NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

NOUS VOULIONS VOIR LA MER…

3 juin, 2020 (08:37) | Non classé

 

 

        NOUS VOULIONS VOIR LA MER…

 

 

« Aimez-vous l’un l’autre mais sans faire de l’amour une chaîne »

Faites qu’il soit plutôt comme une mer en mouvement entre les rivages de vos âmes »

                                                                    LE PROPHÈTE

                                                                               P. 15

                                                                   Khalil GIBRAN

 

La nouvelle s’ouvre dans un impromptu de paroles musicales.

La mer est un véritable personnage qui réclame à tout instant sa véritable place dans la nouvelle. La mer est le personnage qui œuvre de par sa forte présence physique, dans la renaissance  existentielle de l’héroïne.

Un couple prononce mutuellement un vœu solennel, au cours de leur dialogue amoureux, ce vœu se métamorphose et se fait acte dès qu’ils décident d’entreprendre un voyage lointain à la recherche des océans, mais toujours insérés dans une séparation ontologique, où chacun tissait ce vœu marin en solitaire, lui, avec des perspectives faites d’un voyage incessant, elle, se laissant bercer confiée à l’incertaine mouvance des vagues dans un voyage initiatique qui traverserait sa propre existence qui prenait déjà la fin de son parcours existentiel ; détachée des souvenirs, elle se retournait vers les routes ensoleillées et les brumes de la mer de son enfance, quand elle vivait au bord des océans froids et solitaires ;  nous lecteurs, nous sommes emmenés vers un espace de vie perdu, mais toujours inondé dans la magie d’une rétrospective onirique qu’elle accueille dans sa nouvelle vie où les verbes se conjuguent seulement au présent. Elle ne laisse plus de place pour les conjugaisons au passé et se ferme la voie vers un avenir qui ne  peut plus se saisir et qu’au cours des événements il se laisse aveugler dans la mer.

La nouvelle  dévoile une intrigue secrète comme ce couple qui bouleverse la réalité de l’île où lentement  se déplie l’intrigue d’un fait divers qui s’est produit  quelques années auparavant leur arrivée.

Du point de vue structurel cette nouvelle est composée de vingt-huit chapitres construits à la manière d’une partition musicale aux  multiples voix et des formes narratives complexes, où trouvent place la parole fantomatique des êtres disparus, les personnages intervenant dans l’enquête, le monologue intérieur et le dialogue amoureux du couple.

L’intrigue, se concentre sur un fait divers qui déclenche une enquête dans l’île, dès l’arrivée de ce couple qui en toile de fond à leur histoire se développe une autre histoire qui entre dans leurs vies et  qui de force se voient inondées par les voix polyphoniques des personnages fantomatiques qui prennent réalité parmi les personnages réels, tous deux nous font découvrir les faits au rythme de leurs vies et nous assistons au milieu de la nouvelle, aux trois strates de dialogue qu’entretiennent les personnages secondaires en contre-point au dialogue amoureux du couple.

Le lyrisme dialogique que ce couple tisse  dans leur vie commune est le socle qui les maintient uni, la parole amoureuse ne se tarit jamais, au jour le jour de leur existence  leurs voix se délivrent en deux tonalités où ils conjuguent leurs vœux et se le renouvellent à « sotto voce » entre les murs d’une cabane en bois où par les fenêtres toujours ouvertes face à la mer, le chant des océans fait partie prenante de leur nouvelle vie.

C’est quand ils arrivent face à la mer qu’enfin leur vœu prend forme et donne sens à leur voyage métaphysique, ils s‘observent transformés et, c’est à ce moment-là, au point culminant de leur métamorphose commune, qui les délivre et les unit, que  tous les personnages de cette fiction prennent assise dans le dénouement de l’histoire.

Cette nouvelle faite d’intrigues, enquêtes, et d’une multiplicité des voix narratives en contre-point,  est en vérité un œuvre littéraire construite en deux plans, qui s’entrecroisent en permanence, le premier se construit sur une intrigue réelle, le deuxième se fait littérature par la parole amoureuse et lyrique d’une deuxième « réalité » la plus irréelle des fictions que l’on ne puisse jamais trouver  dans un récit d’un amour d’un autre temps qui se cristallise dans cette recherche mutuelle de la mer et, ce vœu prend vie, se fait acte dans  l’expression d’un amour surnaturel.

La mer, les personnages fantomatiques et les personnages secondaires  sont des véritables actants de l’action romanesque de cette nouvelle. Mais, malgré le respect du genre et du dénouement classique de toute nouvelle, l’auteur a bien eu le souci de lui apporter des éléments nouveaux, puisque l’élément magique et onirique  s’enlacent pour former deux éléments qui accordent vie et musique à leurs voix en « scordatura », où le réel de  cet amour océanique à la saveur marine, fait surgir chez le lecteur une inquiétante question sur l’intrigue de l’histoire qui prend place dans la vie du couple dès leur arrivée, mais que motivé par cette vie partagée avec les habitants de l’île,  le fait divers a renforcé le dialogue  de ce couple qui exprime finalement leur amour entre les vagues de la mer si anxieusement recherchée.

Cette intrigue non résolue, et ce couple mystérieux, ont-ils vraiment existé ?

La nouvelle se ferme dans le dernier chapitre intitulé « Et, ils  regardèrent la mer » construit dans un compact et contradictoire hermétisme lyrique, leur vœu formulé dans un extase passionnel marin, traversa ce morceau indéfini de vie vécue ensemble au bord de la mer, scellant à tout jamais leurs vies, pour une première et dernière fois recitée comme une oration mille fois inventée.

C’est au lecteur qui reviendra le rôle de se poser dans une perspective précise comme un phare dans sa propre existence, parce qu’il fera ce voyage vers la mer, en participant assidûment la vie des héros romanesques et, que  lui seul, au fil des pages marines remplies d’intrigues telles que celles d’un  thriller, il trouvera les voix des personnages aux multiples facettes.

C’est en se faisant témoin du vœu marin de ce couple mystérieux, héros romanesque de cette mystérieuse histoire d’amour, qu’il trouvera sa propre réponse.

Cette nouvelle aurait sans doute une place parfaite chez un cinéaste.

 

 

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

ISBN : 9782916501482

Parution décembre 2020 en format numérique.

www.nadezhda-gazmuri.cherniak.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Write a comment

You need to login to post comments!