CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

Escritos literarios – críticos, anuncios de nuevas publicaciones, libros editados. Artista-Pintora. Telas al óleo, gouaches y dibujos

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Puede ponerse en contacto con Carmen Gazmuri-Cherniak a través
del formulario de contacto en el sitio.

LE DON D’ORGANES

24 Junio, 2024 (01:30) | Non classé

 

 

LE DON D’ORGANES

L’ÉTAT NE SAIT PAS QUOI FAIRE

MAINTENANT, IL S’AGIT

DE NOUS COUPER EN MORCEAUX

Chers Lecteurs,

Le crétinisme d’État s’approfondit et s’amplifie. Il a créé « des journées de crétinisme national.

Le jour de la femme, de la musique, contre le féminicide, contre l’homophobie, contre l’antisémitisme, pour ou contre la PMA – GPA, le mariage pour tous, (il n’y a pas de journées du divorce pour tous ?)

Maintenant, il a créé la journée des dons d’organes.

Les journalistes et les idiots se mirent un truc jaune sur leur veste. Ridicule à en mourir.

L’État ne sait plus que faire ni inventer pour remplir de crétinisme le peuple.

Le pire, c’est qu’il réussit.

À présent, non seulement il faut payer notre assurance obsèques, il faut penser au don d’organes !

Concernant les obsèques, je m’y suis déjà mise à payer les miennes, c’est toute une affaire aussi, cela mérite un article à part, parce qu’il faut tout préparer, du choix du cercueil (le moins cher bien sûr, voyage sans retour, pourquoi faire un cercueil de luxe ?) au Testament qu’il faut inscrire chez un notaire et sur les fichiers des testaments, FCDDV

il faut penser et programmer aussi nos dernières volontés, déjà que sur terre, je n’ai jamais pu fait valoir mes réelles volontés, je dois préparer mes « dernières », c’est à mourir de rire, je me marre toute seule !

Elles sont simples et réduites, pas d’autopsie, refus catégorique au don de mes organes, je partirai vieille, mais entière ! Et, l’interdiction formelle de laisser entrer des curieux au cimetière, de toute façon il n’y aura personne à qui prévenir, la dame qui s’occupa de mon dossier ne pouvait pas croire que je n’ai plus famille au monde et pas de réseau d’amis, non, je lui ai dit : Dieu me préserve de mes amis que de mes ennemis je m’en occupe très bien !

Alors, mon message à l’État, ne rêvez pas, c’est du temps perdu chez moi, ne programmez aucun autre profit, car de ma dépouille ne sortira rien, j’ai déjà tout donné à la France, le reste me fut usurpé et maintenant arrive le jour de faire les comptes.

Vous n’êtes pas gagnants.

Je me suis déjà occupé de mes obsèques.

Il est une obligation capitale surtout quand on est seule et responsable de sa propre dépouille et qu’il nous reste si peu de temps sur terre, le temps au ciel m’indiffère, ce qui me préoccupe outre mesure c’est ce que je dois faire ici et maintenant, du ciel, ce ne sera plus mon affaire ! Pour une fois que Dieu qui m’a bien abandonné s’en charge.

Les corps dit « médical » est avide de ramasser des organes et nous couper en morceaux, avec des pubs larmoyantes mêlées à des messages célestes, sur la bienfaisance, la fraternité et l’altruisme français, le meilleur du monde, incitant les imbéciles à se laisser couper en rondelles pour offrir ses organes, qui serons viables quand bien mème ils seront morts malades ou à un âge très avancé !

Quel avenir ! Quel pronostic altruiste !

Les Français se réjouissent de ce programme crétin qui les fait des généreux donateurs d’eux-mêmes, rien de plus notable que de penser aux autres après sa mort.

De toute façon, même les « croyants, les conservateurs », s’en moquent éperdument et se laisseront mener à l’abattoir, car selon leur théorie confirmée par le Vatican, seule l’âme compte !

Voyons !

Je suis très matérialiste, je veux partir intègre, ma croyance et bien plus logique et solide que celle de ses « croyants de pacotille »

Quand se crée cette modalité et les appels à s’inscrire dans l’Institut de bio éthique, j’ai été une des premières à courir atterrée m’inscrire pour un REFUS CATÉGORIQUE au don d’organes et des tissus.

Quelle mentalité de bassesse mercantile s’est créé avec cette maudite modernité.

Ces médecins envahissent le monde avec leur science aberrante.

Une des pires des avancées est l’allongement de la vie.

Je disais toujours que c’est une tragédie et non une prouesse que d’obtenir que les vieux puissent vivre centenaires.

Les scientifiques et les médecins se vantent d’avoir réussi à l’allongement de la vie.

C’est un échec absolu.

A quoi sert une vie de vieillesse où des vieux et des vieilles s’observent sans se reconnaître et souffrant au jour le jour des maladies ?

Ils survivent bourrés de chimie avec des effets secondaires, et doivent se voir impotents, assistés par des tiers qui gagnent leur vie grâce à leur invalidité, délogés par ses propres enfants qu’une fois impotents les jettent comme des objets inutiles dans les EHPAD, le seul gagnant est encore et encore l’État, et que dire des assistantes sociales, le tsunami des auxiliaires de vie, mais jamais les vieux, ils sont les objets d’expérimentation des médecins et des éléments de profit et d’enrichissement des industriels de la pharmaceutique criminelle.

La nature fait bien les choses, la vieillesse est le seuil de la mort qui s’approche.

Il faut laisser faire la nature, sans la violenter de chimie et des agressions inutiles.

Quant au « don d’organes » il est une monstruosité monumentale

Je me suis fait un devoir d’écrire cet article avant d’aller dormir en paix.

À chaque jour suffit sa peine.

Sauf que j’en ai plusieurs.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

Write a comment

You need to login to post comments!