CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

Escritos literarios – críticos, anuncios de nuevas publicaciones, libros editados. Artista-Pintora. Telas al óleo, gouaches y dibujos

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Puede ponerse en contacto con Carmen Gazmuri-Cherniak a través
del formulario de contacto en el sitio.

LA GANGRENE ÉCONOMIQUE FRANCAISE A BESOIN D’UN ANTIBIOTIQUE D’AMPLE SPECTRE!

23 Junio, 2024 (21:59) | Non classé

LA GANGRÈNE

ÉCONOMIQUE FRANÇAISE

A BESOIN

D’UN ANTIBIOTIQUE D’AMPLE SPECTRE !

Chers Lecteurs,

Je viens d’entendre avec grande attention le Commissaire Européen Monsieur Thierry Breton, dans l’entretien, il a fait l’analyse de la catastrophe déferlante qui envahira la France si les électeurs croient aux promesses de prospérité économique dès que les candidats prendront le pouvoir.

Le principal élément en jeu qu’il développe est qu’il s’agit d’un manque abyssal de moyens pur réussir dans leurs promesses, les caisses sont vides.

La vérité nous la connaissons très bien, la France est déjà endettée et de surcroît elle se doit de respecter les traités signés et marcher au même rythme que les voisins de la U.E.

Il n’est pas nécessaire de sortir d’une haute école d’économie ou mieux être prix Nobel pour comprendre qu’un foyer endetté ne peut nullement se permettre ni d’emprunter, ni dépenser au-dessus des entrées mensuelles.

Donc, je repose la même question, elle est une question simple qui nous concerne tous :

Comment devrions-nous survivre sans que l’État hausse de manière juste et rapide les salaires et les petites retraites ?

Cette question capitale reste en suspens.

Les plus prestigieux des experts en économie nous déplient des analyses du plus haut niveau, ils nous exposent un discours parfaitement construit et qui nous laisse sans pouvoir répliquer avec des arguments si solides, ils peuvent profiter de l’ignorance flagrante de tous les électeurs.

Ceux qui savent, sont ceux qui sont dotés d’une connaissance bien approfondie des questions d’économie mondiale et non exclusivement française.

Nous sommes un foyer « communautaire » et selon les explications de Monsieur Breton, l’articulation économique se fait en commun.

L’APORIE POLITIQUE CONTINUE.

La seule analyse que je peux faire publiquement, est que ma pauvre France n’est plus celle que j’ai aimée et que j’ai connue en 1980.

On l’a lapidée et rabaissée.

La France souffre d’une gangrène économique gravissime, « ils » proposent un simple pansement.

Mais, l’état de cette gangrène est si avancé, qu’elle nécessite d’un antibiotique d’ample spectre.

Seront-ils capables de l’administrer consciencieusement ?

J’en doute.

Il y a pénurie de médicaments… Et des bons médecins.

Dieu nous en préserve par la suite…

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!