CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

Escritos literarios – críticos, anuncios de nuevas publicaciones, libros editados. Artista-Pintora. Telas al óleo, gouaches y dibujos

Skip to: Content | Sidebar | Footer

Puede ponerse en contacto con Carmen Gazmuri-Cherniak a través
del formulario de contacto en el sitio.

L’ENTRÉE EN EHPAD LUI EST FORTEMENT CONSEILLÉE

22 Febrero, 2024 (15:51) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

 

L’ENTRÉE EN EHPAD LUI EST

FORTEMENT CONSEILLÉE

LA PÈGRE 

Chers Lecteurs,

Face à la vulgarité il n’y a que deux formes de combat, ou bien l’indifférence ou bien l’attaque frontal.

Premier exemple , que pouvons-nous faire face à un génocide ? Rien que le dénoncer par la parole, bien peu de chose, mais c’est déjà ça.

Nous, simples citoyens impuissants face à un type assassin comme l’est celui qui dirige « le peuple élu pour tuer », nous sommes en droit de le nommer « assassin » et faire un appel pour qu’il arrête le génocide à Gaza, parce que tout le monde sait qu’il est un mafieux, psychopathe et persécuté par la justice de son propre pays.

Mais, nous ne sommes que des simples et inoffensifs citoyens.

Le qualificatif d’assassin n’est pas une insulte, c’est une dénomination d’ordre strictement juridique et qu’il mérite par l’observation de ses actes meurtriers contre les Palestiniens.

Les qualificatifs clairs et qui décrivent une faute pénale, donc d’ordre criminel qui a eu le consensus de par le monde, n’a pas de relation ni ne possède la portée, des accusations ou des insultes de bas-fonds qui sont dits par un type qui occupe la fonction de Président d’un pays qui selon d’aucuns est la première puissance du monde.

Ce type par deux fois vient d’employer des qualificatifs orduriers au plus haut degré contre le Président Vladimir PUTIN.

Je ne vais pas les répéter, cela va de soi.

La France rit.

La déliquescence morale touche le fond, les journalistes banalisent tout acte de conduite impropre à des personnes de bien.

Ils l’interprètent comme un « langage cash »

Ils sont à plaindre.

Nous, qui sommes nés dans un pays latino-américain qui a été victime des EE. UU. Nous connaissons leur bassesse originelle, ce manque de bonne conduite, nécessaire pour vivre en société, s’appelle « le savoir-faire et le savoir vivre», merveilleuse façon d’être des personnes qui ont une haute considération vis-à-vis d’elles-mêmes et d’autrui.

Ces personnes exquises d’autrefois qui faisaient de la France le pays situé au premier rang des pays cultivant le respect et les bonnes manières ; pour l’heure, peu de personnes ne sont capables de cultiver cette heureuse tradition, hélas !

La bassesse d’âme des E.E.U.U., ne peut être remédiée, cette condition de naissance est congénitale et se transmet de génération en génération, ils sont rustres et grossiers.

Je ne peux dire qu’une seule chose : nous sommes dégoûtés, et je suis triste pour mon « pays d’adoption », qu’il ne soit pas capable, par des raisons politiques et d’alliance avec son président YouTube, de condamner le langage ordurier que ce président avec lequel il a de fortes alliances de tout ordre ; vous devez savoir que celui qui insulte et ceux qui lui autorisent un tel comportement, ils s’allient et tombent aussi bas que les individus appartenant à la pègre.

Je lui recommande bien vivement d’envisager son entrée en EHPAD au lieu de dépenser le peu des forces qui lui restent dans une campagne présidentielle qu’indubitablement, il va perdre.

Il paraît qu’aux USA, les EHPAD pour les riches sont assez performants et exempts des maltraitances comme ceux que les pauvres vieux subissent ici en France.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

NADEZHDA

 

IL FAUT QUE CE TYPE CAPITULE PAR YOUTUBE!

21 Febrero, 2024 (16:24) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

 

 

 

IL EST GRAND TEMPS

QUE LE TYPE YOUTUBE CAPITULE

Chers concitoyens,

Lançons un appel pour que

La France applique sa diplomatie, qu’elle négocie et mette fin aux deux guerres, au lieu de dépenser des milliards inutilement et continuer à nous appauvrir !

Chers Lecteurs,

Il est grand temps que ce type YouTube capitule et qu’il laisse le monde en paix, le monde c’est pour moi l‘Europe qui s’obstine stupidement à s’affaiblir encore plus en ouvrant leurs coffres-forts, et en l’approvisionnement d’un armement colossal, tout en appauvrissant encore plus son bien réduit armement personnel et en appauvrissant la plupart de leurs citoyens. Les problèmes que souffre la majorité des Européens sont à peu près les mêmes depuis que c’est Bruxelles qui nivelle par le bas, et que maintenant l’Impératrice veut se régaler d’un second mandat !

Ah ! Les éditorialistes ! Ils, elles, ne parlent que « du courage » des ukrainiens, je ne vois que des perdants, déboussolés, et le pire ils sont d’un ego maladif, ils se croient possesseurs d’une importance qu’ils ne possèdent point, qu’ils aient pratiqué au autodafé est fort significatif, la monumentale culture russe, leur fait de l’ombre et en question de guerre, le courage n’a jamais été un facteur déterminant pour vaincre, il va de soi que les lâches n’ont pas leur place, mais ils se basent sur un improbable courage pour se croire vainqueurs ; il y a une distance abyssale entre ce que l’on croit de son propre courage et les évidences factuelles sur le terrain !

Ce qu’il faut avoir sans conteste est une stratégie intelligente, ils n’ont qu’un ego qui estompe tout, ensuite il faut un armement en hommes et en balistique en accord avec les troupes de l’adversaire, et ils sont défaillants dans tous les points, ils ont crié à une « indépendance » sans pouvoir se la gagner, les appels au secours par des puissants haut-parleurs via YouTube n’ont pas cessé, les filme des starlettes de la guerre, nous avons été bombardés par les chaînes de télévision et sans arrêt depuis que la Russie a dû faire l’intervention spéciale.

Pour devenir indépendant, soit-il en particulier, ou dans le domaine pluriel de tout un pays, il faudrait d’abord en être capables d’être autogestionnaires dans tous les domaines, or, cette province de la Russie a commis un acte de trahison en se séparant de la Russie et en cherchant une folle « indépendance » quand en restant alliée à la Russie, par toutes les raisons d’ordre géographique et culturel, une greffe à l’Europe est insensée.

A cette absurdité géopolitique, se greffe un autre élément négatif pour nous, ils sont dans un degré de corruption et d’opportunisme qu’une improbable alliance ne ferait que nous nuire.

Ils seraient les seuls gagnants et nous Français, nous serions les véritables perdants, les agriculteurs le constatent déjà avec l’usurpation de leur champ d’action par ce voleur oligarque ukrainien ! Non là, n’intervient, aucun lanceur d’alerte sur la corruption ! Et par des motivations d’ordre opportuniste, les avantages financiers qu’ils obtiendraient ad vitam æternam, en se ralliant à la communauté européenne, ils s’assurent les euros et une défense qu’ils sont bien incapables de développer sans aide extérieure, en somme, ils ne sont rien.

Tout ce programme politique est néfaste, profondément grotesque et improbable.

D’une seule chose, je peux me réjouir, nous serons libérés de tout danger avec la réélection du Président PUTINE qu’un malfaiteur ne vienne usurper l’équilibre de la Fédération de la Russie, qu’ils veuillent la transformer en une MAZAMORRA me fait paniquer, et qu’un jour une « femme » ne puisse intervenir pour la détruire telle que nous observons atterrés depuis la France, l’influence mortifère qui se produit à Bruxelles, je vous avertis qu’il serait la fin de l’Empire russe, parce que les femmes dès qu’elles prennent le pouvoir sont bien pires que les hommes, elles sont des véritables SERPENTS, il n’y a rien de plus de dangereux qu’une femme au pouvoir, elles violent leur nature et se dégénèrent en « marimachos », excellent terme espagnol intraduisible. Ne cherchez pas sur le web, il n’existe pas d’équivalent et ce qu’ils donnent ne correspond point.

Demandez aux femmes, qui sont soumises à une cheffe de service femme. Elles subissent l’Enfer.

Il n’y aurait qu’à leur donner une bonne pulvérisation de VIPERIL, et pour le gigantesque territoire de la Russie, il nous faudrait une pulvérisation gigantesque.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

NADEZHDA

 

 

LES TRAÎTRES A LA FRANCE SONT RECOMPENSÉS : “Il a fait de p’tits à la République laïque!

21 Febrero, 2024 (11:51) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

DOMENICO FETTI

La parabole de la paille et la poutre.

École Vénitienne.

 

LES TRAÎTRES A LA FRANCE

SONT RÉCOMPENSÉS

N’IMPORTE QUI

ENTRE EN FRANCE COMME DANS UN MOULIN

Chers Lecteurs,

Depuis que ce type qui s’est déguisé en imam et qui se filme et commence son discours public par les réseaux sociaux pratiquant une manifeste traîtrise contre la France, je suis scandalisée et je ne peux pas rester sans réagir.

Dédié surtout à mes lecteurs étrangers, je profite de cette occasion pour les remercier bien vivement leur fidèle présence journalière et la lecture de mes écrits, je vais présenter quelques textes de loi qui doivent servir de référence pour que ma critique soit crédible, je ne vous demande pas de me croire sur parole, je suis attachée à la loi et c’est THÉMIS qui doit avoir toujours raison, et, nos sentiments personnels doivent être proscrits.

Un bref liminaire :

Il faut connaître la législation française avant d’oser donner des « opinions », voici quelques éléments essentiels qui devraient décourager les imbéciles qui avalent les mensonges des journalistes qui voient la paille dans l’œil d’autrui.

« Pourquoi vois-tu la paille dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? »

Matthieu 7- versets 01-5

Les sanctions inscrites dans le système judiciaire français ne s’appliquent jamais.

HAUTE TRAHISON

L’acte ou l’action méritant la qualification de haute trahison est un crime qui consiste en une extrême déloyauté à l’égard de son pays, de son chef d’État, de son gouvernement ou de ses institutions. Il est principalement dirigé ver le Chef de l’État, mais abrogé. C’est naturel, la modernité française fait de la MAZAMORRA avec toutes les lois, soit pour les abroger, ou les alléger, en ce qui concerne la « liberté d’expression » la CEDH intervient et pardonne tout, si nous allons rester avec une loi datant de 1881, maintenant que nous avons l’Internet et les réseaux sociaux qui dirigent nos vies, le grotesque fait son grand entré dans l’espace judiciaire.

La traîtrise à la France est punie de 7 ans d’emprisonnement et 22. 700€ d’amende.

CODE PÉNAL.

Délits qui sont commis par temps de guerre, les faits de trahison ou d’espionnage.

Incriminés aux articles 411-2 à 411-11 Du Code Pénal, le punissant de la réclusion criminelle à perpétuité et 750 000€ d’amende.

La désertion

Ce délit n’est pas puni pareillement par temps de guerre, il a été répertorié par bien d’autres textes qui décrivent le délit et sanctions inscrits dans le Code Pénal et l’Article L 321-2 du Code de justice militaire.

Vous devez prendre conscience que n’importe qui entre en France comme dans un moulin, peu après son entrée, ils ont « des droits », parce que la France est un pays FRATERNEL à tel point qu’on peut insulter le pays d’accueil, déshonorer son drapeau, tuer impurement les citoyens honnêtes, et s’installer et profiter de tous les avantages que d’autres en travaillant comme des esclaves modernes n’ont pas droit, surtout parce qu’ils travaillent !

Ce type n’est pas le seul, son comportement est un commun dénominateur des étrangers et des parvenus face auxquels les autorités se ridiculisent en le dénonçant de parole, et restant menottés parce qu’incapables d’appliquer la loi.

Cette attitude de laxisme sert aux journalistes qui s’octroient des droits qui n’entrent pas dans leur champ d’action, des droits qui n’appartiennent qu’aux autorités juridiques, ce sont les journalistes qui nous gouvernent.

Ils s’autorisent de critiquer la Russie d’après des exégèses judiciaires qui violent les textes parce que s’ils les appliquaient véritablement, en les transférant ailleurs, il serait clair pour tous, que le Président Vladimir Vladimirovitch PUTIN agit en total accord avec la loi de son pays, tout déserteur, doit être puni de la peine capitale, là-bas, ils n’ont pas eu des bienfaiteurs qui pardonnent les criminels, et tout citoyen qui a déshonoré et trahi son pays ne peut espérer d’être récompensé de la Légion d’honneur !

Donc il serait conseillé d’appliquer une intelligente retenue, et ne pas s’immiscer dans une ingérence malvenue, car en question de JUSTICE, il y a des pays qui l’appliquent et d’autres qui la bafouent à leurs risques et périls.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

NADEZHDA

 

 

 

 

 

 

LA TRAÎTRISE

20 Febrero, 2024 (06:54) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

LA TRAÎTRISE

 

 

 

Chers Lecteurs,

J’exulte !

Ce matin, j’exulte !

Dès que de par le monde je sais que la traîtrise a été combattue, que l’honneur a été vengé et restitué et qu’il gagne contre la perfidie lâche de la traîtrise, j’exulte.

Tous les pays sont implacables quand par temps de guerre la traîtrise au sein des troupes se manifeste ; la traîtrise est le pire des vices, sa portée néfaste et mortifère est biblique.

Alors, qu’ils se taisent, ces bons pensants de cette époque MAZAMORRA, la virilité de celui qui se venge est à célébrer, et celle qui se défend jusqu’à obtenir gain de cause pareillement.

Ceux qui se battent contre la traîtrise possèdent le sens de l’honneur et ne pardonnent point, pourquoi devraient-ils le faire ?

Il y a des nombreuses manières de lutter contre la traîtrise et ses préjudices.

J’ai lutté pensant douze années et j’ai gagné en l’an 2021 contre une crapule que se disait « amie ». Une nouvelle est née, j’étais obligée de décrire la monstrueuse traîtrise dont j’étais l’objet, mon livre s’intitule La Hyène – Crapule de Colmar

Ensuite, j’ai été attaquée lâchement par des femmes fonctionnaires de l’administration, une autre nouvelle est née de cet acte ignoble : CONSTANZA ET LES SERPENTS.

J’étais coupable de croire en l’amitié.

J’étais coupable de faire appel à l’administration ; les pauvres sont vulnérables quand l’administration découvre que notre condition sociale indique que nous ne sommes pas « pauvres » de naissance et que nous avons été appauvris. Là, ils trouvent le côté vulnérable, l’absence de cette défense indestructible : l’ARGENT ! Qui leur donne la liberté d’attaquer lâchement.

Il est impossible de se défendre contre les Serpents féminins de l’administration. Presque impossible…Il faut intelligemment trouver d’autres moyens de défense.

Pauvre idiote que j’étais, je me suis jurée, plus jamais de contact social !

Le mal qu’infligent les traîtres est abyssal.

Ils sont d’ordre invisible, je parle des préjudices moraux, psychiques et les autres sont d’ordre factuel, la plupart du temps, financiers, quel qu’ils soient les gains réparateurs, on peut dire que l’on a gagné.

On n’est jamais trahie par nos ennemis, ils sont si visibles et grossiers qu’on peut très facilement les identifier, leurs démonstrations sont identifiables.

Mes ennemis se logent au sein de l’administration, je n’ai plus aucun contact avec ce que l’on appelle « social », en France, il faut vivre en ermite pour se sauver et rester à l’abri du mal.

L’extérieur est source des malheurs gratuits.

Quand on vieillit, l’économie de temps et des dépenses inutiles d’énergie affective s’impose de manière impérative.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

 

NON, DÉTROMPEZ-VOUS, LA RUSSIE NE SERA JAMAIS EUROPÉANISÉE!

19 Febrero, 2024 (16:26) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

NON, DÉTROMPEZ-VOUS

LA RUSSIE NE SERA JAMAIS

 

EUROPÉANISÉE !

 

 

Chers Lecteurs,

Quand bien mème j’admire la pensée de Luc Ferry, je sors l’essentiel et tout ce dont je suis en entier accord, nonobstant je me sépare sur bien d’autres de ses idées, et c’est entièrement normal en tout ordre de dialectique intellectuelle, on dialogue avec les intellectuels d’après leurs écrits et leurs discours.

Hier, ce type qui ignoble qui l’interrogeait a fait tout son possible pour que Luc Ferry ne soit pas écouté sur son exposé d’exégèse politique sur la « guerre », que je trouve capitale, sur l’origine véritable de l ’opération spéciale que mène depuis la Fédération de la Russie, la guerre civile commença en Ukraine elle est de la seule responsabilité des mafieux ukrainiens.

Le conflit a commencé dans le Dombasle et cette guerre civile provoqua des milliers des morts et partie active fut le groupe nazi Azov.

La Crimée est Russe et la plupart de ses habitants défendent la Crimée comme sienne. Malgré les interruptions grossières de ce type qui officie de journaliste, nous sommes arrivés à saisir parfaitement la vérité dite par Luc FERRY.

Ces journalistes sont des agents politiques actifs, et s’ils ont ces postes de privilège où ne cessent d’essayer de nous laver le cerveau jour et nuit durant, avec leurs programmes tendancieux contre la Russie, disant que la Fédération de la Russie va d’ici peu se laisser entraîner dans une étape de européisation pour devenir au niveau le plus bas dans toutes les strates de la vie sociale, culturelle et scientifique, il s’agit d’une organisation faite campagne politique où les chaires de télévision ont une partie d’action « pédagogique » journalière, c’est ainsi que l’on forme des citoyens modèles qui doivent haïr la Russie et « aimer » l’Ukraine, voici une tactique parfaite pour que dans les sondages, les Français tels que des robots japonais acquiescent à s’appauvrir encore plus et applaudissent les Ministères chargés d’ouvrir le coffre-fort pour sortir des milliards à l’Ukraine quand cet argent devrait rester en France pour être reparti parmi les secteurs en mort lente depuis des décennies : santé, éducation, culture, justice, et j’en passe sans les nommer les autres strates sociales.

Les chaînes de télévision commandées par les puissances politiques qui interviennent et manipulent la pensée des ignorants qui allument la télé. Pour commencer, la plupart des Français, de la Russie, ils ignorent tout. Ils s’efforcent pour faire un retour à l’époque où des écrivains russes apprenaient le français et avaient comme modèle les écrivains français, cette période fut de courte durée, si vous connaissez un peu la littérature russe, vous comprendrez par vous-même en faisant de la littérature générale et comparée qu’elles sont diamétralement opposées, je le redis comme tout bon pédagogue, il serait conseillé et urgent de lire ou de relire l’essai de George Steiner, Tolstoï ou Dostoïevski ; il faut savoir que dans les programmes d’histoire, les manuels n’enseignent rien, la littérature russe est ignorée dans tous les programmes, ils ne connaissent même pas la littérature française et que dire de la maîtrise des langues étrangères, ceci dit, je reste convaincue que le BRICS est déjà bien averti du programme Occidental, pour ma part, de mes origines maternelles russes, mon socle et ma racine d’attache, elle ne me sera jamais usurpée, je la défendrai toujours.

La trahison ? Ils sont les experts dans leurs appels et la pratique, moi, je l’ai toujours combattue, et parce que déçue de ce qui est devenu l’Europe, ayant tout quitté pour devenir parisienne par ma formation picturale, je me suis vue engloutie dans une terrible ignorance parisienne, provoquée par une Europe effondrée qui n’existait plus, je n’ai pu qu’observer la destruction de Paris, détruit culturellement et réduit en miettes.

La Russie ne se laissera jamais réduire en miettes ni ne sera engloutie dans l’uniformisation occidentale et je suis certaine que ces cris d’appel à la contestation seront réduits et ridiculisés comme les balbutiements des vaincus qui nagent dans une Europe MAZAMORRA.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

DÉONTOLOGIE – LCI – NARCISSISME JOURNALISTIQUE

19 Febrero, 2024 (09:25) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

 

DÉONTOLOGIE

LE NARCISSISME JOURNALISTIQUE

Manque de courtoisie et manque de savoir faire et de savoir-vivre :  LCI

Chers Lecteurs,

Souvenance de jeunesse… Maman et moi-même, nous attendions toute la semaine pour allumer la télé et nous délecter avec l’émission Apostrophes, depuis notre salon, nous pouvions être présentes dans un de ces salons littéraires de jadis. C’était un pur régal !

Depuis sa disparition nous restâmes orphelins sans pouvoir assister à un de plus sérieux des programmes culturels de télévision ; il faut souligner que c’est grâce à Bernard Pivot que le caractère et la tonalité du programme avait toujours un très haut degré de respect et d’intérêt certain, par son érudition et sa manière si personnelle de présenter ces figures de la littérature, mais aussi par sa pratique innée de la déontologie nécessaire dans un journalisme littéraire où tout sujet entrait en jeu, parce que la littérature est et sera ad vitam æternam un « tout ».

Ce retrait du présentateur est nécessaire pour qu’il laisse toute la place aux intervenants, pour que dans leur espace de liberté nous puissions appréhender leurs propos. Jusqu’à présent personne n’a la hauteur intellectuelle ni la personnalité qui puisse être comparée à Pivot, nous n’avons rien, absolument rien, c’est le vide culturel le plus absolu. Ce vide est d’autant plus grave depuis la disparition de Philippe Sollers, qui chaque fois qu’il participât nous étions sûrs d’avoir une rencontre littéraire des plus somptueuses avec les mots et la critique la plus acerbe et drôle. Dans une seule phrase, c’était une rencontre littéraire purement française, des diatribes libres, riches, pertinentes.

A présent, seule, j’attends toute la semaine pour en faisant abstraction du présentateur, qui fait échouer le dialogue, j’attends le duel entre Luc FERRY et D. Cohn-Bendit qui chaque dimanche soir nous présentent une confrontation sur des sujets politiques.

Moi non plus, je ne nommerai point le présentateur, les Français le connaissent, mes chers lecteurs étrangers pourront chercher su Wikipédia, ils se réjouiront de lire sa biographie, et je vous conseille de voir l’historique de la chaîne qui lui accorde tous ses droits pour violer les principes de la déontologie journalistique.

Je me demande si dimanche prochaine je vais poursuivre mon assistance au programme ou si je vais choisir le silence et proférerai plutôt écouter un concert…De musique classique évidement !

Une parenthèse à ce propos, quels imbéciles qui parlent de l’omission d’un nom se référant au Président Vladimir PUTIN qui ne nomme jamais ses adversaires, mais c’est un principe tout à fait nécessaire !

En littérature, rappelez-vous, une héroïne de Racine ne nomme pas son être aimé, et dit « c’est toi qui l’a nommé », ces raisons de l’omission du nom sont des plus fortes dans l’action romanesque, quand cette omission se déplace vers le champ politique ou la critique sociale qui le rejoint, elle possède un caractère d’indifférenciation ou d’invisibilité absolument nécessaires !

Je n’attaque pas cet individu à titre personnel, comment le pourrais-je ?

Il m’indiffère comme personne, j’ai déjà lu le principal, à juger par l’importance déplacée que mon pays d’adoption lui a accordé avec la Légion d’honneur qui reçoit indistinctement aussi les footballeurs, cela n’a dès nous jours aucune importance. Je me dis qu’il doit posséder des griffes d’ordre politique assez fortes et puissantes pour se permettre d’agir avec un manque de déontologie flagrante, et un manque de savoir faire et de savoir-vivre insupportables.

Hier, la participation de Luc FERRY a été en solitaire, interrogé par cet individu, qui ne le laissait point s’exprimer en lui coupant la parole à chaque phrase, cela était à tel point insupportable que Luc Ferry a dû lui dire de le laisser finir ses phrases, ensuite pour couronner l’émission ce journaliste s’est permis d’outrager la figure qu’est Luc Ferry arrivant même a une véritable agression verbale, et avec une nonchalance de plus désobligeantes ; moi, j’attendais que Luc Ferry se lève et que lui laisse seul finir son programme. C’est ce que moi, anarchiste, aurais fait ipso facto face à un type de cette nature.

J’étais ahurie et révoltée.

Ce type, devrait être mis à la porte du journalisme à des coups de pieds, pour qu’il ne viole plus jamais les droits des figures les plus hautes qui y sont invitées et qu’il ne revienne plus nous infliger une telle épreuve ; aux yeux du monde, la France reste au niveau le plus bas de la pratique la plus élémentaire de sa déontologie journalistique, qui se doit de respecter tout journaliste face aux citoyens, à plus forte raison s’agissant d’une chaîne publique, LCI (LCU) qui appartient à tous les Français grâce aux impôts qu’ils lui versent.

Le gouvernement devrait lui donner une émission pour qu’il se pose lui-même toutes les questions pour qu’il satisfasse ainsi sa maladie narcissique, parce que ce type est un narcisse des médias, mais ce n’est pas sa faute, mais de cette MAZAMORRA politique française et aussi américaine, comme l’a bien dit Luc Ferry, dans sa tendance langagière, nous devinons que ses attaches à l’américanisme est une question sans conteste. Nous le savons, nous qui sommes nés dans un pays latino américain, ce que ce monstre qui est les E.E.U.U., en est capable de faire, pays colonialiste, usurpateur et des pratiques politiques des plus basses, nous ne sommes pas dupes, mais la France devient un pays du tiers monde, où la pensée est censurée si elle ne se plie pas aux ordres du papa État, et si cette pensée ne se laisse pas uniformiser et corseter par l’État, la pensée critique, Oh ! Elle est la grande absente en France, parole critique que dès qu’elle naît ça ou là, elle est censurée, cette abolition débute à l’école publique et laïque, afin de former les soldats républicains qui sont devenus tous les Français ! Bien obéissants dans le néant culturel et politique le plus mortifère et inhumain de cette France MAZAMORRA.

Tandis que là-bas, ils se détachent des influences étrangères néfastes en dépit de leur pauvreté.

« Cet autre monde ne fera qu’entrer dans la lumière quand nous en sortirons »

Michel de MONTAIGNE

Essais 1595

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

 

ABISMANTE RESPUESTA

18 Febrero, 2024 (17:36) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

 

CEMENTERIO PROFANADO EN GAZA

ABISMANTE RESPUESTA :

[…] Tiene derecho a defenderse”

TRADUZCO:

Tiene derecho a liquidar a todo el pueblo palestino, es decir a cometer el acto de genocidio más abyecto de este siglo.

Estimados Lectores:

Es desesperante escuchar una respuesta cubierta de mentira de una persona que tiene la profesión de pensar, escribir y enseñar, sin contar que se expresa en público, lo que nos permite arrojarnos el derecho de criticarlo, porque si se tratara de comentarios que se cosechan en privado, sería una franca calumnia, no es así, esta mañana, por sorpresa, cambiando canales de televisión, caí en la entrevista de un ensayista que aquí en Francia llaman “filósofos”, les aclaro que para llamarse “filosofo”, no basta haber cursado los más altos estudios en las más reputadas universidades y escuelas, de Francia, en cualquier parte del mundo, un ser puede permitirse este soberbio título si ha sido capaz de crear un sistema filosófico de pensamiento, ahora basta escribir un ensayo para que se autocalifiquen de “filósofos”, no siendo más que escritores y ensayistas. Me dirán, ya es bastante, claro, nadie les niega el derecho a escribir y a editar, pero de allí a que se llamen filósofos hay un espacio abisal; pero no es de esto de lo que quiero escribir, sino de la autoridad con que se atrevió a juzgar el genocidio del gobierno del “pueblo elegido par matar”. (Esta definición es mía)

Diciendo que es EL es el atacado y que tiene derecho a defenderse, por ello, derecho a matar a todo el pueblo Palestino, porque es él el agredido y no el agresor.

¡Vaya con la reflexión filosófica!

Ester señor mezcla una definición del campo jurídico a un conflicto geopolítico, donde aclarémoslo de una vez por todas, fue él el agresor en 1948, cuando provocó la Nakba.

¡Lo peor fue y que sigue siendo una justificación del genocidio, que esa tierra les pertenece por orden bíblica!

De este absurdo yo no voy a tratar de dialogar, porque no se trata de organizar un coloquio retrospectivo, expertos en la materia han escrito profusos análisis; ya está todo resuelto. En privado, evocar la razón verdadera del terrorismo termina en que seamos acusados de “antisemitas” es para morirse de la risa si no fuese trágico, lo que nos impide reír.

Lo que no aceptarán jamás es que si este tipo de terrorismo ha nacido es debido únicamente a la OCUPACIÓN de Cisjordania y de los múltiples crímenes que no cesan de la parte de los colonos asesinos con la protección del gobierno de ultraderecha.

Esta teoría “de la defensa del estado sionista” y de una lucha “existencial” es usada hasta el agotamiento por escritores y periodistas que creen hacerle un bien a las eternas víctimas, que se permiten los peores crímenes, en nombre de la Shoah

¡Basta de que nos dejemos menoscabar con esta excusa, basta de dejarnos amedrentar, y que sigamos soportando injustamente de que nos traten de “antisemitas”, se equivocan de punta a cabo porque parecen ignorar que los Palestinos son también semitas, es así como caen en una ignorancia estúpida y en una posible acusación, debemos ponerlos en alerta, de que somos nosotros lo que podemos acusarlo is de calumnia y difamación!

¡Somos anti criminales y anti genocidio! ¡ Eso si que somos!

Somos personas justas que estamos escribiendo para defender los derechos de un pueblo humillado, despojado y sufriendo lo indecible, fuera del despojo de sus tierras, el asesinato despiadado y cruel de todo un pueblo que nada tiene que ver con el “terrorismo”.

Nadie les saca la culpabilidad manifiesta de ese criminal que subvencionó al HAMAS para contrarrestar el poder político del FATAH, las maletas de dólares pasaron bajo cuerda con el beneplácito del asesino que ahora para resguardarse de la cárcel donde ya estaría por corrupto e infame contra su propio pueblo, esconde sus acciones pasadas, y es por eso que continua su matanza.

[…] Tiene derecho a defenderse..”

Si, si hablamos de este derecho jurídico a defenderse, él está bien sujeto a reglas de orden jurídico. En el ámbito privado, el código civil no nos autoriza a hacernos justicia por nosotros mismos, sin acudir a depositar una queja penal respetando todas las órdenes de la jurisprudencia.

En el ámbito internacional, ya sabemos que es “el pueblo elegido para matar” es el que ha violado sin cesar los tratados internacionales y que sigue haciéndolo.

Es por eso que debo decir públicamente a este señor “filosofo” que este pueblo no tiene derecho ni la mas mínima justificación de vengarse del acto terrorista del 7 de octubre, organizando una matanza indigna contra todo un pueblo, contra mujeres y niños sin defensa.

Es un vejamen contra la humanidad y ese asesino debe ser juzgado y tratado como lo fueron todos los pasado asesinos de la humanidad.

No dejaré de escribir hasta el día en que ese sea llevado atado ante la justicia y que los Palestinos recobren sus tierras y el honor que les ha sido usurpado junto al robo criminal de sus tierras.

No debe existir una persona noble y de honor que pueda quedarse en silencio ante un sufrimiento de un solo niño palestino muriéndose bajo los escombros, amputado de piernas y manos sin anestesia, desangrándose mujeres sin asistencia en partos que no dejarán sus hijos a salvo.

Antes de cerrar este escrito voy a recordar dos hechos que ya he tratado, dos mujeres gazaouies embarazadas van corriendo al hospital para dar a luz, ambas llevan en sus manos banderas blancas en símbolo de paz y para protegerse. Fueron vistas por los soldados israelíes, que les dispararon a boca de jarro. Para no dejar huellas de su crimen abyecto, pasaron los tanques sobre sus pobres cuerpos, y las aplanaron, no quedó la mas mínima huella de esas dos jóvenes parturientas.

Y, ¡¿el profanar un cementerio en GAZA es signo de defensa?!

Los bulldozers abrieron tumbas, removieron los cadáveres para que no fuesen reconocidos, provocando el horror de los gazaouies que incapaces de reconocer las tumbas, no pudieron más que constatar el sacrilegio.

Esta abominación de sacrilegio contra los muertos no deberá olvidarse nunca.

Por suerte existen los archivos donde muestran a esos jóvenes “reservistas” que se filmaron riendo con sádicos gestos, y mostrando ante la cámara, el botín logrado robando pequeñas tiendas de comercio de los palestinos, los usurparon de sus pequeños comercios destruyéndolos, dejándolos inservibles, esas pequeñas tiendas que les daba el pan de cada día. Por suerte tenemos el Internet que ha dejado grabado el crimen abyecto de esto herederos de “la palabra bíblica!”

No debe existir en el mundo una sola mujer de honor y sensible que deje pasar a estos propagandistas del horror que mienten ante las cámaras con el descaro y la sinvergüenzura que les da “el éxito de la mundanalidad.”

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

 

ANARQUISMO Y RELIGIOSIDAD

18 Febrero, 2024 (11:00) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

 

 

ANARQUISMO Y RELIGIOSIDAD

Entonces Él les dijo: Pues dad al César lo que es del César, y lo que es a Dios, a Dios.”

Mateo 22-21

Estimados Lectores:

Yo fui educada por mi padre, el pintor Hernán Gazmuri, Profesor universitario que fundó el Instituto Pedagógico Técnico en 1942, quién detuvo durante 42 años las cátedras de Historia del arte, dibujo y pintura y que fue Director del Departamento de Artes Plásticas, siendo su cargo  renovado a la unanimidad, en la Universidad Técnica del Estado, de Santiago de Chile, entre 1942 y la toma de su jubilación en 1973. Mi padre fue un artista e intelectual de primer orden, un romántico angelical, y tremendamente viril, como lo es un verdadero caballero español.

Mi padre mezclaba en si virtudes extremadamente paradójicas, pero que en él se conjugaban perfectamente, porque al hacerme razonar, me obligaba siempre a llegar a la verdad por mi misma, dirigiéndome para que no cayese en un posible error, es decir, creo en mi ser, la verdadera pedagogía.

He tenido discusiones bizantinas con gente sin preparación que habla con lugares comunes, caemos en esta diatriba insoluble que nace y que no desaparece en cualquier parte del mundo donde una se encuentre, desde mis dieciséis anos hasta ahora que estoy vieja con un pie en la tumba, la gente no deja de molestarme con la misma cantinela:

El anarquismo es contrario a toda forma de religiosidad”

Entonces, ahora que tengo 70 anos, decidí no discutir y respondo únicamente la frase de Mateo.

Se quedan perplejos.

No se puede discutir con idiotas, el tiempo, ese precioso ramito que se nos ha dado, comienza a marchitarse, y el tiempo que nos queda para cuidar las escasas flores es tan minúsculo que no debemos gastarlo en discusiones inútiles.

Ser anarquista, declararlo públicamente es recibido en la gente vulgar como una declaración publica de terrorista, de practicas ilícitas y de que una sea capaz de hacer estallar bombas en plena calle.

En cuanto a las bombas yo les respondo que basta con palabras incendiarias que no escribe nadie, ninguna necesidad de ponerse al nivel de esos locos e idiotas que rebajan el verdadero sentido de lo que es el anarquismo. Yo me reclamo del anarquismo de Don Pio Barjoja que cuando llegaba al café, ante sus amigos, les decía:

De qué se habla para disentir?”

La esencia del anarquismo, del verdadero, como forma de pensamiento intelectual, no político, es estar consciente de una sola cosa, somos seres autogestionarios que no obedecemos a nadie para conducirnos bien, el anarquista es un moralista que tiene una conciencia acendrada en la dicotomía Bien y Mal, que ama la justicia y que no se deja manipular por nadie y nadie lo obligara jalmas a seguir ciegamente ideas ni corrientes que obligan a rebano a seguir un líder.

Esta capacidad de auto dirigirse en la practica del Bien y de la Justicia es su única brújula.

Es por eso que un verdadero anarquista intelectual no puede pertenecer a ningún partido, desde que entra deja de serlo.

Los partidos políticos son formados, esencialmente por intereses creados, el pensamiento no es libre, se basa en une ideología, que la mayor parte del tiempo es traicionada, en el momento menos pensado, los dirigentes traicionan y son capaces de aliarse al peor de sus enemigos por ganar el primer puesto; es entonces cuando el rebaño se acuerda en seguirlos aunque la firma de la primera etapa haya sido violada.

Una vez aclarado el tema de lo político, queda abierta la pregunta relativa al antagonismo supuesto entre anarquismo y religiosidad.

Es entonces cuando surge la segunda pregunta que hace alusión a eso que se llama religiosidad.

Vasto sujeto de discusión filosófica.

Yo voy a simplificarlo aquí.

En el fondo, si supiesen pensar, no verían ninguna contradicción.

Da al César lo que es al César y a Dios lo que es a Dios”.

El que yo me declare anarquista intelectual, independiente y autogestionaria, no implica que yo no sea religiosa. ¿Ahora qué es ser “religioso?”

Algo bien simple, ¡no adherir a un pensamiento religioso como si fuese un partido político!

Es lo que la mayoría de la gente practica.

Ser religioso, yo lo resumo en una sola cuestión fundamental:

Creer den Dios en silencio.

Sí, ¿pero cómo?

Es tan fácil

No hacerle daño a nadie, y honorar en la práctica a nuestros muertos, creer en la eternidad, darle importancia a palabras de trascendencia como: eternidad, sagrado, espíritu.

Y como epílogo les digo esto:

Si no fuese anarquista, habiendo sufrido las tragedias abominables que me ha dado la administración francesa, no habría sido capaz de sobrevivir.

Si no fuese “religiosa” y creyente en Dios, habiéndome empobrecido por las mafias de la Educación Nacional que no me titularizaron siendo una excelente profesora de español, no habría dado una sepultura digna a mi madre asesinada aquí en París por un médico pérfido y sus tres cómplices.

Es por ella que compré y construí une digna sepultura, privándome de todo y sigo haciéndolo.

Si no fuese religiosa, no seguiría escribiendo y pintando, porque ser poeta y pintora exige creer en la devisa de André Malraux, “el museo es el único lugar del mundo que se escapa de la muerte” , es por eso que pinto tranquila, y si sigo escribiendo es porque hago mío el pensamiento de George Steiner en su ensayo “Réelles Presences”

“Creer en la real presencia de su ausencia.”

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

LE SITE DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE S’EST TROMPÉ

17 Febrero, 2024 (14:15) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

 

JE NE SUIS NI DE GAUCHE NI DE DROITE

 

JE SUIS AUTOGESTIONNAIRE ET INDÉPENDANTE

 

JE SUIS ARTISTE !

 

 

Chers Lecteurs,

Il vient d’être créé un site qui catalogue « les choses » , « les idées » et les désigne comme étant de gauche ou de droite.

« L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ».

L’on vient de mettre en ligne un site dans lequel l’on peut y inscrire le nom d’« une chose » et l’intelligence artificielle décide, désigne, nomme si la chose est de gauche ou de droite.

Par curiosité j’y ai inscrit mon nom complet composé de deux prénoms et de deux noms de famille.

Alors, en supposant que je sois « une chose », je dirais plutôt “une idée”, le site répond tout en ROUGE :

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

Est : DE GAUCHE !

Je vous en prie !

Au regard de la MAZAMORRA politique où est tombée « la gauche » en France, le site, qui ne sait rien de moi, me fiche de manière irrévocable et absurde, parce que ledit site ne sait rien de moi.

Et, il est impossible qu’il me catalogue de gauche.

La gauche interdit le respect des morts, déteste les fleurs dans les enterrements, bannit le mérite individuel, aplatit l’individualité, méprise celui qui se distingue par une pensée indépendante, et fait l’éloge hypocrite du nivellement par le bas, et, elle use et abuse de la hiérarchie et du protocole, quand cela l’arrange, et cultive sans vergogne le dicton « nous sommes tous égaux », « c’est pour tout le monde pareil ».

Alors, ils créent une société uniformisée où seuls ceux qui sont haut placés au parti, s’octroient tous les privilèges et leurs protégés reçoivent les meilleures garanties parce qu’ils leur appartiennent.

Je suis de gauche en lisant l’École de Francfort, certes, je suis absolument de gauche quand je fais miennes les théories de AXEL HONNETH, mais la société n’est pas dirigée par aucun président qui fonde la gouvernance du pays sur les idées d’Axel Honneth, et cet improbable président qui gouverne un pays ne pratique point la philosophie critique ni ne vante sa pensée !

Donc, je suis entièrement de gauche, en solitaire, chez moi, en dialoguant avec ma bibliothèque.

Impossible d’aller me ranger dans les rangs de la gauche française, ma pensée dit que nous ne sommes que des individus tous différents, qu’il faut cultiver la différence, car c’est la richesse de l’humanité, leur diversité, et si nous parlons de loi, elle est constamment bafouée, il faut se battre tout au long de notre vie, pour que THÉMIS soit respectée, l’égalité pour tous, ne veut pas dire qu’il faille niveler par le bas, mais bien au contraire, il faut hisser l’esprit des hommes au plus haut degré, pour qu’ils réalisent leurs rêves et forment une société juste et sans souffrances.

Et, la droite ?

Il vaut mieux ne pas en faire le récit.

Je ne suis ni de droite ni de gauche, je suis INDÉPENDANTE, autogestionnaire, et spirituellement anarchiste.

Impossible pour moi de me ranger dans les groupes dits « de droite », j’aime trop la justice et défends depuis mon plus jeune âge, les pauvres, les humiliés, les démunis, c’est dans ma nature et, je suis le résultat de mon éducation.

Alors que fait-on quand il faut définir une chose ou une PERSONNE ?

Demandez-lui ce qu’il pense sur ceci et cela, interrogez-la, dialoguez, cultivez la conversation, cette pratique exquise qui n’existe plus, car l’humanité entière est connectée et les yeux collés aux smartphones.

Celle-ci n’est pas ma culture, cette pratique est une barbarie et elle ouvre la voie directe qui nous emmène vers la déshumanisation, et je ne monte pas au bord de ce train. Je reste à terre. Mais, la vérité est que je voudrais monter à bord d’un bateau à voiles et partir vers des océans, parce que j’aime outre mesure la mer, et ces amours ne sont ni de gauche ni de droite, ils sont la vie tout simplement.

Cessez d’intervenir dans l’espace de l’humain, il est un espace sacré, cessez de violer l’humain par le moyen de cette imbécillité artificielle.

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

 

AVDIVKA!

17 Febrero, 2024 (09:14) | Non classé | By: CARMEN FLORENCE GAZMURI-CHERNIAK

 

AVDIVKA!

 

 

 

Carmen Florence Gazmuri Cherniak

NADEZHDA