NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

DES FEMMES AU POUVOIR: PREPOTENTES ET TYRANNIQUES

16 octobre, 2019 (16:16) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

COPIE DESSIN AU CRAYON DE  SAINTE ANNE

DE LEONARD DE VINCI (1968 Nadezhda avait 14 ans)

DES FEMMES AU POUVOIR PRÉPOTENTES ET TYRANNIQUES

 

 

 

Chers Lecteurs,

La discussion au centre de la place publique sur le port du foulard, fait sortir dans l’arène les femmes au pouvoir, je suis ahurie de les voir et de m les entendre vociférer et s’agiter dans les médias avec une furie qui m’horrifie, je ne peux pas m’habituer à cette vision de la femme et de ce qui devrait être sa féminité.
Que la femme ait gagné sa place comme professionnelle et qu’elle ait acquis tous les droits qui correspondent à une femme indépendante ne peut anéantir sa façon d’être, car avant d’être « professionnelle » ontologiquement elle est une entité féminine, celle qui représente la douceur, qui garde la faculté qu’elle seule possède de donner la vie, l’on ne porte pas en soi un être en vociférant d’une telle force, et cette capacité se garde en vieillissant, je mets en exergue Maman qui même très âgée, elle n’a jamais perdu sa capacité d’aimer et de regarder le monde avec une douceur infinie.
Les femmes qui n’ont pas enfanté ne sont pas exclues de cette qualité féminine, la femme âgée, garde en elle les mêmes qualités, et les mêmes sentiments maternels qu’elle avait par ses années de jeunesse, celles qui sont bien nées le restent jusqu’à sa mort et par-delà la vie et la mort.
C’est parce que j’ai été élevée par un père viril et une Maman qui était la douceur faite femme et malgré mes quarante ans de résidence en France je me révolte face à cette vision que les femmes au pouvoir nous obligent à subir, je ressens la nausée face à ces fausses femmes résolues à prendre les attitudes masculines.
Une d’entre elles criait qu’elles s’étaient battues pour l’avortement, et pour être en égalitaire avec les hommes, à présent, dans cette société française nous n’avons ni hommes ni femmes, mais des monstres qui nous obligent à vivre dans un monde monstrueux, leurs vices, leurs frustrations leur incapacité d’aimer un homme, leur avidité de pouvoir, ont convaincu les irresponsables politiques, qui amoindris dans leur virilité, suivent leurs caprices psychotiques avec une soumission accablante.
Nous sommes commandés par un genre nouveau, ni hommes ni femmes, un nouveau genre s’est installé pour diriger le monde.
A titre d’information, pour réactualiser mes connaissances, j’ai regardé sur Internet la Carte mondiale où se visualise parfaitement les pays qui ont légalisé me mariage homosexuel. Si j’avais de l’argent pour émigrer à nouveau, ce serait très difficile de faire un choix, je devrais faire un choix pour une planète inconnue !
Mais cessons de boutades, sérieusement, c’est accablant.
Quand je suis arrivée à Paris en 1980, par mes propres moyens financiers, car je n’ai jamais été « refugiée politique », je n’ai jamais pensé que j’allais vivre dans cette France.
Quand je rencontre des français qui représentent « la vieille France » et que la conversation sur le mariage pour tous, la PMA et la GPA apparaît inéluctablement dans la discussion, ils baissent la tête avec résignation et me disent « c’est justement comme ça Madame, nous nous sentons délogés, nous ne sommes plus chez nous »
Même vieille, toute femme qui n’a aucun pouvoir de procréer doit poursuivre ses combats pour la vie et ses convictions sacrées, vous lui demandez de se taire, ?
Et bien non, nous sommes sur terre avec une mission, parfaire le monde pour le bien de tous, le faire plus beau et plus juste, et moi, comme toute personne équilibrée, j’ai le droit d’exprimer ma vision du monde et de l’humanité, ce n’est pas par hasard que mes deux parents m’ont donné la VIE et que je suis sur terre,
Je suis professionnelle et artiste, mais je n’ai jamais été féministe, je suis contre le mariage homosexuel, contre la PMA, contre la GPA et pour la vie et le droit naturel.
Mais, je suis consciente qu’à présent « être contre » ne possède plus de valeur, puisque la Carte mondiale nous indique que de par le monde la dégénération humaine est considérée une vertu !

CONCLUSION :
Nous sommes des « extraterrestres ! »

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

LES BIBLIOTHEQUES UNIVERSITAIRES A PARIS: L’IGNORANCE POUR TOUS!

16 octobre, 2019 (07:44) | Dénonciation politique | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

DE BIBLIOTHECA

LES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES A PARIS

 

LA VITESSE DE L’IGNORANCE ET L’UNIVERSITÉ POUR TOUS

 

 

Chers Lecteurs,

Dans mon pays d’origine, à l’époque considéré comme un pays du tiers monde, le Chili, j’ai étudié dans une université magnifique, de l’extérieur, elle fut conçue et construite d’après le projet de Le Corbusier, des salles lumineuses entourées d’amples jardins, et de l’intérieur dotée des Professeurs d’excellence, et d’une bibliothèque splendide à faire pâlir celles des pays cultivés, il y en a encore ?
Nous n’avions jamais manqué de livres et les étudiants pauvres -ce n’était pas mon cas à l’époque, j’avais mon père qui m’a tout donné -ils pouvaient trouver tous les livres obligatoires pour leur cursus et sans aucune restriction.
Que voit-on en France ?
Les bibliothèques universitaires manquent des livres essentiels.
Sachez que les professeurs exigent pour les élèves en première année universitaire des « manuels universitaires » obligatoires. Mais, la foule d’étudiants pauvres, car l’université est « pour tous » comme les wagons du métro, ne trouve pas les livres nécessaires.
Que se passe-t-il dans ce cas-là ?
Que doivent-ils faire les étudiants pauvres ?
Ils vont tout de suite à la bibliothèque.
Que leur répond le bibliothécaire ? Nous n‘avons que cinq exemplaires, quatre sont déjà en prêt, je vous donne le cinquième, mais vous n’avez pas le droit de l’emprunter que pour 4 jours, il est en prêt restreint, la couverture du manuel l’indique avec un post-it bien collé  :« prêt restreint », vous devez le lire rapidement, car il y a une liste d’attente.
Soyons sérieux. Un manuel est à utiliser pendant tout le semestre. Le coût de chaque manuel fluctue entre 50€ et 30€. Il aurait fallu disposer ipso facto d’environ 100€ pour aller à la Fnac. Je sais ce que vous allez me répondre : « allez le chercher en occasion », non, avant de parler, il faut penser. Je sais que pense est une activité que les français ont oublié de pratiquer du contraire je ne serais pas obligée d’écrire cet article.
Sachez que les manuels de cette année ne sont pas en vente « d’occasion ! »
Il y a d’autres livres qui sont essentiels pour une formation universitaire et que tout élève, futur professionnel doit se procurer, les livres ne sont pas de magazines que l’on lit très rapidement pour l’oublier ensuite !!!!
Ces livres essentiels et qui ne sont pas chers, chose unique en France, ils ne s’éditent plus. Et pire encore, ils ont été édités en édition Que sais-je P.U.F !!!!! Presses Universitaires de France !
Quand j’ai fini mes études supérieures « dits de perfectionnement » Maîtrise et D.E.A., en Sorbonne c’était en 1987, les bibliothèques et les librairies étaient bien fournies. J’ai pu constituer ma petite bibliothèque avec ms faibles revenus de l’illustre E.N. Ensuite, chaque année je constatais qu’elles s’appauvrissaient et que la pénurie des livres au sein des bibliothèques et aussi chez les libraires allait en crescendo.
Mais l’avalanche de mauvaise littérature déborde à présent des étalages des libraires, le Lobby force le public à « consommer » de la mauvaise littérature, littérature de bistrot de la gare et l’on prive de manière consciente et préméditée des livres essentiels qui transmettent un enseignement et une vision de la connaissance soit elle historique ou artistique que selon le Lobby en place juge contraire à la pensée unique qu’ils sont choisie pour conscientiser la nation.
Je suis accablée, j’ai dû faire deux démarches pour trouver deux livres, l’un, publié en édition Que sais-je s’intitule L’Empire Ottoman de Dimitri KITSIKIS, l’autre un petit recueil des conférences d’André Lhote. Ils ne sont pas en vente ni à Genève, ni au Canada et même pas au Chili.
Ensuite j’ai passé des heures au téléphone pour essayer de trouver un livre que les éditions Hermann, n’éditeront plus, Les Invariants Plastiques d’André Lhote, le comble, la jeune collaboratrice qui y travaille me dit qu’elle « ne connaît pas André Lhote », que le livre ne s’édite plus depuis des années et quand j’insiste pour qu’ils le rééditent, elle me répond « vous me faites perdre mon temps ! »

C’est fut le comble, au lieu de remercier et d’être sensible à que le public s’intéresse à leurs publications elle se révolte son ignorance ne l’inquiète en rien.

L ‘imbécilité de cette France du XXI siècle est sans retour !

 

Lisez de toute urgence la conférence d’Umberto ECO
DE BIBLIOTHECA
1981.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

PS : la semaine dernière j’ai récupéré mon livre Les Invariants plastiques d’André Lhote.
Je l’avais prêté, et l’on ne voulait pas me le rendre. Il faut savoir qu’il est en vente chez Amazon à 790€ !!!! Un trésor dont ils font mauvaise usage et commerce indigne !
Enfin, je ne prête plus jamais de livres !
Un de mes maîtres à l’université de Santiago nous disait ceci : « faites attention : L’on ne prête jamais ni femme, ni cheval ni livre ! »

 

LA MISERE INTELLECTUELLE DE LA FRANCE

15 octobre, 2019 (18:05) | Barbarie de la pensée française | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LE PEINTRE HERNAN GAZMURI DANS L’ATELIER D’ANDRE LHOTE

PARIS 1928 RUE D’ODESSA

 

LA MISÈRE INTELLECTUELLE   DE LA FRANCE

 

 

« […] J’ai enseigné dans les écoles, et aussi à l’université, cet institut supérieur de la mise à mort dont les chaires sont consacrées à l’infanticide, au sommeil sans rêves, à la démolition des murs sur lesquels sont gravés les miracles, à la destruction par le feu des livres sibyllins, à l’humiliation des oracles. Je reconnais, Dionysos, m’être trouvé dans ces lieux où l’odeur de la décomposition et de la mort, d’une mort absolue est critère de compétence »
Giorgio MANGANELLI
Discours de l’ombre et du blason
159-160 Pp.

 

Chers Lecteurs,

Il n’est nullement nécessaire d’être doué d’une intelligence hors norme pour saisir le cataclysme intellectuel dans lequel sombre ce pays et, il ne nous faut qu’un minimum de bons sens, « le moins commun de sens, » me disait mon Directeur des recherches au Chili, pour comprendre que le niveau intellectuel de la France ne peut pas aller aussi loin dans la bassesse dont elle fait preuve en ce moment et, ce constat tragique existe depuis belle lurette, depuis qu’elle est commandée par des médiocres et qu’elle est devenue l’experte en matière de destruction de rêves comme parle Giorgio Manganelli dans ses critiques baroques.
Des périodes de décadence et d’affaiblissement culturel ont toujours existées, le problème français est qu’il perdure depuis des décennies et nous n’avons aucun signe qui nous réconforte pour soupçonner un nouveau départ heureux. Les nouvelles reforment qui se succèdent les unes aux autres à chaque rentrée universitaire sont du pareil au même dans le nivèlement par le bas.
Le problème est essentiellement politique. Et, quand je dis politique je veux que l’on traduise par économique, les crises politiques sont toujours provoquées et fondées sur le socle financier.
Tout commence à l’enfance, se poursuit principalement à l’école secondaire, le lieu par excellence qui formera les futurs étudiants universitaires.
Je ne parlerai point des cursus scientifiques, il n’est pas mon champ de compétence ; à croire certains élèves des grands écoles scientifiques, ils s’y trouvent des Professeurs de grande qualité qui les forment dans un niveau d’excellence. Mes entretiens avec certains d’entre eux me le confirment.
Je vais vous parler de ce dont je suis experte, des cursus de sciences humaines, de la formation des carrières d’apprentissage des langues et de cursus de Lettres.
Un désastre confirmé.
Les grands penseurs et dirigeants de la France ont trouvé bon, bien et juste, de se pencher encore une fois sur la névrose du foulard, et non du voile, donnons aux choses le lexique qui leur correspond, car le voile couvre le visage, le foulard sur la tête ne trahit ni ne rien la culture occidentale qui n’a jamais caché le visage.
J’attendais, encore mon stupide espoir vivant, que pour cette rentrée universitaire, les grands dirigeants du pays, aussi bien de gauche que de droite se seraient préoccupés de l’état lamentable des institutions scolaires, aussi bien les secondaires que les universitaires.
Le niveau culturel d’un pays s’évalue par la qualité de leurs écoles et celles-ci par la qualité de leurs enseignants, il faut savoir que la seule érudition ne fait pas d’un Professeur un bon pédagogue, et, les élèves se rendent bien compte, ils le savent. Voici le nœud de la décrépitude de l’enseignement français. Savoir transmettre est une science mais aussi, un art, la méthode est différente soit-elle destinée aux élèves du secondaire ou pour les élèves préparés pour recevoir des acquis en faculté.
Que l’on enseigne au lycée ou à l’Université, ce qui est impardonnable est de ne pas savoir enseigner. Si le secondaire n’était pas en état de mort irréversible, ils n’auraient besoin ni des agences de formation parascolaire ni de tutorats au sein de l’Université, c’est ahurissant comment la première année de faculté se transforme en prolongation du Lycée, c’est parce que les professeurs du secondaire ignorent tout de la pédagogie que les professeurs de faculté se voient forcés d’énoncer et dictent le « à la va vite » en cours de première année universitaire ! Compte tenu aussi « du peu de temps » dont ils disposent, car il faut « passer très vite le programme » ils ont mis en place les tutorats, des élèves de cours avancés donnent des cours aux petits universitaires qui ne savent pas comment s’y prendre est sont perdus dans un gouffre de notes mal prises, devant un APPLE dernier modèle qui sans respirer ils copient mot par mot tout ce que parle le Professeur devant son micro, à une allure supersonique, et quand il écrit au tableau à une vélocité vertigineuse, aussitôt écrit ses exemples, il les efface pour allumer le projecteur qui grandiose et lumineux expose textes et diapositives que les élèves n’ont pas eu le temps de regarder car ils sont « passés » à la vitesse de la lumière, il va de soi que le programme est passé, mais que l’amphithéâtre n’a rien compris, il ne faut pas s’inquiéter, ils vont s’inscrire sur les listes des tutorats !! !
C’est terrible et tragicomique.
Je ne sais qu’une chose qui me console et je dois le dire publiquement, j’eus beaucoup de chance dans mon malheur, j’ai reçu une formation de luxe, d’excellence, aussi bien à l’université qu’en peinture. Dans mon université étrangère, mon université d’origine, à Santiago du Chili, la U.T.E. L’institut pédagogique d’Etat, fondée en 1942 par le peintre et Professeur Hernan Gazmuri, se vouait à former les professeurs d’Etat et tous mes maîtres étaient des hommes et des femmes d’exception. Je dois tout ce que je suis à mes maîtres, Ô combien c’est triste de ne pas pouvoir leur dire ma gratitude. Ils étaient tous Docteurs-ès Lettres des plus prestigieuses universités européennes. Je pense toujours que le hasard fera que grâce à l’Internent un jour, l’un d’entre eux, même étant très âgé, se rappellera de moi…Et, que nous renouerons le contact après tant d’années…C’est un rêve.
En France je n’ai rien trouvé de mon héritage français acquis ailleurs, très loin d’ici, quand je suis arrivée à Paris ils avaient déjà tout détruit et mis sous silence de mort.
Il faudrait un livre pour décrire l’ignorance abyssale dans l’enseignement des langues étrangères.
Pour ce qui est de la peinture, l’héritage d’André Lhote est mort, ils l’ont mis sous silence, c’est « normal » que pouvaient-ils faire d’autre face à ce maître exigeant ?
Ses leçons, sa grammaire picturale applicable à toutes les époques et qui nos demande un perpétuel renouvellement de la peinture ne sont pas de mise, à présent on expose des artefacts immondes au lieux d’une peinture exigeante !
Et, ce programme de mise à mort des maîtres a été exécuté avec une préméditation mortifère, le grand maître de la peinture moderne française est un inconnu. Son livre Les Invariants Plastiques ne s’édite plus et même pas les Musées ne s’inquiètent ni ne font rien pour le rééditer et ressusciter ce grand maître des peintres de l’Ecole de Paris.
Je suis arrivée en France pour gouter la saveur de la haine et la douleur de la mort.
Je suis arrivée en France en « Mission artistique » et l’ont ma répondu avec les gifles de l’indifférence et pour que je désapprenne le plus sublime de la culture.
Mais, à contre-courant, du plus profond du désarroi je ne capitule pas, je leur ai déjà envoyé ma réponse…Je ne suis pas venue ici pour désapprendre, c’est vous qui entrez dans le gouffre de l’ignorance, moi je reste à l’écart, car l’Art et la connaissance son éternels et indestructibles.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak
Paris, octobre 2019

VIGILANCE? VOUS VOULEZ DIRE DELATION!

14 octobre, 2019 (10:31) | Dénonciation politique | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

VIGILANCE ?

VOUS VOULEZ DIRE DÉLATION !  NE COMPTEZ PAS SUR MOI

POUR DEVENIR UNE AGENTE DES ANCIENS

GESTAPO !

Chers Lecteurs,

Ma profession d’artiste et de professeur, qui même à la retraite forcée, car je serai professeur jusqu’à ma mort, n’en déplaise aux mafieux, me rend plus sensible et plus attentive que quiconque face à la signification des mots.
Maintenant nous sommes appelés à être vigilants !
Vigilants à quoi ?
A espioner notre voisin de palier ?
A ce qui fait ou dit notre collègue, ou camarade de cours ?
Maintenant il y a une nouveauté que j’ignorais, le port de la barbe et le refus de serrer la main d’une femme est signe de radicalisation et de passer à l’acte terrorite !
À titre d’exemple, par le passé, lors de mes multiples remplacements et missions de professeur d’espagnol au sein de tout type d’établissements, j’ai connu des rabbins qui portent une longue barbe et que même sous la contrainte ne serreraient pour rien au monde la main d’une femme !!!
Ces coutumes religieuses, ne sont pas privatives de l’islam, un peu de culture de l’Orient s’avère nécessaire.
Surveillez-les ! Peut-être ils sont déjà « radicalisés ! » De fait, ils le sont indubitablement.
Combien d’hommes décident un jour de porter la barbe, j’entends des appels péremptoires et si incongrus que je me crois mise de force par un coup rétrospectif vers les moments les plus graves de votre histoire, je ne dis pas la mienne, car je n’étais pas encore née et, je viens d’un continent très loin d’ici, je suis née au Chili.
Je partage légalement votre histoire depuis 1980, presque 40 ans de souffrance en France, car ma vie n’est qu’un parcours difficile et sans votre aide, sachez-le bien. Je n’ai pas été une immigrée comme les autres, et je n’ai pas vécu en bénéficiant ni d’aides de l’Etat ni de personne.
Je reviendrai sur ce fait dès que je publierai mon essai en écriture sur les lois funéraires en France.
Bon passons aux questions d’actualité : Encore la névrose du voile ? !
Il y a tant des questions vraiment graves et difficiles comme le disait si bien R.M. Rilke que je suis ahurie qu’encore un morceau de tissu sur la tête des femmes musulmanes puisse devenir le centre d’intérêt politique de tant d’hommes et des femmes de ce pays.
La loi de 1905 est mise come réponse à toutes les problématiques actuelles et elle est très mal comprise.
Quand j’exerçais en ZEP en banlieue parisienne, j’avais devant moi presque 32 têtes voilées, alors un jour, une de mes élèves a levé la main et m’a dit ceci :
« Madame, ça ne vous dérange pas que nous soyons voilées ? »
Alors je lui ai répondu :

Écoute, la seule chose qui m’intéresse vraiment, est ce que vous avez à l’intérieur de vos têtes, et non à l’extérieur;

 
Avec ces phrases en souvenance de mes années d’exercice pédagogique, je ferme mon article de ce matin.
Je n’ai plus rien à dire Monsieur le Juge.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

DE SANG, DE MORT ET D’AMOUR

13 octobre, 2019 (19:01) | Dénonciation politique | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

 

url

DE SANG, DE MORT ET D’AMOUR DEUX NAISSANCES

 

SOUS LES BOMBARDEMENTS

 

« L’image et son pouvoir grandiose est le moyen le plus irréductible de banissement des assassins, c’est prémonitoire, vous verrez qu’il sera plus puissant que la Cour d’Assisses »

 

                                                                                                    Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Chers lecteurs,

Je rentre à l’instant du cinéma, une heure et demie de souffrance devant l’écran, dans une salle presque vide…Pour SAMA, en arabe veut dire CIEL.
Toute œuvre d’art véritable, sérieuse, « qui veut durer »doit sortir inévitablement d’une expérience « personnelle », le poète lyrique est l’exemple le plus significatif de cette voie qui prend l’artiste pour clamer un sentiment personnel, essentiellement amoureux ou l’expression d’une souffrance tragique, née de la confrontation face au destin, la jeune réalisatrice réalise un « documentaire » dédié à sa fille, le film commence à se dérouler bien avant sa naissance, une montage très bien fait en flashback, l’intentionnalité a été parfaitement acquise. Le film présente le passé d’une toute jeune étudiante universitaire qui se voit mêlée en plein cursus universitaire aux conflits politiques de son pays, la Syrie, où s’entrecroisent et se confrontent les projets existentiels au sein d’une poudrière belliqueuse où entrent en jeux les forces du Mal suprême, il se fait acte ici, par la puissance meurtrière du mal humain mêlé aux composantes d’ordre intrinsèquement politique.
Ce film aurait-il une valeur si forte, s’il ne nous confrontait pas de plein fouet face à une réalité qui nous force inéluctablement à le comparer toujours avec notre propre expérience, notre pays, notre société ? Certainement pas, il n’est ni un reportage journalistique de la guerre, ni le résumé des plusieurs captures d’écran sans son intentionnalité préalable.
Si le film paraît prendre l’air d’une improvisation, il ne l’est point,
Non, la mise en œuvre pour nous, et pour le public qui le regardera de par le monde est LE CRI déchirant qu’elle nous lance et qui veut réveiller les consciences avec la puissance et le pouvoir que seule l’image est capable d’imposer, mieux qu’un livre où nous aurions besoin de mille pages, cette jeune réalisatrice l’obtient avec les séquences le plus crues des dégâts de la guerre filmées avec sa caméra qui ne pardonne rien. La réalité la plus barbare entre par nos veines, l’être humain est mis à nu, sans défense comme une pauvre créature broyée par les forces folles des dictateurs, ce que l’on nomme « l’être humain ».
Il faut revenir sur place, si la guerre a toujours existé, et les forces politiques du mal n’ont fait qu’exterminer au nom des « idées », c’est dans le sein de tout groupe sociétal que du plus puissant des gouvernants au plus infime microcosme sociétal, apparaissent les désirs de domination meurtrière.
Ici, ce n’est pas l’analyse politique qui convient. Ô combien « d’experts » ne nous laissent pas en paix de leurs analyses depuis que la guerre a éclaté en Syrie, il faut compléter ces grands axes de l’analyse géopolitique déjà dits et redits à l’aide d’analyses psychiatriques.
Ne pensez pas que la psychiatrie appliquée est dans ce cas précis de la guerre en Syrie soit dérisoire, le message de ce film tragique qui est née d’une guerre qui ne prend pas fin, rempli de morts, des blessés et des martyrs, nous exhorte et nous exige une réponse « responsable. »
Voyons ce qui se passe ici en France, le Magistrat Marc Trédivic, expert en terrorisme, vient de nous délivrer son analyse, il suffit de la folie capricieuse des gouvernants qui d’un coup décident de faire exploser un pays, aux fins personnelles, pour qu’une nouvelle vague de terrorisme naisse et commence sa production meurtrière.
Il est si facile pour eux, dictateurs de naissance, d’élaborer une stratégie guerrière et une logistique adéquate pour asseoir encore plus leur pouvoir, obligeant le monde entier de passer à la trappe.
Leur caprice politique composé principalement d’une soif de pouvoir illimité, asservit tous les pays voisins, qui se voient d’un jour au lendemain passer d’un calme relatif, vers l’inéluctable destin de se voir piégés entre leurs griffes et pris à feu et à sang.
Il vient de le dire, si une nouvelle crise s’annonce au Moyen Orient, et si une nouvelle vague de terrorisme nous menace, elle ne vient pas de l’Iran Il ne représente aucun danger dit « terroriste » c’est la folie de Trump qui l’a créé, et moi, j’ajoute ceci, c’est la vanité et la domination israélienne qui nourrit des faux dangers où il n’existe rien que leur désir de s’extermination meurtrière. Entre les USA et son vassal et allié nous continuerons à subir un terrorisme crée de force et en réponse à leur sauvage domination.
Jusqu’à quand ?
Jusqu’à ce que de la plus infime démonstration de domination chaque citoyen soit fort et capable de dire NON ! À celui ou celle qui tente de l’asservir.
Tant que vous resterez confortablement assis face au poste de télévision, vous contentant des vifs analyses géopolitiques, vous serez exposés, et paierez bien lourdement les résultats de votre indifférence.
Pour ma part, j’ai toujours pris très au sérieux toute sorte d’attaque meurtrière, elle commence par les mots.
Elle se poursuit par les délations, les calomnies et une mise à mort.
Nous ne devons pas regarder passivement ce « documentaire » ni nous émouvoir par l’effet naturel de la compassion née par empathie, ce film nous interpelle et nous demande bien plus que des larmes spontanées.
Ce film non seulement vous montre des images, ce film a une intentionnalité, il nous donne une leçon de vie.
L’Amour est plus fort que la guerre.
Cette jeune Maman qui est l’auteur du film, résiste contre tout et au milieu des bombardements, des morts, de sang et d’horreurs, elle a le courage de mettre au monde deux bébés.
Elle dédie le film à SAMA, son premier enfant.
La dernière prise, une photo de famille, elle avec son mari et ses deux enfants dans les bras, en toile de fond l’arbre de Noël, voici la réponse responsable de la femme-mère, qui partisane fervente de la vie fait face à la guerre. C’est la VIE qui gagne et qui doit toujours gagner !
Le courage de donner elle-même la vie, est l’essence de toute vraie femme, de toute vraie mère.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

l

CONTRE LA PMA LA GPA ET LES VICES PUBLIES DE MANIERE OSTENTATOIRE

12 octobre, 2019 (12:29) | Dénonciation politique, Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

Chers Lecteurs,

La véritable démocratie est  d’octroyer la liberté à tout citoyen de dénoncer ce que pour lui est anormal, vicieux, dégradant.

Mais en France, une seule voie est permise, si je dis NON! Je m’oppose! ils argumentent? 

CE QUE VOUS DITES  « EST CONTRE LA LOI! »

Mais, quelle loi?

La LOI française change au gré des politiques en place, sans référendum, les français, nous ne sommes pas consultés!

Ce qui était interdit hier, à huis clos une minorité politique l’instaure le lendemain comme un acquis inscrit dans les Codes de loi.

Hier, au sujet de la PMA et la GPA, j’ai publié un Post sur LINKEDIN disant clairement que je m’oppose de manière catégorique à ces deux derives qui sont un attentat anthropologique et par la même occasion, j’ai dit que je trouve obscène et nauséabond que l’on soit obligé de lire des publications ostentatoires des personnes qui s’affichent avec leurs livres et photos déclarant sur la place publique leurs batailles juridiques gagnées parce que lesbiennes!

L’Etat français les a permis un droit à la maternité grâce à la PMA et bientôt  La GPA?

Un spécimen du gouvernement, il paraît qu’elle a un poste chez eux, m’a insulté publiquement m’interpelant avec un langage de la pègre Elle a écrit un « commentaire » et a obtenu de la Direction de LINKEDIN de fermer mon compte

Je  suis très reconnaissante au Directeur de LinkedIn d’avoir obéi à ce spécimen du gouvernement, il a très bien fait,ma présence chez eux n’a pas lieu d’être, sachant ce qu’ils pensent, ce qu’ils SONT.

Ce singulier spécimen a publié son « commentaire » sur mon Post, qui faisait référence à une article de presse qui nous annonçait le désistement probable du gouvernement d’inscrire dans les textes de loi la GPA!

Ce spécimen disait sur Linkedin  que mon discours était XENOPHOBE!

Et que ce que je dis est « CONTRE LA LOI! »

Mais quelle loi?

Que mes propos soient bien clairs!

Ce que font les homosexuels de par le monde ou ici en France m’indiffère!!!!!!

 

Chacun a le droit de faire ce que bon lui semble dans son alcôve!!!!

 

 Mais moi, tout comme une avalanche de citoyens français, je m’oppose à qu’une minorité fasse sa loi et nous l’impose, et moins encore qu’ils changent le cours de la VIE de la Nature et que une violation anthropologique soit acceptée dans la loi!

Ce qui est INTERDIT est d’appliquer une discrimination vis-à-vis des homosexuels, ce qui est inscrit dans les textes que je connais parfaitement le dit clairement.

Aucun employeur, bailleur ou autre type de personne civile ou organisation ne peut faire objection  à cette « tendance sexuelle », tout comme il est condamné de faire tout autre type de discrimination qui fasse appel aux origines, couleur de peau, religion ou autre.

Je ne suis ni employeur ni bailleur.

La loi n’interdit à aucun citoyen français de dire que l’homosexualité est une « anormalité hormonale et psychique » elle l’est, ceci est incontestable.

Et nous avons le droit de dire que la PMA et la GPA ne sont nées que par l’oeuvre des homosexuels qui ont exigé leur application!

Et il va falloir qu’ils l’assument comme une vérité scientifique.

L’HOMOSEXUALITE EST TOTALEMENT ACCEPTEE DANS LA LOI FRANCAISE ! QUI SERAIT SI IDIOT POUR DIRE LE CONTRAIRE?

Mais, la nature a ses propres lois !

La preuve, ils sont interdits par la nature de procréer! Alors, il fallait que tout le gouvernement vienne  à leur  secours!

Et, voila que la PMA et la GPA (?) sont mises à leur disposition, à la carte, comme une commande sur Amazon!

Alors l’hypothétique discrimination Mesdames, Messieurs, ne vient pas de moi, reprochez-le à la Mère Nature!

Et, j’ai ajouté qu’il est une question d’ordre sociétale qui mérite une analyse sérieuse  que nous devons constater,

A quel point les politiques sont arrivés à un degré de mollesse absolue qu’ils ont permis cette aberration acceptée dans les textes de loi!

Les lesbiennes ont gagné leur combat, cela est un fait.

Aucun moyen d’effacer cette horreur de loi permettant la PMA dans les textes de loi.

Le mariage pour tous, la maternité pour tous et peu importe de quelle manière dorénavant  on violera la nature « HUMAINE »

Elles ont gagné leur deuxième combat.

Le vice a obtenu gain de cause au sein de l’Etat français.

Elles ont arrivées toutes ensemble à mettre à genoux Ministres, Juges, Chercheurs, Faux-Médecins qui ensemble, groupés en mafias indestructibles se sont concertés pour travailler non pour améliorer la médecine au profit des malades, non pour travailler dans la recherche des nouvelles molécules capables d’améliorer les vraies souffrances des maladies jusqu’à présent incurables et  trouver les moyens d’améliorer les dégâts de tant des maladies génétiques, mais pour satisfaire les crises de souffrance  des homosexuels qui, naturellement se sont vus discriminés, non par les citoyens qui comme moi, trouvent leur exigences  disproportionnées et  sans justification; mais ils se sont vus discriminés par LA NATURE qui ne peut pas les octroyer le droit à la maternité, parce que dans leur cas précis, elle est et restera une anormalité!

La PMA et la GPA sont la suite du mariage pour tous.

Ceci paraît une fiction, mais dans la réalité française il s’agit d’une réussite  forcée, la PMA et la GPA  sont deux  monstruosités,  mise en place, au service exclusif  de la dégénération absolue.

ELLE GAGNERA, un jour la NATURE, elle se vengera de la violation que l’on lui a faite.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LE DOCUMENTAIRE POUR SAMA

12 octobre, 2019 (10:25) | Dénonciation politique, Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

url

 

Chers Lecteurs,

Compte tenu de la dictature d’Etat qui a fermé mon compte LINKEDIN comme s’il était le seul espace  publique pour dire la vérité!

Dorénavant mes publications seront plus souvent publiées seyulement sur mon Blog Littéraire, celui-ci, ma véritable résidence secondaire!

A très bientôt pour mon article sur ce fil

je me rendrai très vite le voir et publierai un article.

 

Bonne journée à vous tous.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

url

DICTATURE A LA FRANCAISE : UNE MISERABLE EXCEDEE PAR MES ARTICLES A DEMANDE DE FERMER MON COMPTE LINKEDIN

12 octobre, 2019 (08:54) | Dénonciation politique | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

CLARA ET NADEZHDA JUSTE AVANT L’ASSASSINAT PAR DES « MEDECINS FRANCAIS » EN OCTOBRE 2013

UNE MISÉRABLE DU GOUVERNEMENT

 

 

 

A RÉUSSI À FERMER MON COMPTE  LINKEDIN

 

 

 

ET ALORS ?

 

ELLE EST SI IMBECILE QUI CROIT POUVOIR

 

 

 

ME  TAIRE???!!!!!! OUI, ELLE L’EST!

 

 

 

 

QUEL RÉSULTAT PEUT-ELLE OBTENIR ?

 

 

 

 

UNE PEUR ATROCE DE CETTE MISÉRABLE DU POUVOIR

 

 

DE MA PAROLE

 

 

ELLE EST PERDUE !!!

 

 

A PLUS TARD.

 

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LE VICE ET LA VERTU / CONTRE LA PMA ET LA GPA / CONTRE TOUTE DICTATURE DE LA PENSEE!

11 octobre, 2019 (04:32) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

CLARA ET NADEZHDA JUSTE AVANT L’ASSASSINAT OCTOBRE 2013  Binôme mère-fille, des gens normaux.

LE VICE ET LA VERTU
AVERTISSEMENT AUX LECTEURS
DE BAS-FONDS

QUAND LA POPULACE FAIT SA LOI.

OUI, CHERS LECTEURS

JE SUIS CONTRE LA PMA, CONTRE LA GPA

MAIS, JE SUIS POUR LA VIE ET LA NATURE.

Nous, les gens normaux et hétérosexuels nous sommes catalogués d’anormaux et les déviations les plus monstrueuses glorifiées et défendues !
C’est la France postmoderne !

l’Homme désincarné de Sylvianne Agasanski est le meilleur essai que j’ai lu pour ce qui est de critique sociétale française, magnifique essai qui fait prendre conscience de ce cataclysme anthropologique inouï qu’une minorité de la société nous obliger à subir, cette analyse, unique dans son genre est incontestable de tout point de vue, car d’une expression érudite et acerbe n’esquive aucune contrainte dans son exposé, elle passe à la trappe toutes ces « ré

volutions » de la bioéthique et de la jurisprudence française qui nous submergent dans le désordre absolu, il faut absolument le lire.
Ce préambule pour lancer depuis mon espace Linkedin un nouvel AVERTISSEMENT, cette fois ci, je viens de subir une agression verbale de bas-fonds, un exemplaire de la plus pure populace, je ne réponds pas à ce type d’agression, mais ce n’est pas pour autant que je vais lui permettre de poursuivre et moins encore que cet spécimen se permette de salir mon écriture.
Je n’ai pas enregistré son « commentaire », et sans garder en mémoire ni son nom ni le contenu, je l’ai adressé immédiatement au SERVICE CLIENTÈLE DE LINKEDIN QUI SE MOQUE ROYALEMENT DE LA QUALITÉ DES LEURS CLIENTS.
Une fois le clic de souris fait, une phrase virtuelle est apparue : « vous ne verrez plus ce commentaire »
Le « commentaire » ordurier et insolent qu’une…comme la nommer ? Personne ?

Non, impossible, la signification de « personne » est impropre dans son cas. Cette FEMME ? Non plus, car femme il paraît qu’elle ne veut pas l’être, à juger le contenu du « commentaire ordurier » qu’elle m’a déposé sur mon Post

Je la nommerai Individu, et je n’opterai jamais pour la féminisation forcée des noms masculins.
C’est un mot masculin et il est de bon choix pour le contexte.
La définition au masculin est très appropriée pour le marécage confusionniste français.
Cet individu m’a traitée d’xénophobe.
Un misérable individu des bas-fonds et je m’arrêterai là.
Je le redis, je ressens la nausée à la lecture des récits comme ceux qui apparaissent dans cet article, ce qui est tout de même extraordinaire, est que de par le monde, la masse d’anormaux soient arrivés à mettre à genoux ministres, juristes et scientifiques, pour que tous ensemble les aident de leurs compétences à dévier de force ce que LA NATURE leur a interdit !
Elles rêvent…Ils rêvent, qu’avec l’aide que leur apportent ces trois catégories professionnelles perverties, le cours de la vie peut se changer. On l’a tellement estropié la Vie qu’elle se vengera un jour.
Si je critique le génocide palestinien et que je dénonce les tortures atroces, les assassinats, les expropriations, et le pillage qui dure depuis 71 ans, je suis « antisémite » stupidité absolue, car les sémites sont nombreux et, ils le sont aussi les arabes.
Si je critique et j’exprime ma nausée devant les récits ostentatoires des homosexuels, je suis « xénophobe »
Mesdames, messieurs,
Je suis plus française que vous, qui avez massacré et anéanti votre pays, vous salissez la nature, la France, le cours naturel de LA VIE avec vos prétentions de changement et de bouleversement en matière de bioéthique et de jurisprudence.
Les homosexuels ont toujours existé, mais jamais ils n’essayèrent de s’imposer, et d‘anéantir la planète entière avec des caprices intellectuels, sexuelles, hormonaux, médicaux et jamais ils demandèrent que la transgression de la nature soit considérée comme NORMALE et inscrite comme telle aussi bien dans les livres de médecine, de psychiatrie que dans les Codes de nos lois.
Il suffira de dire, que vous faites le ridicule, et que vos menaces laissent transparaitre votre faiblesse face à mon Post.
Si je reçois encore une fois, des menaces et d’insultes, je l’éditerai et le transmettrai à mon avocat ipso facto.
Il faut que vous reteniez bien sérieusement ce que je vous dis ici, et que vous le preniez bien au sérieux.

Avant de fermer cet article écrit dans l’urgence, comme réaction et avertissement aux lâches qui osent polluer mon écriture, que vous n’arriverez pas à obtenir de moi, ni la peur ni le silence.

Je ne demande à aucun lecteur de me suivre ni de cliquer en adhésion à mes Posts ou à mes articles.
Je ne suis pas sur Facebook !

L’adolescence je l’ai eue et dépassée il y a fort longtemps, vous n’êtes pas des adultes rationnels.
Ce qui font les homosexuels m’indiffère absolument.
Chacun fait ce que bon lui semble dans son alcôve, mais dans l’espace commun à nous tous, cette terre que nous partageons ensemble, c’est la nature normale et l’expression normale de la vie déjà existante qui doit suivre son cours « normal » sans être violée.
Nous, les gens normaux, nous avons notre droit de dire à quel point cette transgression volontaire de la nature, appuyée par le pouvoir politique, nous révolte, nous indigne, et nous produit de la nausée.

Avant de vous quitter, je vais partager avec vous une chose merveilleuse que ce matin, un jeune homme que j’apprécie énormément, m’a fait l’honneur de partager avec moi et, il m’a honorée avec ce partage, il sait que j’adore les bébés, la surprise pour moi fut celle-ci : sa femme attend son premier bébé, et trois photos magnifiques de l’échographie, j’eus le privilège de regarder, rien de plus magique et surprenant, que de voir un bébé qui est en train de se former, le début de la vie, la vie qui se poursuit, la vie qui nait d’un homme et d’une femme qui s’aiment, ce petit être sera bientôt dans un monde que des anormaux essaient de détruire, mais rien ni personne ne pourra jamais anéantir ce que seuls les hommes et femmes normaux sont capables de créer, un être humain né de leur rencontre amoureuse.
Le reste, ne sont que des contorsions des misérables qui n’ont pas lieu de nous intoxiquer de leurs traumatismes.
J’ai été émue et bouleversée au regard de ce petit être dans le ventre de SA MÈRE.
Une Maman et un Papa qui l’attendent pour très bientôt !

La VERTU fait VIE et qui écrase de sa force naturelle, le VICE français.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LA FRANCE DE LA PMA UNE ETABLE ET DES FEMMES – VACHES QUI SE FONT INSEMINER PAR DES DONATEURS ANONYMES!

28 septembre, 2019 (03:40) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LA FRANCE CONVERTIE EN UNE ÉTABLE

 

ET LES FEMMES DES VACHES INSÉMINÉES PAR DES DONNEURS ANONYMES

 

 

Ça y est, vous avez gagné votre loi de la PMA fut votée à l’Assemblée Nationale, loi capricieuse comme les femmes à qui cette loi couronne des vertus en leur octroyant des droits irrationnels, transgressant la déontologie et la vocation de l’essence du Droit, qui de par son essence, il se doit remplir des fonctions très simples, le Droit doit se consacrer à rendre la vie en société juste, équilibrée, à faire régner le bien, le vrai et le juste contre le vice et le mal.
La PMA permet aux femmes anormales de faire réalité leurs désirs de maternité maladive, leur anormalité a été évaluée comme salutaire, leurs défauts de nature sexuelle ont trouvé de l’aide médicale et juridique pour qu’elles soient pleinement autorisées à changer anthropologiquement le monde. Pourquoi devrions-nous assumer leurs abjectes anormalités ?
Pourquoi la société entière devrait s’asservir et obéir à un seul diktat sexuel anormal et qui s’impose tous ?
Cette loi monstrueuse a laissé sans dire un mot à celles qui réunies en une association, nous avaient promis en pleine canicule de pré-rentrée que dès septembre elles allaient faire une vigoureuse manifestation contre la PMA, rien de leurs annonces ne se fut réalité, en revanche le bulldozer politique s’est mis en marche et nous a écrasés en silence s’imposant de sa carcasse infernale.
Il ne nous reste rien d’autre à faire que lire les faibles protestations de l’autre camp de femmes relativement équilibrées, mais pas entièrement à juger ce qu’elles disent, car elles nous donnent des arguments totalement en dehors de la réalité. Nous allons voir pourquoi :
Elles réclament que cette loi est « discriminatoire » car elle laisse l’Homme en dehors de toute décision. Certes, non seulement à la demande des femmes névrosées, la loi l’exclue, mais pire, elle l’annule, l’efface, le père, il n’aura plus d’existence individuelle, amoureuse, affective, le père ne sera plus dans le programme familial, il est dorénavant l’absent absolu du foyer, l’enfant ne saura jamais ce qu’est UN HOMME ET UN PÈRE, c’est dans cet aboutissement juridique et médical où se trouve le noyau de la névrose et de l’anormalité sexuelle de ces femmes qu’au fond ne sont que des malades dans toute l’acception du terme, des frustrées incapables d’aimer son contraire, leur haine de l’homme, les oblige à tout faire pour triompher seules dans l’aventure de donner la vie, paradoxe monstrueux, la vie qui ne peut que se donner à deux, de la rencontre charnelle de deux contraires, ces femmes criminelles se trompent elles-mêmes à l’aide de leur PMA qui les assiste dans une tromperie cauchemardesque.
Elles commencèrent par revendiquer leur droit de couper le lien avec le foyer, elles travaillent, sont indépendantes, et veulent nous faire croire que battantes au sein de la société sont devenues égales aux hommes, qu’elles réussissent avec succès vie familiale et professionnelle. Cela est faux. Mais c’est un autre sujet sociétal.
Dans le discours actuel, celles que minoritaires protestent çà et là, elles le font en se trompant dans l’énoncé, si d’hommes elles veulent parler, force est de le dire et de le dénoncer emphatiquement, qu’elles sont en pleine confusion. Une d’entre elles vient de dire dans la presse que la PMA possède en fin de compte un effet discriminatoire qui va à l’encontre de l’Homme.
Mais Madame, vous sortez à l’arène vous battre et toute seule, vous criez dans le désert, quand c’est un homme français qui devrait prendre votre place et vous défendre en tant que femme et mère !
Dans les sociétés d’ « avant » l’homme qui n’était pas effondré encore par la « puissance » féminine, il n’était ne efféminé ni lâche, il jouissait de sa place qui lui revient en toute justice par la loi de la nature et de la culture ; le tragique spectacle qu’elles nous font observer et vivre à présent est une société sans hommes, cette post modernité est la société du vide absolu, qui a pu se construire uniquement par le pouvoir oppresseur et dominant des femmes frustrées.
Cette loi laisse nulle la participation du père, la loi écrase la nature pour créer une dénaturalisation de l’humain dans l’espèce et philosophiquement. Le masculin a été effacé de la Vie.
L’Homme qui avait déjà accepté de se diminuer face aux femmes, il accepte souriant à présent que la loi et la médecine l’effacent définitivement de la Vie, il est réduit à l’invisibilité, à la non-existence, il n’existe plus ni physiquement ni idéologiquement, l’idée d’homme ne restera même pas comme souvenir dans les livres, l’homme a cessé d’exister ontologiquement dans la société française.
Mais derrière l’étable, votre PMA lui réserve obligatoirement une place, même la médecine ne peut pas s’en passer de « sa contribution », la loi lui a réservé une tâche de « reproducteur anonyme. »
L’homme a été d’abord destitué de son rôle d’homme électeur d’un amour, d’une compagne pour réaliser à deux, dans un acte d’amour la conception de leur enfant.
Ensuite la loi lui arrache sa condition de participant supérieur, parce que créateur à deux de l’acte suprême et magique qui est celui qui assument le père et la mère dans leur intentionnalité consciente de prolongation de la vie
Cette loi de la PMA qui n’est que le Droit d’existence accordée en bonne due forme d’une transgression anthropologique monstrueuse. Elle se développe à grands pas avec des conséquences mortifères et en total liberté. Votre PMA n’a pu se concrétiser et n’a pu être votée à presque l’unanimité que parce que précisément, il n’y a plus d’hommes dans cette société française. Ce pauvre pays a été massacré et réduit en une étable rempli d’une génération terrifiante des femmes-vaches qui se font inséminer dans leur nouveau foyer- étable sans hommes.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak