NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK est "Auteur auto édité"
vous pouvez la contacter
par mail : nadezhdagazmuricherniak@gmail.com

LE STAPHYLOCOCCUS AUREUS/ LE CARBAPENEMES

12 juin, 2019 (17:33) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

 

LE STAPHYLOCOCCUS AUREUS

 

 

LES CARBAPÉNÈMES

 

 

 

Chers Lecteurs,

Mon maître d’art et de vie, le peintre Hernan GAZMURI, m’a donné une leçon de vie à mes dix-sept ans, juste quand je venais d’entrer en première année de fac, il m’appela à sa table de travail et m’a dit ceci : « viens ici, je vais t’enseigner à écrire des lettres, car je suis déjà vieux, le temps s’est envolé, je vais disparaitre, tu vas rester seule dans la vie, et tu devras te défendre seule sache que la vie à l’extérieur c’est la jungle, les hommes sont comme des animaux, tu vois ? Le poisson grand mange le poisson petit, si tu n’apprends pas cette règle de la nature tu seras perdue, alors tu vas m’écouter… »
Le phénomène masculin de notre société occidentale dont je me suis plainte ici, le dénonçant comme typique des réseaux sociaux, et me montrant comme exemple, car je suis une des « victimes virtuelles » ou peut-être la seule, peu importe, ce phénomène est comparable à une infection nosocomial sévère.
Ces membres des réseaux professionnels infestent et infectent, ils ont les deux propriétés. Les réseaux sociaux et mal nommés « professionnels » sont le milieu parfait pourque ce type de microbe des plus néfastes se reproduise, car le réseau leur offre un milieu idéal pour se développer.
Le Staphylococcus doré masculin est le condensé de notre société moderne, à quoi bon quitter un réseau professionnel ou social si l’on ne peut pas éviter de marcher dans la rue ?
Ils sont invisibles, ils sont en souffrance de se savoir inutiles, impuissants, ontologiquement ils sont du néant, or le néant ne peut pas s’analyser, n’est-ce pas ? Nous tombons dans une terrible aporie. ils sont perdus, car ils sont conscients de n’avoir aucune identité, aucune vertu, c’est pourquoi s’ils s’accrochent aux organismes sains, puissants et de grand valeur, ils ne pourraient pas exister sans eux, alors, ils s’introduisent sournoisement, ils se collent aux grands professionnels et leur volent leur identité en faisant des « copie coller », c’est la méthode pour que les imbéciles se collent aussi à leurs mots et les suivent comme des automates, sans même pas penser qu’ils contribuent à la prolifération de l’infection ! C’est ainsi que le Staphylococcus doré se développe, grandi, prolifère et fait accroitre son propre réseau. Vous observerez que jamais ils n’écrivent des articles, jamais ils n’interviennent à titre personnel que par le moyen de blagues et des commentaires que même un adolescent n’écrirait dans son blog.
Ces microbes de Linkedin, sont nuisibles dans leur action, mais je les ai analysés sous le microscope, si vous en doutez, je vous invite à faire de même, vous observerez qu’ils ils ne sont ni créateurs, ni des grands spécialistes, ils sont des arrivistes, ils appartiennent à la classe de parvenus. En dépit de n’être rien, ils sont experts dans l’art de la répétition et de se faufiler pour espionner et distiller leur venin.
Contre le Staphylococcus il n’existe que les antibiotiques d’ample spectre. Une rafle de cette puissante molécule, et vous verrez que la maladie nosocomiale finira par disparaître.
Je vous ai parlé des sujets malfaisants, les Acariens. Le milieu sociétal actuel permet que nous soyons confrontés aux microbes les plus puissants et nuisibles, ils sont sur Linkedin, les acariens se sont mutés en Staphylococcus aureus, por ce puissant microbe, nous avons un antibiotique de plus ample spectre, les Carbapénèmes.
Etant donné qu’ils infestent et infectent le milieu sain avec une puissance mortelle, les scientifiques savent qu’il fallait appliquer un puissant antibiotique d’ample spectre pour cette maladie nosocomiale sévère.
Je suis allée à la pharmacie et je me suis munie de plusieurs flacons, et presque tous mes contacts en liaison avec les Staphylococcus Aureus, je les ai forcés à prendre la dose la plus forte. Mon « réseau de contacts » est désinfecté, tous ceux qui avaient des rapports avec le Staphylococcus doré je les ai effacés avec une seule dose.
Je n’ai laissé dans mon carnet de contacts que quelques-uns qui ne sont pas encore infestés de ce microbe.
Dès que je verrai un autre de mes contacts infectés du même microbe, je lui donnerai le même antibiotique, la seule manière de se défendre.
Le conseil de mon maître est venu à mon secours quarante ans après
C’est sa voix qui de l’infini est venue chez moi et que de son sage conseil m’a apaisée.
Amin.
Nadezhda Gazmuri-Cherniak
Naïma

LA MORT EN FRANCE

10 juin, 2019 (09:23) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LA MORT EN FRANCE

 

 

« Mon père m’a dit un jour : celui qui n’a pas de patrie
N’a pas de sépulture.
Et il m’interdit de voyager.

Mahmoud DARWICH
La terre nous est étroite et autres poèmes

 

Il y a deux mois, la Cour des Comptes a lancé un avertissement au gouvernement sur les prix exorbitants de Pompes Funèbres et des concessions funéraires, laissant dans des difficultés extrêmes les familles à faibles revenus. Nous avons été informés par le journal télévisé de 20 h.
Nous le regardons très rarement, cette fois-ci c’est fut une heureuse coïncidence pour nous motiver à écrire cet article, car le premier qui était assez long, intitulé LAISSEZ EN PAIX NOS MORTS, devait être suivi par une deuxième partie, mais compte tenu de nos multiples démarches et des analyses qui les ont suivies, nous avons décidé d’écrire seulement ce bref compte rendu. La France est finie et ne changera jamais pour le bien. Elle s’enfonce de jour en jour dans le pire.
Les gouvernements successifs se défendent de nos demandes pressantes, en envoyant leurs laquais, les fonctionnaires de l’administration qui nous répondent toutes nos lettres par le moyen des formules administratives vides de sens.
Ils se chargent de nous répéter un enregistrement appris par cœur, il est le même au sein de toute l’administration française, il contient deux raisonnements, c’est une sorte d’excuse assermentée, une capsule de valium verbal : le premier argument essaie de convaincre que le gouvernement français et généreux et conscient des difficultés des familles c’est pourquoi il a mis en place des enterrements bon marché. Ils les appellent « Low-Cost ».
Ensuite, ils lui greffent un raisonnement « ontologique », il faut comprendre que le « cadavre » n’est plus rien, alors il faut s’y faire et ne pas demander trop à l’ État, les pauvres doivent assumer leur pauvreté par-delà la mort, ici l’on doit dire par-delà l’enterrement à bas prix.
Les gouvernements s’excusent de toute responsabilité dans la gérance de cette « Entreprise de la mort » car en ayant supprimé les fosses communes et en ayant mis à leur place les « enterrements à bas prix » pour les pauvres ou les indigents, le cout des obsèques est entièrement assumé par la Mairie.
La question de la mort et des lois funéraires est une question intime dans laquelle personne ne doit intervenir, les choses s’aggravent seulement quand les familles pauvres résident dans une République qui méprise les morts.
Mais, comment est-il possible que nous osions affirmer que l’Etat français méprise les morts, puisqu’il a supprimé les fosses communes et a ouvert ses caisses pour assumer les frais des pompes funèbres des familles dans l’indigence ?
Les français ignorent presque tout des décrets funéraires, d’une part ceux qui s’inquiètent pour ses morts vivent dans l’abondance et le dire français « ce n’est pas mon problème » est ici de mise, et d’autre part ceux qui ne possèdent pas des revenus pour satisfaire les caprices des entreprises et les taxes funéraires de l’Etat, sont entièrement laïques et acceptent de bon gré les diktats de l’Etat.
Vous ignorez totalement en quoi consiste la « générosité » de la France en matière d’aide pour les obsèques aux indigents.
En quoi consiste l’aide de l’Etat pour les familles incapables d’assumer les frais des obsèques ?
LES OBSÈQUES LOW-COST DE LA MAIRIE

 

OBÉISSENT A UNE « FORMULE »

1. Une concession, une tombe en LOCATION, nommée PROVISOIRE.
2. Un cercueil bas prix, de la pire qualité, le bois est pire que les chaises IKEA.
3. La tombe en location est en pleine terre.
4. Pour une durée de seulement dix ans.

 

Oui je sais, les orientaux enterrent leurs morts en pleine terre, mais vous n’avez jamais pensé que quand le cercueil est presque un carton, en pleine terre il se détruit en quelques mois ?
Ne saviez-vous pas que la formule en pleine terre est valide seulement quand la tombe est perpétuelle et non provisoire ?
Non, bien sûr vous ne pensez jamais…Demander à la France de penser, d’exercer l’esprit critique est stupide de notre part.
Ensuite, il faut connaître la totalité des décrets funéraires.
La permission de transfert de la tombe en location, provisoire, vers une tombe dite perpétuelle n’est autorisée qu’après cinq ans et une journée, même si cela n’est qu’une dénomination presque virtuelle, car par manque de place, les décrets funéraires changent au gré des leurs arrangements financiers. Il n’existe plus de concessions perpétuelles, mais ils assurent que pendant 70 ans la tombe ne sera pas ouverte.

L’Etat est très intelligent, leurs responsables se sont concertés avec les scientifiques et médecins légistes, au bout de cinq années ils sont surs que le « cadavre » est réduit à une dépouille facilement réductible, ils appellent cela «faire une réduction » et comme le français adore les « protocoles » et, de surcroît il se croit toujours infaillible, ils l’ont édité comme lettre sacrée dans un « protocole » qui a forme d’Arrêté, il est dans le bureaux des concessions de tous les cimetières de la France. Avant c’était le Préfet l’autorité chargée de les gérer, depuis 2016 c’est la Mairie.

Il se trouve que la science parfois échoue tout comme les prédictions des hommes, parfois le cadavre est entier, et même si l’Etat ordonne de « faire une réduction » la famille, pour l’instant, a encore le droit de s’opposer, à condition de payer bien entendu. Au lieu de faire le transfert de la dépouille vers un reliquaire, il faudra leur payer encore une fois un cercueil neuf.
Nous avons essayé de nous opposer à cette sauvagerie de tombes provisoires en argumentant que tout être humain a le droit au moment de sa mort à un morceaux de terre qui devra être payé en raison de ses revenus et jamais uniformiser les droits à une sépulture où les seuls perdants sont les pauvres.

Nous avons échoué.
Pourquoi ?

Parce que pour faire changer les décrets il faudrait que la société entière accorde de l’importance à la sépulture de ses morts.
La religion n’est d’aucune aide.
Pour les catholiques, la Vatican a autorisé les crémations. Le problème est résolu.
Les athées s’en moquent totalement de la destinée des sépultures de leurs familles. Le mot d’ordre est la crémation et cendres sont dispersées dans la nature.
Les prêtres orthodoxes imposent l’interdiction formelle d’ouvrir les tombes, les tombes provisoires en location n’existent point dans les pays où règne la religion orthodoxe, mais les congrégations d’orthodoxes à l’étranger se plient aux exigences de l’Etat, même si elles vont à l’encontre des fondements de leur religion, du contraire les prières et les messes se verraient compromises. Et, les familles fortunées ne sont pas concernées.

La religion musulmane l’interdit formellement l’ouverture des tombes et les tombes provisoires n’existent pas et, heureux sont les musulmans qui font rapatrier leurs morts dans leur terre de naissance. Le seul moyen qu’ils possèdent ici en France, pour défendre leurs sépultures de la fin des délais, sera grâce à leurs familles nombreuses qui assurent la relève.
D’une chose je suis certaine, car mes nombreuses recherches et démarches ont pris fin ce mois-ci, il n’existe aucun abus ni commerce de la mort dans la religion musulmane.

Un avocat m’a suggéré de créer une association, je lui ai répondu, cela jamais, je ne travaille pas au sein d’un pays qui dans toutes ses lois et décrets, il ne fait qu’anéantir le plus sacré de l’humanité : le respect dû aux morts.

Je ne lutte plus pour éveiller la conscience d’une société inhumaine, imperméable au sens du sacré, qui n’est capable que d’écrire quelques lignes quand les sépultures sont profanées, mais à titre collectif, ces personnes travaillent pour leurs partis politiques, les profanations des tombes peu les incombe, ces actes barbares, ils les utilisent pour leurs fonds de commerce, l’utilisation politique au sein des réseaux sociaux est nauséabonde.
Personne ne se dérangera pour un voisin qui a souffert à titre individuel la profanation d’une tombe.
Il faut que tout le monde sache aussi, que dénoncer une profanation de tombe n’aboutit jamais à aucune mesure de sanction pénale, il n’y aura jamais de procès, les démarches s’arrêteront avec une plainte au commissariat, suivie d’une LRAR au Procureur, et l’enquête s’arrêtera là.
Parce que la justice travaille avec des preuves, ces monstres, les profanateurs de tombes agissent en catimini.
Et, si les profanations de tombes ont à présent une recrudescence, cela se produit uniquement parce que l’Etat français est le premier à mépriser les morts en imposant des décrets funéraires indignes qui nous obligent à accepter, faute de sommes colossales, des tombes en location comme s’il s’agissait de locations de vulgaires HLM, imposant l’ouverture imminente d’une tombe où le délais est dépassé, si la famille ne dispose pas de l’argent pour payer le Trésor Public 8000€ en une seule fois, la tombe sera ouverte, et la dépouille sera sortie en sacs plastiques noirs pour être incinérée.
Et l’Etat français cautionne les Pompes funèbres pour qu’elles s’enrichissent librement, elles facturent pour leurs travaux des sommes qui dépassent tout raisonnement équilibré.

Nous sommes face à un pays qui impose l’ouverture des tombes passé un certain délai.

Il est le signe d’une barbarie institutionalisée. Face à cette barbarie assermentée il faut arrêter tout dialogue avec l’Etat, nous n’avançons pas, car il n’y a pas de dialogue dans une aporie.
Toute personne digne se trouve confrontée devant une urgence existentielle et matérielle, une seule mesure s’impose : fuir le pays avec le cercueil… Si elle le peut…

Nadezhda Gazmuri-Cherniak

PS : non, l’Etat français ne m’a pas payé un seul euro pour les obsèques de Maman.
Je me suis toujours opposée à ces mesures funéraires d’Etat.
Tout comme pour mon arrivée et mon installation, la France ne m’a pas versée un seul franc de l’époque, je suis arrivée avec l’argent de mon père.
Je n’aurais jamais pu accepter une telle indignité, je me suis battue sans succès pour faire évoluer les décrets funéraires et obtenir que notre sépulture ne soit pas ouverte.
La réponse est inamovible, il faut leur verser 8000€
Ils peuvent rester dans l’ignominie jusqu’à la fin de temps. Et demander des sommes exorbitantes, je n’entre pas dans ces manœuvres indignes.
Je me suis trompé de pays ! Et, je le paie très cher !

Nadezhda Gazmuri-Cherniak
Naïma

GAZA LA MORT VIVANTE

8 juin, 2019 (15:37) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

GAZA   LA MORT VIVANTE

 

LE SCANDALE DE LA MORT BANALISEE

 

 

 

La mort, le scandale, le mal biologique par excellence, motif de douleur indicible, est analysée et devient le sujet qui fait naître une profusion de moyens de consolations depuis que l’homme a conscience de son fatum inexorable. Des prières consolatrices nous viennent en aide et, pour les athées, la souffrance sera étouffée ou bien par une capacité personnelle de survie, élément rare chez l’homme, ou bien cette souffrance de la perte d’un être cher sera diluée dans la bonne conscience qu’apportent les systèmes philosophiques qui analysent la mort comme un fait scientifiquement acceptable, sous prétexte que « l’on ne peut y rien faire », ce raisonnement raisonnable, contribue à leur placidité existentielle, pour eux, il n’y a pas de dilemme, ils acceptent la mort placidement, le pathos est anéanti dans une vague raisonnable.
Il y a un autre type de mort, qui change de fond en comble la perception de celle-ci, c’est la mort infligée, l’assassinat, c’est la mort exposée comme vivante et, si de surcroît, les assassins décident de vous l’annoncer au préalable, vous êtes confronté au visage de la Mort Vivante face à vous.
Un paradoxe fait conscience pour infliger une torture assurée qui ne prendra jamais fin.
La mort qui doit venir, est toujours pour nous « mors certa hora incerta », mais chez nous, des êtres normaux, en parfait état de santé mentale, nous assumons notre fin tragique à la manière de l’écrivain Jacques Madaule cité par Vladimir Jankélévitch : « je sais que je vais mourir, mais je ne le crois pas ».
Les assassins sont doués d’un élément hors-série, ils nous confrontent à la mort vivante, les assassins peuvent agir provoquant cette mort vivante à titre individuel ou collectif, dans les deux cas, il s’agit d’une violence, d’une transgression qui n’est pas minimisée par ordre quantitatif, il suffit que la violence soit faite, c’est le qualitatif qui l’emporte.
Cette Mort Vivante, où vous avez le temps de cinq minutes ou de plus de temps pour vous lier consciemment à la Mort, parce que les assassins vous l’imposent de force, vous êtes obligé à faire sa connaissance en parfait état d’éveil, vous prenez conscience, la conscience de sa présence, la mors certa hora incerta, est anéantie, dépassée, vous êtes violé dans le plus absolu de votre conscience d’être humain.
Cette Mort Vivante où l’assassins vous laisse le temps de prendre conscience de la présence de la Mort devrait être condamnée, avec des pénalités différentes à celles existantes.
Il est une première dans tous les domaines de la connaissance et en dehors de toute possibilité de l’analyser à l’aide des systèmes philosophiques, et juridiques, nous dévons nous munir d’autres outils pour analyser les raffinements de ce type de torture.
Ces attentats ontologiques et matériels qui subissent les gazaouis, lancent un cri planétaire, ces cris de désespoir exigent non seulement que les professionnels de la justice se situent sur d’autres perspectives juridiques, cette Mort vivante exige que les professionnels politiques se mettent à fonder leurs analyses sur d’autres paradigmes, enfin cette Mort vivante employée par « le Peuple Élu pour tuer » exige des guerriers engagés dans ce conflit du Moyen Orient, de prendre les responsabilités qui leur incombent, c’est ce que nous attendons, pour que les survivants de Gaza, et d’ailleurs, car les assassins sont les mêmes et leurs victimes se ressemblent, puissent se munir d’armes de protection spéciales,pour ne pas périr submergés dans la douleur.
C’est à ce moment-là uniquement que l’outrage, le crime, le viol et la douleur indicible, pourront être « apaisés. »
A défaut des signatures sur des traités de paix qui ne viendront jamais, nous vous demandons d’assumer vos responsabilités.
Nos frères ont besoin de bien plus que d’une pita, d’un colis sporadique et d’une assiette de riz.
La Mort Vivante, spécialité et unique compétence du « peuple élu pour tuer » attend votre réponse.

Naïma
Nadezhda Gazmuri-Cherniak

APPEL AU MECENAT ARTISTIQUE

6 juin, 2019 (07:29) | Dénonciation politique | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

NADEZHDA ET SA MAMAN JUSTE AVANT L’ASSASSINAT

DEMANDE REFUGE

 

URGENT

 

 

APPEL AU MÉCÉNAT

 

 

DANS UN PAYS ORIENTAL

 

ARABOPHONE

 

 

Sans aucune alliance avec les U.S.A. et le « peuple élu »

 

Êtes -vous Collectionneur d’un pays Oriental?

Êtes-vous un industriel aimant investir dans l’Art et dans des valeurs sures ?
Trouvez-vous que cette époque ne nous livre que de l’art dit de « destruction » et qu’il est le produit d’un Occident épuisé qui ne trouve plus de sources de création ?
Je vous fais don de tout mon travail pictural et littéraire et vous nommerai Légataire Universel.
En retour, je vous prie m’aider à trouver asile et résidence définitive dans votre pays afin de poursuivre mon travail artistique, ma seule raison de vivre, et que je ne peux pas développer en France.
Je renoncerai ipso facto à la nationalité française.
Je cherche un mécène qui protège mon Art pictural et littéraire jusqu’alors méprisé volontairement. Le délai d’attente est pour moi épuisé.
BREF RÉSUMÉ HISTORIQUE DU MÉPRIS FRANÇAIS ET DE MA FILIATION PICTURALE.
Etant donné que cette annonce passe sur un site « Professionnel » je vous signalerai les avantages dont vous obtiendrez la pleine jouissance si vous devenez mon mécène :
L’art est coté en bourse, je n’ai jamais vendu, la France m’a interdit toute possibilité de développement honorable, les refus à toutes mes demandes ont été systématiquement refusées et depuis mon arrivée en 1980 ! Ma patience est expirée !
Le refus vis-à-vis de mes demandes d’atelier, d’exposer et des bourses, sont doublement graves, parce que toutes les autorités françaises savaient pertinemment depuis 1980, aussi bien les organismes publics que particuliers, que je suis la fille du peintre Hernan Gazmuri, ancien disciple d’André LHOTE, et que sa veuve, ma mère, avait a rendu des Services Éminents à la France en 1980 avec une donation culturelle au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, l’œuvre capitale de mon père :
L’Hommage à André Lhote et Le Nu Jaune. https://www.hernan-gazmuri.com
Les toiles du peintre Hernan Gazmuri toiles se trouvent depuis au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.
Et, c’est du fait de cette « Donation Gazmuri » que le peintre Hernan Gazmuri est entré au Patrimoine de la France et reconnu comme appartenant esthétiquement à l’Ecole de Paris.
C’est l’Académicien Monsieur René Huyghe qui a dit en 1981 ceci, je le cite :
« Grace à cette donation la France complète ces Collections de l’Ecole de Paris »
Mais paradoxalement, en dépit des recommandations écrites de Monsieur René Huyghe qui avait recommandé cette donation directement au Musée, les autorités lapidèrent ces conseils, et décidèrent autrement, la « Donation Gazmuri » fut exposée aux Collections Permanentes en 1983, où ces deux toiles furent accrochées à côté de son maître André Lhote, et de tous les peintres de l’Ecole de Paris, pour qu’après les Conservateurs en chef, prennent la haute décision de descendre les toiles du peintre Hernan Gazmuri, à la cave !
Et que sa fille et disciple soit interdite de poursuivre son travail en vue de renouveler et prolonger l’Ecole picturale reçue en héritage !
En 2006 maman et moi-même nous avons alerté qu’il s’était produite la violation des volontés juridiques exprimées par sa veuve à partir de cette « donation ». Ses volontés furent établies par écrit, devant avocat avant son départ du Chili, alors les autorités du Musée m’ont répondu ceci :
« Madame, nous avons des trésors en cave, pas seulement votre père, »
J’ai répliqué : « Certes, cela est une norme chez tous les musées de par le monde, mais cette règle d’administrative de gérance des biens artistiques propre aux musées ne s’applique jamais à une donation réduite à deux toiles capitales pour compléter les Collections d’une Ecole et moins encore quand la donation n’est composée que de deux grandes toiles, représentatives de cette Ecole »
L’intention de la veuve du Peintre Hernan Gazmuri n’était pas d’offrir cette donation pour que le Musée de la ville de Paris les entrepose dans sa cave, l’intention de la veuve du peintre n’était pas de s’en servir de Box, d’entrepôt, ni de charger le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris pour que le Musée officie de gérant de Box ou de Chambre garde meubles !
L’intention de la veuve du peintre Hernan Gazmuri n’était autre que d’accorder au peintre l’éternité, le sortir de l’oubli, lui rendre la reconnaissance à son travail méprisé au Chili.
La Donation de la veuve du peintre fut violée, piétinée, méprisée de manière ignoble.
FORMATION PICTURALE
Nadezhda Gazmuri pour être disciple du peintre Hernan Gazmuri, qui lui avait donné sa formation de dessin et peinture dans son Atelier Libre crée à Santiago à la manière de Lhote, depuis 1968, à ses 15 ans, jusqu’à la mort du peintre en 1979.
À présent, elle est la seule artiste peintre encore en vie, héritière de l’Ecole de Paris.
Nadezhda Gazmuri appartient à l’Ecole de Paris, celle qui fut par le passé, la plus prestigieuse Ecole de peinture moderne française dont il n’y a pas d’héritier vivant.
N’ayant jamais vendu, je n’ai pas de cote, or je suis la seule propriétaire de mon travail, ici en France, il ne vaut RIEN.

AVANTAGES DONT LE MÉCÈNE AURA PLEIN POUVOIR :
1. Je vous donne tout mon atelier, tout mon travail réalisé depuis mon arrivée en France.
2. Vous jouirez en qualité de propriétaire absolu de toute ma production et de tout le travail que je ferai dès que j’aurais votre protection jusqu’à ma mort et vous serez mon légataire universel, avec des documents signés devant notaire.
3. Je vous cèderai mes droits d’auteur et ma propriété intellectuelle de tous mes livres écrits au titre « d’auteur indépendant » et vous cède mes ISBN de mes 23 livres et de ceux qui sont en écriture.
4. Je vous laisse entièrement propriétaire de ma Thèse -Essai de doctorat de 3ème Cycle dans le cadre de la Littérature Générale et Comparée intitulée : Les sources Italiennes dans Le Tunnel d’Ernesto Sabato et trois études Comparatives.
5. Ce travail de Doctorat de 3ème Cycle (méprisé en France, naturellement) Fut lu et commenté élogieusement par l’Écrivain Ernesto Sabato lui-même en 1987.
CONTACT :
Merci de m’avoir lue.
Si vous êtes sensible à mon travail, et si vous prenez la décision de devenir mon Mécène, je vous prie de ne pas me répondre sur Linkedin, je vous prie de bien vouloir m’écrire à ma messagerie personnelle :
nadezhdagazmuricherniak@gmail.com
Je suis aussi sur WhatsApp.

BLOG LITTERAIRE :
*https://www.nadezhdagazmuri-cherniak.com
*https://ND1915.unblog.fr

*ARTMAJEUR toiles exposées en Galerie virtuelle.
Https ://artmajeur.com

*Site de peinture et biographie
https://www.n-gazmuri-artiste-peintre.jimdofree.com

e-monsite.com

IMPORTANT :

*Une autre DONATION GAZMURI se trouve au Musée d’Art Moderne de la Fédération de la Russie.
Donation Gazmuri que j’ai faite en 2017 au nom de Maman. Une grande partie composée de portraits et dessins de la veuve du peintre : CLARA
P.S. * Je viens tout juste de commencer l’apprentissage de la langue Arabe et le Syro-Libanais, l’année prochaine j’aurai mon diplôme et le parlerai couramment.
Il va de soi que je n’ai qu’une seule intention : quitter la France définitivement et dans les plus brefs délais possibles.
Je n’ai aucun bien au Chili.
Le Chili nous a spoliées et pour ce fait j’ai renoncé à la nationalité chilienne.
Je n’ai plus de famille au monde.
Et, il y a urgence.

« Et mon père m’a dit un jour

Celui qui n’a pas de patrie, n’a pas de sépulture

…Et il m’a interdit de voyager »

Mahmoud DARWICH

La terre nous est étroite et autres poèmes

En octobre 2013, quatre assassins, faux médecins français torturèrent et tuèrent Maman, la veuve du peintre Hernan Gazmuri
Je ne peux pas rester ici
Et le cercueil de Maman ne restera pas dans cette terre.
Je pars avec le cercueil de Maman.
Inch’Allah.
Nadezhda Gazmuri-Cherniak

MADAME Y LA HYENE -CRAPULE DE COLMAR

3 juin, 2019 (17:50) | Non classé, NOUVELL, NOUVELLE PUBLICATION DE NADEZHDA GAZMURI-CHERNIAK, Publication | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LA HYENE DE COLMAR

 

MADAME Y LA HYÈNE-CRAPULE

 

DE COLMAR

 

 

En 2008, Nadezhda et sa Maman arrivent s’installer à Colmar fuyant Paris, où la Maman venait de subir une grave maltraitance hospitalière.

En 2011 elle se lie d’amitié avec un femme mère de famille qui s’incruste chez elles profitant de leur isolement et solitude et en parfaite manipulatrice, met en place un programme pour les extorquer de l’argent qu’aucune des deux ne possédait, mais lors de ses visites assidues, elle s’est intériorisée qu’un jugement pour spoliation des œuvres d’art elles avaient entamé contre l’Etat chilien, dont leur avocat promettait des sommes d’argent conséquentes en qualité de Provision.
L’amitié récente depuis seulement quelques mois, se transforma vite en cas judiciaire quand le Directeur de leur Banque demande des explications à Nadezhda sur le découvert et sur la destinataire des chèques à laquelle elle verse de l’argent tous les mois, n’ayant rien elle-même de quoi survivre. C’est uniquement grâce à lui, que l’escroquerie prend fin et demande à Nadezhda de prendre les mesures qui s’imposent. Le lien d’amitié prend fin ipso facto de retour de la banque. Le directeur stoppe fermement le découvert qui permettait à Nadezhda de lui donner des sommes à La Hyène de Colmar. Mécontente de se voir découverte et dépourvue de moyen de poursuivre son plan d’escroquerie, elle ne s’arrête nullement, et met en place un nouveau plan pour détruire Nadezhda qui survivait depuis l’année 2000 du seul RSA. Elle dénonce Nadezhda au Prud’hommes, en l’accusant de Patronne abusive et de lui devoir des sommes exorbitantes d’argent pour manque de contrat de travail, licenciement abusif, congés payés, etc.
Nadezhda se défend avec preuves à l’appui, laissant déconcertés les membres su Conseil. La décision prud’hommale fut accablante, il ne trouvèrent aucun lien de subordination et la Hyène fut déboutée, l’amputant tous les frais de justice à sa charge, et Nadezhda gagne le Procès, mais quelques années plus tard, juste quand Nadezhda est en deuil, la Hyène refait surface, elle revient à la charge et en 2017, un jour Nadezhda trouve dans sa boite aux lettres une enveloppe des huissiers qui mandatés par la Hyène de Colmar, la harcèlent avec l’intention de rouvrir le dossier Prud’homal qu’elle avait perdu, avec le seul objectif de la persécuter sans fin.
Cette nouvelle fait une récit détaillé et chronologique de l’œuvre diabolique d’une habitante de Colmar qui se fait passer pour une mère de famille convenable, mariée et divorcée plusieurs fois, selon ses dires pour obtenir plusieurs pensions alimentaires, repère des vieux isolés pour essayer d’obtenir des gains à leur mort, s’introduit  sournoise  et conspiratrice dans les maisons des uns et des autres et, pour se faire accepter par la société, elle inscrit ses enfants de plusieurs maris, dans une école catholique et travaille au noir en transport scolaire.
Le portrait parfait d’un anti-héros romanesque, nous est ici raconté par le narrateur en troisième personne, le même auteur de la nouvelle, où nous suivons pas à pas la diabolique intentionnalité d’une citoyenne allemande qui a pris la ville de Colmar comme siège de son action criminelle, doté des toutes les caractéristiques typiques d’une manipulatrice, elle serait sans doute un singulier objet d’étude d’une psychiatre et d’un criminologue.

77 Pp.
En vente format PDF numérique sur le Site Littéraire officiel de l’auteur
www.nadezhdagazmuri-cherniak.com
5€ paiement PayPal

LE PARLOIR

29 mai, 2019 (03:41) | Publication | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LE PEINTRE HERNAN GAZMURI  DANS L’ATELIER D’ANDRE LHOTE

PARIS 1928 RUE D’ODESSA

 

LE PARLOIR

 

 

C’est par un message électronique que le journaliste allemand U.T. demande à Nadezhda Gazmuri-Cherniak un rendez-vous pour recueillir des informations sur le peintre Hernan Gazmuri, sur lequel il fait une recherche, il a trouvé son adresse sur son site officiel : www.hernan-gazmuri.com. Les informations trouvées s’avèrent contradictoires avec sa propre recherche qu’il publiera dans un journal allemand. Elle accepte à une seule condition, les entretiens se dérouleront chez elle, dans l’exigu espace de son « Parloir » de 15m2 où elle vit depuis 2014, ils se rencontreront au rythme de leurs disponibilités de temps et, programmèrent un livre d’entretiens qui sera publié début décembre.
Ils se sont déjà vus une première fois et esquissèrent ensemble les sujets qu’ils allaient aborder, tout d’abord la raison qui a motivé le titre du livre Le peintre Hernan Gazmuri, l’héroïsme du peintre victime d’une infamie, publié en 2006 et dont une deuxième édition apparaîtra en 2020. La persécution artistique des mafias chiliennes qui de son vivant ne cessèrent d’essayer empêcher le peintre Gazmuri le développement de son art, persécution qui se prolonge même post-mortem, faussant sa biographie et son esthétique sur les sites Internet notamment sur Wikipédia. Il sera abordé en détail le séjour de Hernan Gazmuri à Paris dans la période d’entre les deux guerres, son apprentissage dans l’atelier d’André Lhote, la Donation Gazmuri au Musée d’art Moderne de la Ville de Paris et la dernière, faite en 2017, au Musée d’Art Contemporain de Moscou. Ce vaste programme d’entretiens seront complétés par une série de questions qui traiteront sur le statut de Nadezhda après le décès du peintre et la mission qu’elle assume pour défendre son œuvre et dire la vérité par le moyen d’un livre qui aurait dû stopper les mensonges. Il sera évoqué la spoliation dont la veuve du peintre fut victime en 1993, par les deux principaux musées chiliens qui la dépouillèrent de tout son héritage pictural. Ce dialogue entre le journaliste et la fille du peintre qui est le seul disciple qui laissa le peintre Hernan Gazmuri, fera aussi le point sur son propre travail de peintre et de poète, mutilés en France par des mafias françaises. Les entretiens aborderont des grands sujets existentiels ; ils seront le centre des questionnements du journaliste qui guidera les entretiens, ils devraient ressembler le passé et le présent, une longue traversée par le temps imaginaire et ininterrompu, pour former un seul corpus fait des conversations animées sur l’Art et la Vie.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak
ISBN : 9782916501437
Publication PDF numérique le 15 décembre 2019
En vente sur le site Littéraire : www.nadezhdagazmuri-cherniak.com
Paiement PayPal
8€

 

 

CALOMMNIES ET DIFFAMATIONS PROFESSIONNELLES

28 mai, 2019 (08:23) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

CALOMNIES ET DIFFAMATIONS

 

PROFESSIONNELLES

 

J’ACCUSE !

 

 

Que feriez-vous si je m’emprennais à vous en vous accusant d’être ici sur Linkedin des faussaires, d’avoir usurpé vos diplômes et d’être en train de tromper tout le monde ?
Que diriez-vous si votre fierté de professionnels, je venais à la mettre en doute publiquement gratuitement, sans aucun motif ?

Que feriez- vous enfin, si je bafouais publiquement votre honneur comme un agresseur de rue rustre et grossier ?

Non, ce n’est pas de la littérature, ni de la Science-fiction, mais une rude et grave réalité virtuelle, l’exemple de cette époque du FAUX, Voici le portrait vivant du FAUX, sorti d’une expérience réelle, il est notre époque virtuelle que j’abhorre.
Voici ma dénonciation.

Chers Lecteurs,
Non, celui-ci n’est pas un « Article ».
Je ne romps pas mon serment de ne plus publier de la littérature et des articles d’aucune sorte ni ici ni sur mon site Littéraire Officiel. Dorénavant tout sera publié en livres et accessible sous la contrainte de paiement PayPal. Le travail artistique mérite d’être respecté, le respect sort d’une reconnaissance payante.
N’ayant plus les Médicis, ni un Kahnweiler, l’on doit survivre de la meilleure manière possible, c’est ma conviction profonde. Daniel Henri Kahnweiler le pensait et le pratiquait aussi, il a payé un manuscrit à un écrivain, même avant qu’il ne commence à l’écrire !!!
A défaut d’un Kahnweiler dans ce bas monde, je me défends toute seule.
Passons rapidement à la question de fond de cet écrit. Il fait allusion à une dernière attaque que la soussignée a reçu avant-hier sur ce site.
Je ne reviendrai plus sur cette question.
Mon travail d’études actuel prend tout mon temps, mais cette affaire devait être close définitivement par écrit.
Le fait qu’un individu nommé A se conduise devant B, C et D de manière différente est un des piliers des fondements qui étudie la sociologie, nous connaissons l’art du mensonge, nécessaire à vivre en société, cependant, dans ce « mensonge social » il y a les limites qu’impose la morale, pilier de la religion, de la politique, de la vie en commun tout court. Ce n’est pas nécessaire d’être religieux pour posséder en soi les normes de morale requises, un agnostique et un athée possèdent parfaitement tous les deux, des codes d’éthique et de morale. Cela va de soi.
J’ai été bafouée dans mon honneur par un membre de Linkedin, cette fois-ci, à la différence de l’intervenant des armées françaises ! de l’année 2017 qui m’exhortait à quitter la France et de « rentrer chez-moi » s’est adressé à moi pour m’accuser de posséder une fausse qualité de professionnelle, se moquant de mes écrits, de mes commentaires, m’accusant publiquement d’avoir surement USURPE mes diplômes
Sur un site Professionnel, cette calomnie et diffamation mérite une sanction pénale.
Indubitablement. Il s’agit d’un individu de mauvaise nature, et fort dangereux et méprisable.
Que diriez-vous si je me prenais la liberté d’interpeller gratuitement l’un d’entre vous pour me moquer et l’accuser d’être un faussaire, d’avoir usurpé ses diplômes ?
Le lendemain même je serais susceptible de recevoir une convocation en Référé d’heure en heure pour diffamation et calomnie.
Et, à juste titre.
Nous avons tous le droit d’entrer en discussion polémique, dialectique sur ce site ou ailleurs à condition de ne pas offenser, calomnier ni porter atteinte à l’intégrité et à l’honneur de la personne.
La dialectique est une chose n la calomnie une autre.
Car de nos jours, les agressions verbales sont suivies dans la réalité, non dans le virtuel, par des agressions physiques.
Le virtuel épargne la dernière étape, certes, mais il reste l’effet condamnable juridiquement qui est celui de calomnier autrui.
De nos jours les agressions verbales sont utilisées sans aucune retenue, se vanter d’être honnête, d’avoir une bonne éducation et d’être attaché à une morale stricte est pour l’heure une tare, un désavantage social, l’on récompense le vice, et l’on attaque la vertu.
Mon affirmation ne sort pas seulement du fait d’avoir reçu gratuitement des attaques personnelles adressées à ma personne, et sans que je sois en relation avec cet individu, ce spécimen n’a jamais appartenu à mes contacts, je découvris sa présence sur le réseau des « commentaires » où j’ai participé sur l’article de quelqu’un dont je ne me rappelle même pas son nom. C’est le sujet qui m’a intéressé.
Il commença alors à m’adresser des véritables missiles d’agressivité verbale gratuites et surprenantes devant lesquelles j’ai réagi tout de suite, d’abord je l’ai nommé et dénoncé par le moyen d’un POST, ensuite par une dénonciation au Service clientèle, qui bien entendu ne va pas mettre une digue aux clients soient-ils Premium ou des simples inscrits comme moi !
Ce dont j’attire l’attention est sur le fait sociétal qui parle d’un consensus en matière de conduite entre les individus socialement unis par des règles uniformes, universelles de respect mutuel.
Elles varient selon les mœurs sociales des pays, cependant il n’y a pas de culture au monde qui soit exempte de ces règles minimes de savoir vivre. Je ne parle pas de savoir érudit.
Je parle de la courtoisie des mœurs, qui forme partie évidente d’une culture, même la plus éloignée du savoir universel. Le savoir érudit, celui des académies et des universités, il ne me préoccupe point, ma préoccupation s’adresse à la part d’humanité sensible des peuples qui gardent dans leurs relations de vie commune, l’art inné de la bonté, du respect d’autrui, qui est l’expression d’une sensibilité courtoise qui se maintient même devant les divergences de pensée. Combien il est émouvante et connue l’habitude des peuples dits « berbères » qui pour accueillir l’étranger, « le visiteur », ils s’endettent pour l’accueillir comme il se doit. Ils ne sont ni universitaires ni chercheurs, ils sont tout simplement et le plus important DES HOMMES avec une sagesse et une finesse innée, c’est celle-là que j’aime et que ce monstre viole en toute impunité, celui qui se fait passer devant la communauté arabe, sur ce site Linkedin comme un homme de morale participant aux débats politiques, en se faisant passer par un Pro-Palestinien, cet escroquerie intellectuelle et politique me produit la nausée !
Comment pourrais-je supporter indifférente, le salissement de tout ce qui motive en grande partie mes préoccupations pour maîtriser l’arabe, (entre multiples autres raisons) ma dépense d’énergie et de tout mon temps et que ma préoccupation journalière pour la Palestine soit salie par la présence et l’intervention permanente d’un des membres qui est un de mes pires ennemis virtuels qui s’est planté devant moi, sans que je puisse l’éviter, il s’agissait d’un attentat de rue, de ceux que l’on peut subir dans le transport en commun, par un individu indélicat, grossier, un agresseur de rue, c’est cela, jusqu’alors, il m’était totalement inconnu… Car je ne le connais pas, il s’est planté devant moi, sur ce site virtuel pour m’attaquer !
Comment pourrais-je solidariser avec un groupe Pro-palestinien qui accepte dans son sein un individu corrompu qui est capable d’une lâcheté immonde, celle d’agresser, calomnier et insulter publiquement une femme, moi, qui n’a commis aucune faute pour être traînée dans la boue et attaquée de la sorte dans son honneur ?
Une morale sans tâche nous est exigée dans tout engagement public vis-à-vis de n’importe quel sujet, soit-il humain ou politique, il est indispensable que l’individu en question se conduise en HOMME ou Femme d’honneur vis-à-vis de lui -même d’abord, ensuite envers autrui.
Si l’individu en question comment un impair, aggravé par une conduite méprisable comme l’est indubitablement le fait d’agresser verbalement, une femme par des attaques verbales immondes et calomnieuses, gratuitement, se moquant d’elle publiquement, parce qu’elle écrit, parce le seul fait qu’elle publie et, d’après sa conduite, il nous est permis de penser que peut-être il m’attaque parce qu’il a des complexes d’infériorité, bien revêtus de supériorité, car du contraire il ne serait pas, en permanence en train de publier des articles en appelant l’attention et les larmes pour la Palestine sur la plate-forme de Linkedin. Il est un cas de grand intérêt pour la psychiatrie, je l’ai déjà dit à maintes fois, ce champ d’étude n’est aucunement mon domaine de compétence, quand j’eus affaire avec la psychiatrie en 2013, pour faire l’écriture de mon Rapport judiciaire contre les 4 assassins de Maman, j’ai fait appel à un expert Psychiatre qui me fut d’une aide précieuse.
C’est ainsi que, quand il est nécessaire, je délègue aux experts un domaine de la connaissance qui me fait défaut.
Avant de fermer cet article, il faut préciser ceci :
Il est inacceptable et troublant que cet individu se déclare pro-palestinien, en s’accrochant au jour le jour à tous les membres arabes du site Linkedin, ce qui me parait fort inquiétant.
Quand un HOMME agresse injustement une femme, ce fait seul, isolé, peu importe de quelle femme s’agisse-t-il ! Il doit interpeler tout le monde ! Et prendre des mesures de protection vis-à-vis d’eux-mêmes. Moi, je sais me défendre seule.
Je suis intransigeante en matière de mœurs, de morale, de conduite et je n’ai aucune faute à me reprocher dans ce domaine. Mes fautes et défauts sont multiples, mais ne touchent pas la morale.
C’est pourquoi avec l’autorité qui m’accorde ma bonne naissance et mon honneur sans tache, j’ose exiger d’autrui, du groupe où je suis en train de combattre au jour le jour, la même intransigeance morale que j’ai vis-à-vis de moi-même, que j’offre à autrui, et que je veux partager au sein d’un groupe ou je travaille pour un même idéal.
Cet individu est un homme FAUX, car un individu qui devrait appartenir au sexe masculin, il cesse de l’être quand il jette sur une femme inconnue un jet d’ordures verbales, calomnies et attaques qui mettent en doute PUBLIQUEMENT sa conduite morale et son professionnalisme.
J’ai été insultée, abattue en mon honneur et ma personne par ce spécimen apparemment masculin, et non une fois, mais plusieurs fois, notamment avant-hier où sur Linkedin, il s’est rendu coupable en se dénonçant lui-même, se reconnaissant sur mon premier article LES ACARIENS. M’incitant à le nommer, quand je l’avais déjà fait dans un Post !
Un parfait impair.
Mon article est littéraire, en revanche mon Post fut immédiat face à ses calomnies. Je l’ai écrit sur le champ il y a 10 jours sur Linkedin et transmis aux Modérateurs.
En me traitant de malhonnête et d’être une fausse intellectuelle, etc. Personne n’a réagi.
Les hommes de Linkedin ? Il y en a ? Je l’ignore, je dois avouer que je n’ai rencontré que deux ou trois… En tout cas, je ne peux pas savoir s’ils m’ont lue, l’on n’accuse qu’avec des preuves, de toute façon, ne pas défendre une personne accusée injustement n’est pas une faute juridique, la non-assistance à personne en danger est hors sujet ici…Le reste ?
Ils restèrent MUETS. Personne ne se compromet tant qu’il n’est pas visé personnellement bien entendu.
Ces dires insultants furent aussi moqueurs et remplis de Smilles !
J’ai été accusée d’être une fausse « professeure » qui a surement USURPE ses diplômes, en matière juridico pénale, une calomnie professionnelle de ce calibre, dite sur un site exclusivement PROFESSIONNEL est plausible d’être sanctionnée par des fortes amendes pénales pour calomnie et diffamation.
Et, je suis en train de parler du Code Pénal Français exclusivement et non islamique.
Je suis sur Linkedin comme je l’ai dit dans mon article, motivée pour trois raisons d’ordre Professionnel, car je n’ai pas d’argent, je survis d’une retraite au seuil de pauvreté, inferieure au Smic, et je ne suis pas en mesure de signer affaire avec un Agent.
Qui a -t-il de honteux de déclarer que l’on est une fausse pauvre et non de notre faute ?
La crise sociale en France est un fait politique qui a fait surgir une vague de protestations où se sont dévoilés les personnes et leurs vies de démunis subissant la misère.
La mienne est individuelle et un peu différente, car provient des actes mafieux, des Loges françaises. Cela est déjà du passé, et le passé n’est pas susceptible de se remédier. Les injustices universitaires, éducationnelles et artistiques furent le calvaire du peintre Hernan Gazmuri, je suis éduquée et entraînée dans ce genre d’affaire.
Les mafias sont si puissantes qu’elles nous poursuivent Post Mortem !
1. Reprocher à une femme qui dénonce les abus professionnels sur un site professionnel est un contre sens, un absurde absolu !!
2. Reprocher à une femme professionnelle qui dénonce les abus des lois Medico pénales est un absurde majeur.
Qu’il a-t-il de honteux chez une femme qui dans la dernière étape de sa vie, juste avant d’être déclarée officiellement « vieille », ne cesse de travailler, d’étudier en dépit de sa misère ?
Le déclarer publiquement est pour moi un acte hautement POLITIQUE car il s’agit d’une injustice des mafias françaises, des lobbys, alors je ne compte pas me taire sur les injustices subies, je les vis, les assume, mais j’ai le devoir de les dénoncer et ne me laisserai jamais abattre !!
Mon passé de confort et sérénité économique de Santiago du Chili, je l’avais grâce au travail de Professeur Universitaire de mon père où mis à part qu’il fut le fondateur de l’Institut de pédagogie de l’U.T.E. de L’Université de Santiago, il occupa les chaires d’Histoire de l’Art, dessin et peinture, c’est grâce uniquement à son travail que j’ai vécu dans l’abondance et la tranquillité.
Alors, je me suis appauvrie ici en France.
Une femme seule, sans famille ne peut vivre que de ses diplômes, de son travail d’artiste, et je revendique ce pouvoir qui est le seul pouvoir qui fait preuve de grandeur : l’ÉTUDE ET LE TRAVAIL.
La formation d’abord, le travail ensuite, méritent non seulement la reconnaissance, mais la récompense sociétale. Tout travail mérite d’être payé.
La Société du Mépris. La lutte pour la reconnaissance. Axel HONNETH.
Enfin, je suis et je reste sur Linkedin pour trois raisons :

1. Faire connaitre mon art.
2. Trouver un mécénat.
3. Quitter la France.

Si ces trois objectifs ne sont pas remplis par Linkedin, si un chasseur de talents ne s’approche pas de mon Curriculum-Vitae, la raison de ma présence sur ce site n’a aucune raison d’être, raison pour laquelle dorénavant, je ne publierai plus jamais mes articles ni sur Linkedin, ni sur mon site officiel, je ne publierai que mes 4èmes de couverture et le début de mes articles, auto-censurés.
Je les publierai dans mes livres, mais pour ce fait ils devront payer PayPal, une bonne digue pour les faire fuir.
Avec un peu de temps, ils finiront par m’oublier et ne visiteront plus mon site Officiel.
Ce type de comportement ignoble et indécent vis-à-vis d’une femme, pour ceux qui s’autoproclament partisans des arabes, devraient savoir qu’une partie de l’Islam, les Chiites, ne pardonnent nullement ce type de faute, qui est gravissime au sein de l’Islam.
Le Hezbollah l’aurait déjà envoyé une réprimande d’ordre morale exemplaire.
Je ne serais pas en train d’écrire d’articles en ma défense.
Des Hommes religieux chargés d’accomplir la Shar’ia, qui n’est pas l’ordre de condamner à mort comme le pensent les ignares occidentaux qui sont totalement ignorants du Coran ; pour aller à l’essentiel, et faire très simple, il s’agit des préceptes d’ordre moral, qui au sein de la religion islamique ne peuvent pas être transgressés. Sous peine des sanctions inscrites sur la constitution et mise en exécution par les dirigeants qui sont tous des théologiens et sans tache évidement.

Les chargés de diriger la constitution, de la justice du pays, se seraient déjà chargés de laver mon honneur bafoué par un individu « sans qualités » dénomination bien occidentale.
Je reste attachée à la morale stricte des chiites et au langage oriental.
Parce que THEMIS fut délogée des tribunaux français.

Elle apparaît de temps en temps notre déesse adorée, quand elle est fermement appelée par des avocats doués.

J’en ai un …

Nadezhda Gazmuri-Cherniak
NAÏMA
https://wwwnadezhdagazmuri-cherniak.com

Bibliographie hautement recommandée :
L’Etat musulman entre l’idéal islamique et les contraintes du monde temporel : la relativité de l’impact de l’Islam sur le droit constitutionnel des États musulmans.
Editions L.G.D.J
Auteur : Maître Marie Claret de Fleurieu
Thèse de doctorat Droit Public. Soutenue en 2009. Prix de Thèse.
Le dernier chapitre dédié à l’Iran est tout simplement passionnant, par la richesse des argumentations et la clarté sur un sujet dense et difficile.
Il faut absolument la lire, recommandée pour ceux qui attaquent l’islam et qui depuis leur ignorance se couvrent de ridicule et qui remplissent de leur présence d’ignares les sites et aussi la lecture est adressée pédagogiquement à la société française, en névrose accrue contre l’Islam, pour que personne n’ose plus parler des insanités à propos d’une civilisation, d’une culture et d’une religion dont ils ignorent tout.
Voici un livre de premier ordre écrit par une avocate française !

Où trouver ce livre ?
Il faut aller muni de la Carte de chercheur pour accéder à la BNF.
La thèse se trouve insérée dans la salle d’archives non consultable pour tout public.
Et, pour ceux qui peuvent l’acheter, il n’est pas mon cas hélas ! Ce livre est chez les libraires du droit, rue Soufflot, Amazon et Fnac.
Bonne lecture !!!

LES ACARIENS II PARTIE

26 mai, 2019 (11:31) | Non classé | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

UN ACARIEN PERSISTANT

LES ACARIENS

 

 

II PARTIE

 

Chers Lecteurs,

Hier après-midi, je suis allée voir mon jeune docteur homéopathe, sans rendez-vous, en urgence, elle m’a reçue en dépit d’avoir le Cabinet débordé des patients qui attendaient depuis plus d’une heure, j’eus plus de deux heures d’attente, mais cela valait la peine, me suis dis-je, moi, qui ne supporte pas les espaces fermés !
Je devais pour lui demander conseil contre les acariens.
Voici notre dialogue
Docteur : qu’est-ce que vous amène ? comment puis-je vous être utile ?
Nadezhda : Voyez-vous docteur, je ne suis pas malade, c’est une question d’invasion parasitaire, je ne veux pas utiliser de produits chimiques, les éliminer par cette méthode m’apporterait plus de tort que du bien, je pensais à une méthode sans risque, vous qui êtes experte en tout ce qui est plantes devez connaître des méthodes « douces… »
Docteur : c’est chez vous qui se produit cette invasion ? Comment l’avez-vous constatée ? Avez-vous une allergie ?
Nadezhda : non docteur, mon chez moi est parfaitement propre et aéré, vous savez combien je suis soucieuse d’une propreté presque stérile, quant à une allergie, oui, vous savez aussi que je suis allergique aux idiots, aux rustres, aux ignorants, je suis en plus claustrophobe, j’ai besoin d’air, des grands espaces, et de solitude, c’est déjà très éprouvant de m’habituer à vivre dans 15m2 quand avant je vivais avec Maman dans un F3 et chez moi, là-bas à Santiago dans des amples habitations, là-bas l’espace ne manque pas, nous avions un appartement et un pavillon de plus de 100m2 , oui ça change, mais étant donné qu’ici en France je suis Apatride et que je ne suis pas « chez-moi » je laisse courir, or si quelques un de ces éléments venait à me manquer, je serais malade, ce que les scientifiques appellent « allergies », mais non, ce n’est pas chez-moi, c’est dans celle qui était la « résidence secondaire »
Docteur : « Résidence secondaire ?! »
Nadezhda : oui docteur, ma « résidence littéraire secondaire » était avant l’espace Linkedin.
Docteur : Ah ! je ne savais pas cela, alors qu’est-ce que nous pouvons en faire ?
Nadezhda : bon, j’ai déjà pris des mesures drastiques, j’ai déménagé presque toutes mes affaires, je les ai mises à l’abri. Je fais des visites sporadiques, pour lire ce qui écrivent mes voisins, parfois je leur réponds, cela ne me prend qu’une minute, vous savez à cette époque l’on ne converse plus, on ne dialogue pas, on « clique » c’est tout, une grande économie de mots, de sentiments, d’émotions, nous sommes réduits aux clicks.
Docteur : c’est une très bonne mesure, avez-vous pensé à passer l’aspirateur avec à l’intérieur des huiles essentielles, des clous de Girofle, de l’eucalyptus ?
Nadezhda : oui bien sûr ! là-bas, Maman, faisait pour Noël une boisson avec des clous de Girofle, je connais très bien et dans notre cabane orange au bord de la mer, nous avions dans un immense jardin avec des cactus, des géraniums, des Pitiporos, de la menthe, du boldo et deux immenses eucalyptus, ils grandissaient au même rythme que moi-même, car papa les avait plantés quand je suis née, je connais les clous de Girofle et les eucalyptus, ils sont mes souvenirs d’enfance, une enfance parfumée à la menthe, aux clous de Girofle à l’eucalyptus, maintenant ils me servent pour éradiquer les acariens en France ! Mais, je n’ai pas passé l’aspirateur dans ma résidence secondaire, j’ai parfumé mes affaires littéraires une fois rentrée avec elles dans mon chez-moi de 15 m2, ils sont là, bien rangées, propres et parfumées ! Mes affaires littéraires c’est à ce dont je tiens plus qu’à ma vie alors pensez-vous bien que cela a été la première chose que j’ai faite, les sauver des acariens, comme si c’était un tsunami d’idiotie, un tremblement de terre, j’en connais…Au Chili c’était notre habitude…Je sais réagir face aux situations extrêmes. C’est une question de famille savez-vous, j’ai appris de mon père, ce que sont les mafias, les sadiques, les imbéciles, il les avait soufferts sa vie durant, c’est pourquoi en son hommage je lui ai dédié un livre que j’ai écrit en 2005, et que je rééditerai en 2020, Le peintre Hernan Gazmuri, l’héroïsme du peintre victime d’une infamie. Papa savait que je resterai seule, car j’ai toujours refusé le mariage, alors son obsession fut de me laisser avec un diplôme et préparée pour faire face à la vie indépendante et toute seule. Et, il m’a enseigné à me défendre dès petite.
Docteur : alors vous avez-déjà fait le principal, vous avez sauvé vos affaires littéraires des acariens, elles sont avec vous dans votre chambre, propres, parfumées et à l’abri d’invasion parasitaire, soyez rassurée, elles ne risquent pas d’avoir gardé de traces des acariens, alors vous êtes rassurée ?
Nadezhda : en vérité non docteur, pas tellement, car vous savez que ces minuscules parasites, que nous ne voyons pas à l’œil nu, sont tenaces, insistent, s’infiltrent, malgré les insecticides, les huiles essentielles, ils ne peuvent pas tolérer la différence abyssale qui existe entre leur dépendance à autrui pour survivre, et notre indépendance absolue dans la vie et face à l’univers, notre existence peut parfaitement se poursuivre séparée du monde, du reste du voisinage, et cela leur semble insupportable, car comment pourraient-ils survivre s’ils ne s’accrochent pas aux autres pour survivre d’abord faire du mal ensuite?
Leur survie dépend de nous.
Docteur : bon, je vais vous conseiller alors ceci : restez le moins de temps possible dans votre « résidence secondaire » je vois que c’est ce que vous avez déjà fait, en revanche pour ne pas perdre l’effet bénéfique que vous avez apporté à vos affaires littéraires, insistez chez vous de les asperger en repassant sur toutes les surfaces des livres et des manuscrits de la même préparation désinfectante naturelle munie d’un spray, remplissez une bouteille avec les huiles essentielles, un peu d’alcool, des clous de Girofle, de la lavande, et répétez l’opération une fois par semaine pendant trois mois, et revenez me voir avant votre rentrée universitaire, nous ferons alors une mise au point ensemble.
Docteur ; vous partez un peu en vacances ?
Nadezhda : Mais non docteur, pas de Mécène encore, je ne bouge pas de mes 15m2 , j’ai un travail d’étude franchement « monstrueux « avant la rentrée, et en plus je suis dans l’écriture de trois livres, j’ai de la lecture et du travail journalier…
Docteur : prenez soin de vous, ça va aller soyez courageuse comme vous l’avez été depuis que je vous connais ! vous avez déjà pris les bonnes décisions ;
Nadezhda : Merci docteur, merci pour vos conseils, passez des belles vacances et à septembre prochain !
Ah docteur j’oubliais, hier un des acariens qui est le pire de tous, il m’a fait penser à une blague, je vais vous la raconter, dans ce monde des brutes ça fait du bien :
Didascalie : le docteur commence à rire avant que je ne lui parle, elle me connait elle me dit toujours que je de l’humour en dépit de mes tragédies.
Au seuil de la porte de son Cabinet
Nadezhda :
Écoutez moi docteur :
Un individu condamné à mort par la France, se trouve prêt à la tombée de la guillotine…
Alors tous attendent, et rien, la guillotine ne tombe point.
Alors cet idiot crie à ses bourreaux :
« Et, écoutez ! Il y a quelque chose qui coince là-haut ! »
Mon docteur qui est très raffiné et
réservée a éclaté de rire !
À septembre prochain docteur lui dis-je
En riant bien entendu, ma blague ressortie d’un souvenir acarien d’hier, a fait de l’effet.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak
Naïma

LES ACARIENS

23 mai, 2019 (10:50) | Dénonciation politique | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

LES ACARIENS

 

 

« Hier, j’étais intelligent et je voulais changer le monde. Aujourd’hui, je suis sage et je me change moi-même »

Djalal-Od-Din RÛMI
Le Livre de Chams de Tabriz

 

Chers Lecteurs Étrangers,
Et message aux ACARIENS FRANCAIS

Non, je ne suis pas chasée par l’équipe de Modérateurs de Linkedin à qui j’ai fait appel maintes fois pour leur demander de pratiquer une certaine déontologie qui les incombe, de mettre une digue aux débordements des Acariens -Parasites mal nommés « professionnels » qui consacrent leurs misérables vies à persécuter celle qui selon leurs pauvres cerveaux, est ici pour devenir leur CIBLE. Non, ce n’est pas non plus le Mossad qui aurait fait une intervention me concernant, il remplit ses fonctions de criminel contre nos frères palestiniens à plein temps, pour se laisser du temps de persécuter la soussignée qui n’a aucune importance « commerciale », car les auteurs et artistes dans ce monde d’ici-bas, se mesurent à l’approvisionnement de leur compte en banque, à leur « réussite sociale » qui ne fonctionne que greffée à la situation bancaire, et non à la qualité esthétique, voir neuronale de leurs productions. Il fait des visites sur mon site, mais cela n’ira jamais plus loin.
Bon, celui-ci est un vaste sujet.
C’est moi-même qui a décidé de passer le balai sur Linkedin, c’est moi-même qui a tout gommé, vous ne verrez plus aucun article, aucune critique, aucun tableau exposé.
J’ai été agressée par les parasites de Linkedin, d’une manière abjecte, ils ne forment pas partie de mes CONTACTS. Ils sont tous FRANÇAIS !
Aucun professionnel étranger ne m’a jamais manqué de respect, que ceci soit très clair !
Alors, quand le Service Clientèle de Linkedin me conseille de BLOQUER les individus désobligeants, j’ai été obligée de leur répondre que cela est non seulement inopérant, mais qu’il s’agit d’un conseil déroutant, hors sujet !
Mais voyons ! Quelle idée pour esquiver ce qui leur revient comme leur unique responsabilité.
Je leur ai répondu que je ne peux pas bloquer quelqu’un que je ne connais point ! Je peux bloquer seulement les personnes qui soudainement se comporteraient de manière impropre, mais les ACARIENS s’introduisent dans mes « commentaires » comme le font tous les PARASITES, ils s’accrochent, ils ne peuvent exister et survivre qu’accrochés à autrui, car ils ne possèdent RIEN en eux -mêmes,
Ils sont comme les ACARIENS – PARASITES !
Ils s’accrochent, personne ne leur a permis de s’accrocher à nous !
De quel droit ces pauvres acariens hommes et femmes parasites, déjà retraités, et d’autres assez avancés dans l’âge, peuvent-ils attaquer gratuitement une personne qui écrit un « commentaire » adressé à quelqu’un de Linkedin, qui ne leur concernent pas personnellement, et qui se permettent avec un manque flagrant de savoir-faire et de savoir vivre de m’adresser des agressions verbales telles que les suivantes :
Je ne suis pas « professionnelle »
J’ai USURPÉ mes diplômes !!!!!!!

Cela dépasse le supportable pour une personne d’honneur.
Pour une dernière fois je vous confirme publiquement ceci :

1. Je me suis inscrite sur LINKEDIN pour faire connaître ma production picturale et littéraire.
2. Pour trouver un Mécène.
3. Pour trouver le moyen de quitter la France.
4. Ces trois motifs sont PROFESSIONNELS.

5. Et, du point de vue politico-social, où Linkedin excelle !

Parmi mes écrits socio-politiques, j’ai exposé par intermédiaire d’articles, des 4èmes de couverture d’un travail d’écriture de 300 Pp. Le SCRIPT récent écrit, intitulé CLARA, que j’ai exposé ici pour l’offrir à un cinéaste, mon travail n’ a récolté aucun résultat.
Parce que les véritables professionnels ne sont pas inscrits sur Linkedin, ils ont leurs vies bien remplies à travailler.
La dénonciation du crime médical prémédité commis contre ma mère, cela n’est pas du PRIVÉ comprenez-le bien d’une fois pour toutes, cela est une tragédie personnelle qui devra devenir universelle. La maltraitance, le MOOBING, la CIBLE sont des comportements MAFIEUX qui siègent en France et de par le monde, ce n’est pas « un cas privé »
J’ai toujours gardé ma vie privée à double tout et entourée de barbelés, un CRIME oblige à laisser l’assassinat du mode privé au mode public, car l’assassinat s’est produit dans votre France, et par des faux professionnels FRANÇAIS, un crime doit se faire public, il n’est plus dans la sphère intime, la mort d’homme, comme se nomme en langage juridique, un assassinat, quand il se produit impunément au sein d’un État, qui se dit démocratique ne peut pas se laisser en silence, c’est déjà un double crime, le fait de lui barrer l’entrée devant les Tribunaux !
Les mafieux triomphent en France parce que soutenus par les LOGES.
Ici l’on acquiesce devant la torture et la mort d’une personne innocente.
Quand les professionnels de la justice sont mafieux, les victimes n’ont plus THEMIS à leur écoute. Il n’y a qu’une seule issue, le BANISSEMENT.
La dénonciation doit se faire par les moyens de l’ART, un jour les assassins seront bannis et je pourrai enfin faire ce film, cela est une certitude.
Jamais en France bien entendu !
Je ne reviendrai plus sur le sujet.

ENFIN Linkedin n’est pas Meetic troisième âge Senior.
Linkedin n’est pas Facebook.
Après deux années d’essai, je n’ai eu aucun contact sérieux qui s’intéresse à mon travail.
Mon CV est ici depuis deux années déjà et, il reste INVISIBLE.
J’ai essayé en vain de démontrer chacune de mes compétences aussi bien dans le domaine pictural que littéraire.
C’est par la parole écrite qui se fait connaître un intellectuel.
Ayant échoué dans mon but PROFESSIONNEL
Ma présence ici n’a aucun sens.
On trouve tout sauf un chasseur de talents.
Et, voici un message aux ACARIENS FRANÇAIS : Inutile de déménager vers mon site Littéraire.
Il y a 7 membres de Linkedin, surtout des femmes lâches et stupides qui me rendent visite tous les jours en mode masqué pour ne pas s’identifier ici, qui sont facilement repérables.
Sur mon Site https://www.nadezhdagazmuri-cherniak.com
Vous ne trouverez plus d’articles.
Seules mes 4èmes de couverture, les informations sur mes livres en écriture, je travaille sur trois en ce moment, et mes livres en vente.
Alors, j’espère que vos instincts morbides finiront par se congeler !
Encore un dernier conseil aux
ACARIENS FRANÇAIS

OUBLIEZ-MOI !!!!

Nadezhda Gazmuri-Cherniak
NAÏMA

URGENT : APPEL AUX PAYS ARABES POUR MECENAT ARTISTIQUE/ SANS AUCUNE ALLIANCE AVEC LES U.S.A. ET LE « PEUPLE ELU »

12 avril, 2019 (13:01) | Dénonciation politique, Publication | By: Nadezhda Gazmuri-Cherniak

NADEZHDA ET SA MAMAN AVANT L’ASSASSINAT OCTOBRE 2013

URGENT

 

APPEL AU MÉCÉNAT

 

DEMANDE ASILE DANS UN PAYS ORIENTAL ARABOPHONE

 

AVERTISSEMENT:

SANS AUCUNE ALLIANCE AVEC LES U.S.A. ET LE « PEUPLE ELU »

 

Êtes -vous Collectionneur d’un pays Oriental?

Êtes-vous un industriel aimant investir dans l’Art et dans des valeurs sures ?

Trouvez-vous que cette époque ne nous livre que de l’art dit de « destruction » et qu’il est le produit d’un Occident épuisé qui ne trouve plus de sources de création ?
Je vous fais don de tout mon travail pictural et littéraire et vous nommerai Légataire Universel.
En retour, je vous prie m’aider à trouver asile et résidence définitive dans votre pays afin de poursuivre mon travail artistique, ma seule raison de vivre, et que je ne peux pas développer en France.
Je renoncerai ipso facto à la nationalité française.
Je cherche un mécène qui protège mon Art pictural et littéraire jusqu’alors méprisé volontairement. Le délai d’attente est pour moi épuisé.

BREF RÉSUMÉ HISTORIQUE DU MÉPRIS FRANÇAIS ET DE MA FILIATION PICTURALE.

Etant donné que cette annonce passe sur un site « Professionnel » je vous signalerai les avantages dont vous obtiendrez la pleine jouissance si vous devenez mon mécène :
L’art est coté en bourse, je n’ai jamais vendu, la France m’a interdit toute possibilité de développement honorable, les refus à toutes mes demandes ont été systématiquement refusées et depuis mon arrivée en 1980 ! Ma patience est expirée !
Le refus vis-à-vis de mes demandes d’atelier, d’exposer et des bourses, sont doublement graves, parce que toutes les autorités françaises savaient pertinemment depuis 1980, aussi bien les organismes publics que particuliers, que je suis la fille du peintre Hernan Gazmuri, ancien disciple d’André LHOTE, et que sa veuve, ma mère, avait a rendu des Services Éminents à la France en 1980 avec une donation culturelle au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris, l’œuvre capitale de mon père :
L’Hommage à André Lhote et Le Nu Jaune. https://www.hernan-gazmuri.com
Les toiles du peintre Hernan Gazmuri toiles se trouvent depuis au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.
Et, c’est du fait de cette « Donation Gazmuri » que le peintre Hernan Gazmuri est entré au Patrimoine de la France et reconnu comme appartenant esthétiquement à l’Ecole de Paris.
C’est l’Académicien Monsieur René Huyghe qui a dit en 1981 ceci, je le cite :
« Grace à cette donation la France complète ces Collections de l’Ecole de Paris »
Mais paradoxalement, en dépit des recommandations écrites de Monsieur René Huyghe qui avait recommandé cette donation directement au Musée, les autorités lapidèrent ces conseils, et décidèrent autrement, la « Donation Gazmuri » fut exposée aux Collections Permanentes en 1983, où ces deux toiles furent accrochées à côté de son maître André Lhote, et de tous les peintres de l’Ecole de Paris, pour qu’après les Conservateurs en chef, prennent la haute décision de descendre les toiles du peintre Hernan Gazmuri, à la cave !
Et que sa fille et disciple soit interdite de poursuivre son travail en vue de renouveler et prolonger l’Ecole picturale reçue en héritage !
En 2006 maman et moi-même nous avons alerté qu’il s’était produite la violation des volontés juridiques exprimées par sa veuve à partir de cette « donation ». Ses volontés furent établies par écrit, devant avocat avant son départ du Chili, alors les autorités du Musée m’ont répondu ceci :
« Madame, nous avons des trésors en cave, pas seulement votre père, »
J’ai répliqué : « Certes, cela est une norme chez tous les musées de par le monde, mais cette règle d’administrative de gérance des biens artistiques propre aux musées ne s’applique jamais à une donation réduite à deux toiles capitales pour compléter les Collections d’une Ecole et moins encore quand la donation n’est composée que de deux grandes toiles, représentatives de cette Ecole »
L’intention de la veuve du Peintre Hernan Gazmuri n’était pas d’offrir cette donation pour que le Musée de la ville de Paris les entrepose dans sa cave, l’intention de la veuve du peintre n’était pas de s’en servir de Box, d’entrepôt, ni de charger le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris pour que le Musée officie de gérant de Box ou de Chambre garde meubles !
L’intention de la veuve du peintre Hernan Gazmuri n’était autre que d’accorder au peintre l’éternité, le sortir de l’oubli, lui rendre la reconnaissance à son travail méprisé au Chili.
La Donation de la veuve du peintre fut violée, piétinée, méprisée de manière ignoble.

FORMATION PICTURALE

Nadezhda Gazmuri pour être disciple du peintre Hernan Gazmuri, qui lui avait donné sa formation de dessin et peinture dans son Atelier Libre crée à Santiago à la manière de Lhote, depuis 1968, à ses 15 ans, jusqu’à la mort du peintre en 1979.
À présent, elle est la seule artiste peintre encore en vie, héritière de l’Ecole de Paris.
Nadezhda Gazmuri appartient à l’Ecole de Paris, celle qui fut par le passé, la plus prestigieuse Ecole de peinture moderne française dont il n’y a pas d’héritier vivant.
N’ayant jamais vendu, je n’ai pas de cote, or je suis la seule propriétaire de mon travail, ici en France, il ne vaut RIEN.

AVANTAGES DONT LE MÉCÈNE AURA PLEIN POUVOIR :

1. Je vous donne tout mon atelier, tout mon travail réalisé depuis mon arrivée en France.
2. Vous jouirez en qualité de propriétaire absolu de toute ma production et de tout le travail que je ferai dès que j’aurais votre protection jusqu’à ma mort et vous serez mon légataire universel, avec des documents signés devant notaire.
3. Je vous cèderai mes droits d’auteur et ma propriété intellectuelle de tous mes livres écrits au titre « d’auteur indépendant » et vous cède mes ISBN de mes 23 livres et de ceux qui sont en écriture.
4. Je vous laisse entièrement propriétaire de ma Thèse -Essai de doctorat de 3ème Cycle dans le cadre de la Littérature Générale et Comparée intitulée : Les sources Italiennes dans Le Tunnel d’Ernesto Sabato et trois études Comparatives.
5. Ce travail de Doctorat de 3ème Cycle (méprisé en France, naturellement) Fut lu et commenté élogieusement par l’Écrivain Ernesto Sabato lui-même en 1987.

CONTACT :
Merci de m’avoir lue.
Si vous êtes sensible à mon travail, et si vous prenez la décision de devenir mon Mécène, je vous prie de ne pas me répondre sur Linkedin, je vous prie de bien vouloir m’écrire à ma messagerie personnelle :
nadezhdagazmuricherniak@gmail.com
Je suis aussi sur WhatsApp.

BLOG LITTERAIRE :
*https://www.nadezhdagazmuri-cherniak.com
*https://ND1915.unblog.fr

*ARTMAJEUR toiles exposées en Galerie virtuelle.
Https ://artmajeur.com

*Site de peinture et biographie
https://www.n-gazmuri-artiste-peintre.jimdofree.com
IMPORTANT :
*Une autre DONATION GAZMURI se trouve au Musée d’Art Moderne de la Fédération de la Russie.
Donation Gazmuri que j’ai faite en 2017 au nom de Maman. Une grande partie composée de portraits et dessins de la veuve du peintre : CLARA
P.S. * Je viens tout juste de commencer l’apprentissage de la langue Arabe et le Syro-Libanais, l’année prochaine j’aurai mon diplôme et le parlerai couramment.

Il va de soi que je n’ai qu’une seule intention : quitter la France définitivement et dans les plus brefs délais possibles.
Je n’ai aucun bien au Chili.
Le Chili nous a spoliées et pour ce fait j’ai renoncé à la nationalité chilienne.
Je n’ai plus de famille au monde.
Et, il y a urgence.

« Et mon père m’a dit un jour
Celui qui n’a pas de patrie, n’a pas de sépulture
…Et il m’a interdit de voyager »

Mahmoud DARWICH
La terre nous est étroite et autres poèmes

En octobre 2013, quatre assassins, faux médecins français torturèrent et tuèrent Maman, la veuve du peintre Hernan Gazmuri
Je ne peux pas rester ici
Et le cercueil de Maman ne restera pas dans cette terre.
Je pars avec le cercueil de Maman.

Inch’Allah.

Nadezhda Gazmuri-Cherniak