuelle. Certes, la pensée tout comme, nos prières sont silencieuses, appartiennent à l’ordre du plus intime, elles naissent dans ce lieu précis de l’Homme où se loge l’Esprit : le cerveau, il est un lieu des plus secrets, insondables, d’aucuns le confondent avec l’âme, il n’est pas « ostentatoire », vous pouvez penser ce que vous voudrez, aucun fonctionnaire d’Etat ne pourra vous contrôler ni vous demander une amende, soyez rassurés, jusqu’ici tout marche bien, mais attention, garde à vous si vous devez « accomplir » certains commandements religieux. Si vous n’en possédez aucun, il vous restera obligatoirement une vertu innée à l’humain, la décence, le respect, la dignité que vous devez à vos morts, le jour fatidique où vous serez obligé de leur donner un enterrement : la seule source de mes souffrances. Quels sont les Hommes pour lesquels ce dilemme les indiffère ?

Ceux qui formatés dès leur prime âge, choisissent de s’épargner ces conflits ontologiques et FINANCIERS ; éduqués ainsi par leurs parents, ils ont choisi de déterrer l’enterrement de leurs préoccupations et choisissent la crémation  suivie de la dispersion des cendres dans la nature, pour ce genre d’Hommes, la seule importance  que l’on doit accorder au vivant est  réduite uniquement à son existence réelle pour le court lapse de temps où il vit sur terre ; la mort pour eux c’est une fin biologique pas plus importante que  celle du bétail…Pour  ceux qui comme moi aime la Vie des hommes ET qui aime très fort les animaux, cette pensée ne peut que m’être effrayante !

Mais, mes chers lecteurs, l’effroi n’est que du pathos, je le laisse pour les écrits poétiques, je suis ici en train de faire une critique acerbe à une des plus graves attentats et violations à l’Humain de la République française-laïque, et ma critique faite livre, je la ferai circuler pour la donner gratuitement aux responsables politiques et je l’enverrai aux organisations humanitaires pour essayer d’obtenir un changement radical en tout ce qi concerne les lois funéraires ;  prenez acte qu’ ici le mot RADICAL a du sens et qu’il est le bienvenu.

 Je mène un combat individuel et collectif dont tous les citoyens pauvres en bénéficieront, ce combat est essentiellement un combat pour la Vie, pour donner à nos morts le statut qui leur revient en toute justice et que l’Etat français leur a ôté, en leur utilisant comme des objets profitables à des fin mercantiles.

Qu’une chose soit claire, le lien direct des lois funéraires à l’ARGENT qui a pris attache au Trésor Public, exige une modification substantielle, les Impôts qui ont sa loi d’exonération légale et juste, la seule loi juste dont nous les pauvres, nous sommes les plus grands bénéficiaires me semble-t-il et dont bénéficient tous les citoyens pauvres qui se voient graciés de  l’exonération du paiement d’impôts s’ils ne possèdent que très faibles revenus ; (il est mon cas particulier), doivent par une LOI fiscale, devenir pareillement totalement exonérés du paiement des sommes scandaleusement exorbitantes, celles qui exige l’Etat français pour le paiement d’une concession funéraire.

Il faut que vous sachiez, car la plupart de citoyens français l’ignorent, que le prix d’une concession funéraire n’est pas le cimetière qui ne la demande ni ne l’encaisse, ce n’est pas un contrat commercial de vente-achat entre le cimetière et l’acheteur, non, nous allons analyser cette escroquerie funéraire d’Etat, dans l’état où les lois et décrets funéraires sont actuellement en vigueur. Ils exigent une modification urgente.

La Cour de comptes a fait l’analyse et a édité un Rapport extrêmement utile, vous le trouverez sur l’Internet dans son site, publié en 2019, diffusé dans le journal télévisé en forme d’avertissement à l’Etat qui resta sourd, et inactif. Pourrions-nos attendre autre chose d’un gouvernement qui nous administre à la manière des banques ?

Le consensus final est didactique, fait à la manière d’un franc avertissement, la Cour de comptes  dénonce les prix exorbitants des concessions funéraires, et les prix excessifs établis par les Pompes funèbres, les deux obligatoires au moment d’enterrer nos morts, ces prix inadmissibles parce que extravagants, laissent les familles PAUVRES et endeuillés dans un état de difficulté financière accrue et de désarroi  existentiel que je qualifie des plus indignes de la « république laïque » dont ses vertus dont elle se réclame  devient, pour nous les personnes exclues de la société parce qu’indigentes, l’abyssale séparation républicaine et l’impossibilité d’une quelconque et improbable adhésion

Le seul commandement devant lequel personne ne peut s’y soustraire soit-il religieux ou non et qui nous revient obligatoirement à nous tous, sans exception est de donner une sépulture à nos morts.

C’est là que les choses changent, le  strate religieux, ce champ nommé à mi-voix, presque inaudible, où l’Etat français a établi une séparation étanche et inviolable, là où l’Etat affirme l’octroi absolu de la liberté aux citoyens, je vais vous démontrer que ceci est le mensonge le plus flagrant.

Les commandements inscrits dans les Livres, son également silencieux, où se trouve alors le problème alors ?!

Il est mercantile. Je développe en connaissance de cause les 5 points principaux de lois funéraires où s’articule en parfaite laïcité l’escroquerie funéraire de l’Etat français qui profite des morts et des familles pauvres, pour encaisser des fonds destinés à accroitre son budget.

Voici les faits :

  1. La concession funéraire est un morceau de terre pour enterrer un mort. La France l’a conçue  d’après sa laïcité conçue comme une nouvelle religion, il nous faut y adhérer sans dire un mot,  la concession funéraire nous est prêté  à titre d’une « location temporaire ». Les concessions perpétuelles sont de plus en plus rares. Les prix inabordables pour les pauvres. Il faut prévoir pour le minimum de deux places, dans ce cas précis, il faut réserver la somme de 8000€. Prix en vigueur jusqu’à 2019 ; il augmente annuellement.
  2. Les sommes exigées sont inscrites dans les décrets funéraires, elles ne sont pas plausibles d’exonération ni de réduction, dans l’état, actuel, quand bien même cette loi funéraire est une » loi FISCALE, elle n’octroie nullement le droit d’exonération ; elle n’est pas susceptible d’un abattement ni n’est liée comme l’impôt sur le revenu, aux revenus réels du Voici le noyau de l’escroquerie funéraire.
  3. Ces sommes en paiement de la concession funéraire sont exigibles par un paiement unique, par chèque banque EN UNE SEULE FOIS, l’Etat, n‘accorde aucune possibilité d’échelonnement.
  4. Qui encaisse ce chèque ? LE TRÉSOR PUBLIC ! Il faut savoir que le Trésor Public est une institution qui ENCAISSE, il n’est pas un organisme décideur. Inutile de lui écrire des belles lettres pour l’implorer clémence et respect de la tombe d’une mère, elles seront placées dans la corbeille dans le rire général du « Service compétent ! » Nous avançons dans la description de la laïcité française !
  5. Les Mairies ont la tache de surveiller et punir. Le Trésor Public office d’encaisseur aux ordres de l’Etat, et le cimetière reçoit à la fin du parcours mercantile, les gains des familles endeuillées.

 QUE FAIRE?

Ce  conflit qui se transforme en souffrance et qui s’impose à nous pour être résolu est « grave et difficile »( R.M. Rilke) du point de vue ontologique et surtout financier! et  il est celui qui des tréfonds de son essence muette, impérieusement nous interpelle et nous exige une réponse et une solution…comment  allons-nous nous s’acquitter honorablement de cette escroquerie funéraire ? Nous, les pauvres endeuillés à vie ?

Je l’ignore pour moi-même, je suis en plein combat et de fin d’écriture du deuxième volume de mon essai LA MORT EN FRANCE : POLITIQUE FUNÉRAIRE DE LA TERREUR ET

Le volume II : 3 années, 36 mois, 1095 jours, 400€, ma torture funéraire française.

D’une chose vous devez être certains, c’est que mon combat aura bien une fin, je ne conçois pas que les escrocs soient plus forts que le respect que nos MORTS réclament, je ne conçois pas une politique de la Terreur perpétuelle, je ne conçois pas que la déshumanisation arrive au stade invivable où les dirigeants nous ont soumis, oui, soyez certains que mon combat funéraire que je mène en solitaire, je le mènerai jusqu’à obtenir mes fins et comme il est mon habitude, sans l’aide de personne, car les religieux ont déserté  et oublié leurs obligations de veiller  et défendre les Morts : « c’est trop cher ! » La laïcité française accommode les esprits, dégage des responsabilités et elle devient bien arrangeante.

Le catholicisme romain a été le seul qui des trois religions monothéistes, abandonna les Morts, changeant les Écritures et, en accordant plein droit à la crémation. (Admise en 1963, lors du Concile du Vatican II). Ce que la catholicisme orthodoxe, de rite oriental, refuse de manière absolument catégorique.

Ma séparation totale avec la religion de mon enfance, commença quand j’ai pris conscience dans ma chair et mon esprit, de l’ampleur de sa trahison impardonnable.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!