Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

LA MORT ET LES AVOCATS – PENSÉES CRITIQUES

11 mars, 2021 (09:06) | Non classé

 

    LA MORT ET LES AVOCATS

PENSÉES CRITIQUES

 

Chers Lecteurs,

J’observe que ce déferlement de crimes sadiques et obscènes perpétrés par la nouvelle génération des brutes ne se produit pas ailleurs, est-ce une deS nouvelles identités qui a décidé d’adopter la France post-moderne ?

Les assassins de la petite Alisha ne sont pas « des enfants », il faut écarter l’idée saugrenue, stupide, et béate qui fait dire ça et là : « Ah ! Mais, il n’est qu’un enfant ! »

Dès qu’on prononce le mot « enfant », lié à l’âge chronologique, les esprits se mettent à fondre en mode paroxystique qui fait preuve chez certaines d’une immense empathie maternelle !

Les enfants !

Il faut voir avec lucidité que la nature a fait son choix avant la naissance, tout comme la mauvaise herbe, qui se différencie des plus belles poussées de la terre et l’on peut voir des êtres qui naissent doués d’une mauvaise nature, tous les enfants ne sont pas de chérubins ! Ceux de mauvaise nature dès leur naissance, ils seront le futurs assassins, mafieux, fraudeurs, traîtres, sadiques, mauvais, méchants, pratiquant leurs méfaits dès leur plus jeune âge, jusqu’à la fin de leurs vies.

Ce sont ceux qui nous rencontrons dans notre chemin, ceux qui nous obligent à ouvrir des dossiers juridiques, c’eux qui nous obligent à commencer nos combats faisant le tour des tribunaux.

Ah Thémis ! On la sollicite avec des arguments nauséabonds, ce rôle commercial des avocats, ils inventent à l’aide du Code pénal, les arguties les plus élaborées pour « défendre leurs clients »

Pensent-ils que nous sommes dupes ?

Sans vergogne, je le vois en l’entends dire que « les enfants sont en larmes ! » « Abasourdis ! »

Quand ils torturaient la petite à de coups de pied sur la tête et le corps, ces brutes assassins, ils n’étaient ni en larmes ni abasourdis ; le discours mensonger de cet avocat diabolique est franchement obscène, il ne devrait pas se montrer publiquement, j’eus la nausée.

J’ai entendu pire encore, c’est pourquoi je suis en mesure de comprendre et de le signaler.

Le Juge leur donnera l’absolution, comme celle qui octroie une haute autorité ecclésiastique. Le Pardon, il sert à excuser les assassins et à tuer une deuxième fois la victime. La pure et simple banalisation de la Mort au sein des tribunaux.

Religion et mauvaise justice se donnent la main.

La mère et le père de la petite n’ont qu’à pleurer.

Thémis, aveugle et sollicitée pour rendre une justice, cèdera-t-elle ?

Vous, avocats, en jouant le rôle de mauvais acteurs, vous avez perdu l’honneur et la dignité, votre commerce marche, les victimes périssent à tout jamais dans le Néant et pleurent les survivants.

Ô Thémis, ne cède point !  Aveugle adorée, rend justice !

Fais taire ses minables menteurs et simulateurs !

20 ans de prison ?

Laisse-les périr au fond d’un trou noir… à perpétuité !

Savent-ils, ces minables avocats ce que perdre un enfant signifie pour une mère, un père ?

Non, j’en suis certaine. Ils prennent les Tribunaux comme s’ils étaient en train de jouer leur rôle d’acteurs sur une scène de la Comédie Française. Ils « jouent » la comédie.  Et, lisent leurs rapports comme la lecture d’un fait divers dans le journal, l’air distrait, à la voix monotone, en essayant de finir très vite tout en jetant des œillades rapides sur leur smartphone Apple évidemment ! Pour passer ensuite à une autre affaire qui sera classée et entassée dans la pile poussiéreuse des archives. Ils reçoivent ensuite leur chèque. Ils ont bien fait de choisir la profession d’avocats ! Quel investissement !

Le savent-ils ? Ces imposteurs de la Justice ce qu’un assassinat veut dire pour un enfant à qui des sadiques et traîtres lui ont assassiné sa mère ?

J’ignore quelle motivation leur a fait choisir la « profession » d’avocats. Arrivisme ? Le désir de monter comme des plantes rampantes dans la belle société ? La convoitise de l’argent qui satisfait et qui octroie indubitablement une profession libérale ?

Ces trois éléments ensemble, tout sauf l’amour à Thémis,

Ô Thémis ! Que ta main qui soutient le glaive ne tremble point

Que ta balance s’incline révérencieuse du côté des Morts et des suppliciés, rend leur la paix qu’ils méritent. C’est Toi, la seule appelée à leur rendre le repos éternel.

Amín.

 

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!