Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

L’ISLAMO-GAUCHISME?

19 février, 2021 (09:29) | Non classé

       L’ISLAMO-GAUCHISME ?

 

«   Celui qui m’a changé en exilé m’a changé en bombe… Palestine est devenue mille corps mouvants sillonnant les rues du monde, chantant le chant de la mort, car le nouveau Christ, descendu de sa croix, porta bâton et sortit de Palestine. »

                                                   Mahmoud DARWICH

 

                                    

Chers Lecteurs,

Cette semaine les diatribes changent de nom et de couleur, la semaine dernière c’était la réapparition de la névrose du voile, maintenant c’est « l’islamo-gauchisme » ; n’attendez pas que je vos fasse la leçon ni que je me place dans une quelconque perspective. Prenez votre ordinateur, cliquez sur Wikipédia, vous y trouverez son étymologie, toutes les définitions de ce néologisme, son histoire et les différentes définitions qui changent, vous verrez, selon les intellectuels que le définissent, soient-ils de « droite » ou de gauche ».

Pour moi qui suis née dans un pays qui fut le réceptacle d’immigrants de tous bords, et que les mariages mixtes proliféraient au rythme des ces arrivants et les mélanges qui l’ont suivi, ces haines françaises m’horrifient.

Je les ai trouvées dès mon arrivée à présent, elles explosent.

Je vais dire nonobstant ce qui me paraît concluant, en France ceux qui ont le droit de prendre la parole publique, les français de souche ou ceux qui sont venus se réfugier et qui servent à contribuer à la réclame pour « la laïcité », « le féminisme » et qui contribuent avec les français de souche  à alimenter leur publicité, ils  seront écoutés, car les pauvres d’esprit, ils ignorent ou préfèrent ne pas se rendre compte qu’ils sont « utilisés », entre temps, ils sont publiés, et bénéficient de tant de garanties, c’est « humain » et compréhensible.

J’observe que les français ont déjà choisi, il y a des peuples méprisables et d’autres qu’ils placent comme « divins », des pays « sans faute » qui se sont octroyés une place de privilège en vertu d’un passé historique.

Les autres, les usurpés, meurtris, dépossédés, tués, balayés de la carte, sont diabolisés et, quand la réponse par temps de guerre, elle est innée pour défendre ce qui leur est cher et, qui va de pair avec leur honneur, ils seront toujours bannis. Quand bien même les autorités au pouvoir seront face à l’évidence qu’ils ne sont pas les agresseurs, leur diktat sera de les ranger parmi les méprisés, condamnés et ils seront signalés comme mille fois coupables. Mais, quand la violence « des agresseurs » s’exerce gratuitement chez les peuples divins, ceux que les autorités françaises choisiront, pour leur donner sa bénédiction, cette violence elle sera justifiée et célébrée ;  quand la violence surgit uniment comme réponse en défense de leur terre, elle est diabolisée.

Enfin, face à cette politique pervertie, il vaut mieux se taire.

La semaine prochaine, « l’islamo-gauchisme » sera laissé en retrait et les français commenceront à se libérer d’une autre névrose par la parole écrite et orale, à part le Covid, bien sûr.

Pour ma part, je retourne à mes lectures et à mon écriture.

Bon fin de semaine.

À bientôt.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!