Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

LA RELIGION S’ARRÊTE DANS L’ESPACE PUBLIC!

19 janvier, 2021 (17:17) | Non classé

     

LA RELIGION S’ARRÊTE   DANS L’ESPACE PUBLIC!

 

Les lois de la république exigent que le religieux s’arrête dans l’espace publique. Soit.

Eh bien !  à présent mon combat s’intensifie.

Je le sais et compris. Hélas !

Le problème se pose quand nous devons enterrer nos morts et que notre conviction religieuse s’oppose à votre crémation, profondément laïque.

Nous sommes soumis à respecter votre loi laïque-économique. Impossible de nous soustraire à les enterrer ailleurs que dans l’espace public. Voilà le piège de profit français-laïque :le cimetière.

Quand j’ai dû faire des recherches en bibliothèque, je me suis rendu compte des multiples arguties qui introduisirent dans les textes de loi funéraires, pour faire gagner de l’argent à l’Etat grâce au commerce funéraire.

Celui ou celle qui possède des revenus confortables pour répondre à votre convoitise de profit funéraire immonde, ne souffriront aucune contrainte financière ni morale, cela va de soi.

Alors si cet impôt funéraire doit se payer devant votre Trésor Public, qui exonère de l’impôt sur le revenu à tous les citoyens français qui ne possèdent que des salaires au seuil de pauvreté, cette loi de l’impôt sur le revenus devrait s’étendre pareillement aux taxes des concessions funéraires pour toutes les personnes défuntes pauvres et à leurs familles sans revenus qui restent incapables de vous payer les sommes exorbitantes  que vous exigez pour satisfaire vos désirs insatiables de profit funéraire sans contrôle ni limite.

Votre cimetière se fait des gains exorbitants grâce à l’exploitation sans modération de nos convictions religieuses, voire funéraires.

Vous voulez donner un morceaux de terre inviolable et éternelle à vos morts et vous refusez l’incinération ?

Parfait, vous dira l’Etat, la Mairie ; alors payez nous 8000et notre République laïque vous donnera accès à vos droits funéraires.

La droit à l’exercice de la religion dans l’espace public français, au cimetière, il est  sans conteste un droit payant.

Adjugé !

Amín.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!