Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

LES FRAUDES A L’ÉTAT? CARTE VITALE, RSA, ASPA?!

7 octobre, 2021 (11:06) | Non classé

FRAUDE À LA CARTE VITALE ?

 

 

FRAUDE AU RSA ?

 

 

FRAUDE AUX PENSIONS ASPA ? =

 

 

« Minimum Vieillesse ? »

 

 

 

Chers Lecteurs,

J’ouvre la télévision ce matin, un peu tardivement car hier soir j’ai travaillé mon écriture jusqu’à très tard dans la nuit et j’arrive juste quand Monsieur Dupont-Aignan nous explique l’élément de fond   de son livre « Où va le pognon ? qui développe la dénonciation et constat chiffré et indiscutable qu’il fait sur la malversation des fonds de l’Etat ; fraude commise par les pauvres qui perçoivent ces « aides » de l’Etat ; escroquerie confirmée par la Cour de Comptes et l’Assemblée Nationale.

Ce type de mensonge peut passer et être avalé très facilement par la plupart des citoyens, qui dépourvus d’esprit critique et ne sachant absolument RIEN de ce que survivre avec des aides d’Etat veut dire, exige de notre part une clarification approfondie.

 Il va falloir que  La société du mépris  (A.H.)  Prenne d’une fois pour toutes conscience que les pauvres ne sont pas coupables de leur état de pauvreté, et que se sache avec précision aussi chiffrée sur la qualité de vie qui mène un « être humain » traité pire qu’un animal enfermé dans la prison pérenne de la misère.

Je le redis et je le confirme, pour une personne qui vit confortablement soit de son salaire soit de sa retraite, ces déclarations sont crédibles comme des vérités absolues.

Qu’elles soient dites par des candidats avides de pouvoir ne m‘inquiète nullement, mais que ces fraudes soient mises en lumière par la Cour des Comptes m’inquiète fortement car j’ai travaillé mon enquête sur les prix exorbitants des Pompes funèbres et concessions funéraires pour la rédaction de mon prochain essai : La Mort en France : Politique Funéraire de la Terreur ; et je prends très au sérieux leurs publications que je ne mets nullement en doute. C’est une clarification de cette étude qui mérite toute notre attention.

Je veux que l’on m’explique avec des preuves en l’espèce, comment une institution si sérieuse a pu arriver à cette conclusion.

Je peux donner mon expérience du vécu avec dossier administratif et personnel à l’appui d’une traversée de misère soutenue qui n’est pas réduite à une courte période, mais qui débute en l’année 2000, quand j’ai décidé de quitter l’Éducation Nationale (salaire de misère de Professeur Contractuel pour les Lycées et préparation pour le Bac) aux fins de m’occuper de Maman invalide à plein temps, seule, sans aucune aide extérieure, somme épargnée à l’Etat: 265.200€  pour 13 années de refus d’une APA pour une personne invalide en GR1.

Ce choix refusant l’APA de manière catégorique, m’a fait bénéficier de 13 années de RMI-RSA pour passer ensuite à une retraite anticipée glissant du RSA vers la passerelle de la misère de l’ASPA qui est venu « compléter » ma retraite de misère de l’Education Nationale, c’est ainsi que depuis l’assassinat de Maman en 2013, je survis avec le « Minimum Vieillesse » bien plus adapté sémantiquement à ma qualité de vie quotidienne que cette abréviation stupide d’ASPA. 

Parlons clairement :

  • Les droits à la Carte Vitale sont strictement PERSONNELS.
  • Le contrôle qui nous impose la CPAM annuellement pour le renouvellement de nos droits à la Sécurité Sociale, accès aux soins de santé est des plus stricts des Institutions françaises, comparable à celle des Impôts.
  • Les formulaires de renouvellement ne peuvent pas être détournés par le moyen de déclarations frauduleuses de vol d’identité ni par le moyen des fausses déclarations de revenus.
  • Les documents que l‘on doit fournir sont individuels, ils concernent l’état civil et les revenus.
  • Ce dossier est examiné à la loupe par les fonctionnaires de la CPAM qui statue le renouvellement ou l’arrêt de nos droits à la Sécurité Sociale et ils sont inscrits de manière indélébile sur notre Carte Vitale.

LE RSA

  • Les droits aux RSA imposent aux bénéficiaire des devoirs, le contrôle trimestriel ne permet pas de s’absenter à l’étranger. Un contrôle intempestif peut être appliqué à tout moment par la CAF et en cas d’absence du territoire français, les droits sont suspendus avec imputation de lourdes amendes.
  • Est-ce possible factuellement de quitter le pays avec la somme dérisoire du RSA ?
  • Ce minimum de survie ne permet même pas de se déplacer dans la commune de résidence ! C’est, pour cela que les titres de transport sont gratuits pour les bénéficiaires du RSA ; un minimum d’intelligence peut statuer sur l’impossibilité de croire que le RSA permettrait de payer des billets de TGV, des billets vers l’étranger ou des billets d’avion ! Je ne prends pas de vacances depuis 40 années depuis que je suis arrivée en France que je ne vois pas la mer !)

J’ai débuté en l’année 2000 par une somme mensuelle du RMI de 380€ mensuels, quand mon salaire de professeur s’est arrêté ; pour finir en l’année 2013 avec un RSA de 530€ mensuels et en 2016 de 580€, sommes réduites pour une femme seule et célibataire sans enfant à charge ! (Punition d’Etat pour le célibat voulu par la soussignée !)

LE MINIMUM VIEILLESSE : L’ASPA = 833€ MENSUELS

  • Cette sommes dictée par la UE, nommée « revenu vieillesse au seuil de pauvreté » ne permet pas de mener une vie décente.
  • Les vieux, nous sommes payés par la CNAV la Caisse Nationale de Retraite, les 10 du mois, date fixe où tous nos créanciers sont payés ; je parle du paiement des factures inéluctables. Les les vieux, nous restons avec une liquidité destinée à notre survie mensuelle qui ne dépasse pas la somme 300 et rarement à condition que les dépenses extraordinaires de santé ou autres ne surviennent ; désastre toujours présent qui nous laisse avec un argent liquide mensuel de 200€.
  • Le vieux qui perçoitl’ASPA est interdit de quitter la France pour une période qui excède les 6 mois, dans toute hypothèse que les 250€ qui nous restent  après avoit tout payé nous permettent le rêve de sortie vers un éloignement bien mérité; cette permission de sortie de prison ne nous sert à rien!

Dans un prochain article je vous parlerai des mensonges d’Etat sur « LE POUVOIR D’ACHAT » qui selon le gouvernement a fortement augmenté !!!

Indubitablement pour le banquier, les ministres et les PDG des Multinationales !

Je vous laisse juge de statuer si cette somme liquide pourrait nous permettre un voyage de plaisir à l’étranger, allumer les radiateur pendant l’hiver, en dépit du « cadeau » du chèque énergie, je n’allume plus le chauffage depuis 2013 !

Sujet qui exige un développement minutieux.

 

Je vous laisse digérer ma dénonciation de mensonge d’Etat.

Et vous souhaite une bonne lecture de ma critique acerbe et une très bonne journée.

 

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!