Vous pouvez contacter Nadezhda Gazmuri-Cherniak
par le formulaire contact du site.

MODIFICATION DE LA LOI PÉNALE?

25 avril, 2021 (08:50) | Non classé

La veuve du peintre Hernán GAZMURI,(Paris 1992)

CLARA, pianiste assassinée par le médecin Traître-Tant et ses 3 complices à Paris 2013

Nadezhda et CLARA 2013, juste avant l’assassinat

 

         MODIFICATION  DE LA LOI PÉNALE ?

 

Chers Lecteurs,

Face à un tel projet, nous sommes entièrement d’accord à condition qu’il soit ajouté dans cette loi pénale française, l’abolition des circonstances atténuantes pour l’assassin qui s’inscrit lui-même comme “pieux” avec des attaches aux textes religieux et historiques et qui fondé sur ces principes extra-juridiques,  il réussi  à être placé  sur un piédestal par la Nation française. Ledit passé et présent identitaire qui revêt à tort un être diabolique d’un mal placé angélisme auquel je fais référence et que je ne nommerai point; cet élément ne doit pas servir de circonstance atténuante, il est utilisé à titre d’un fort stupéfiant qui trouble le jugement des Juges !

Personne n’a jamais vu cette unique décision dans mon cas qui devrait faire jurisprudence, mais dans ce pays, il n’existe pas d’avocat aux vertus d’exception !

Les vols des smartphones et les demandes de naturalisation sont les seuls jugements dignes de réussir.

Encore ceci, curieusement dans mon cas particulier la loi fut fut très mal appliquée, cette circonstance invisible (que je ne nommerai pas) envahissait de douces pensées des chargés de juger ; ils se mirent à larmoyer au lieu de JUGER, le jugement fut trahi et l’assassin, Médecin Traître-Tant, absout.

La victime torturée et morte entre ses griffes attend encore réparation :ma mère CLARA (1915-2013) La veuve du peintre Hernán Gazmuri

www.hernan-gazmuri.com

Et, contrairement aux impératifs inhérentes à la Loi, ils s’attendrirent face au criminel et non face à la victime morte torturée ; leurs jugements face au crime s’affaissèrent et condamnent la victime au lieu d’être implacables face au sadique criminel ; c’est ainsi qu’on a laissé le crime de Maman en qualité de crime impuni.

Nous exigeons qu’il soit reconnu coupable un médecin Traître-Tant, assassin qui pour l’heure sera toujours excusé par son passé aux liens religieux et historiques.

Non, je ne demande pas des fêtes publiques sur l’agora, j’en repulse et abhorre, je n’en ai pas besoin à tire de catharsis ; la Justice se rend dans le Tribunal, je présente mon combat en solitaire et sans répit, par-delà l’éternité.

Maman fut torturée et tuée avec préméditation diabolique avec des circonstances aggravantes avec l’intention de faire souffrir et de donner la mort de manière sauvage, par un médecin Traître-Tant et ses 3 complices barbares, pour l’heure ils sont libres et mènent une belle vie.

Maman n’a pas droit aux manifestations. C’est sa fille unique la seule à se battre seule et contre tous.

                 « Que celui qui peut le comprendre comprenne »

    Mathieu 19-11-12

 

 

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

AVERTISSMENT

  • L’assassinat de CLARA, la veuve du peintre Hernán Gazmuri, n’a pas eu de procès pénal devant un Tribunal; les mauvais avocats avec A.J; ne me laissèrent que présenter le dossier devant le Conseil du Désordre des Assassins qui a jugé à huis-clos, dans une mascarade de jugement collégial et où les mafieux interdirent mon avocat de l’époque à défendre le dossier de CLARA, torturée à mort, forcée et soumise à subir devant moi, une agonie indicible. Ces assassins nous choisirent pour nous tuer ensemble dans une souffrance éternelle.

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!